AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Merci de mettre vos fiches relationnelles [Facebook] à jours régulièrement !

Il est vivement conseillé de s'orienter vers des personnages d'origine modeste et
d'intelligence moyenne afin d'équilibrer les catégories.

Partagez | .
 

 [CLOS] Qui a dit qu'un fainéant ne pouvait pas se révolter? [Feat Shikamaru Nara]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Administrateur
☆☆☆☆★

Dossier Scolaire

CONTRÔLES PASSÉS : 432
CHAMBRE : 402


MessageSujet: [CLOS] Qui a dit qu'un fainéant ne pouvait pas se révolter? [Feat Shikamaru Nara]   Mar 29 Avr - 7:11




« Qui a dit qu'un fainéant ne pouvait pas se révolter?.»




Feat Shikamaru Nara

Je restais immobile, allongé de ton mon long sur mon lit. J'étais encore totalement habillé, en train de regarder le plafond. Depuis combien de temps déjà? Une demi-heure? Une heure? J'avais totalement perdue la notion du temps. Cette année, bien qu'elle soit ma dernière année à côtoyer les locaux du lycée commençais plus mal que jamais... C'est vrai que je ne faisais pas beaucoup d'effort, mais quand même. J'essayais de ne pas trop sécher de cours, et de moins dormir au pendant qu'un prof était présent. Mais bon il emblerai que mon rang de D joue en ma défaveur. C'est sur que je ne déméritais pas non plus, avec mes antécédent de l'année dernière je ne pouvais pas espérer revenir cette année et être apprécié. Je soupir longuement en me remémorant cette stupide journée, qui au final était comme toutes les autres depuis ce début d'année.

Comme toujours j'ai trainé au lit, arrivant en retour pour ma première heure de cours. Bien qu'encore à moitié endormi j'avais noté quelques partie du cours sur mes feuilles. Puis après deux heures bien ennuyantes, la pause. Contrairement à mes habitude de l'année passé je n'étais pas aller me détendre sur le toit du complexe scolaire. J'ai simplement passé ce court laps de temps à trainer dans les couloirs, malheureusement pour moi j'ai eu la chance de bousculer un A de première année. Pas la peine de faire un dessin, il c'est cru au dessus de moi ce bleu... Un première année, juste parce qu'il était dans la catégorie des chouchous... Une droite était partie toute seule, sans prévenir et sans retenue. Bien sur, ce petit fils à papa est allé pleurer à l'administration. En plein cours de sport des pions sont venus me chercher. La suite je la connaissais par cœur, un peu trop même. Passage direct chez le vieux pour des "explications". Même calme et sans m'emporter le résultat restait le même. Les A étaient surprotégé par la direction, alors comment voulez vous trouver des arguments pour vous défendre? Surtout que mon dossier était déjà assez charger pour me pousser un peu plus loin de le trou qu'ils m'avaient déjà assigné pour ma sortie de cette école. Voila comment je me suis retrouvé seul dans ma chambre. Après avoir trainé dans les douches communes, je m'étais posé sur mon lit et j'attendais que le temps passe. Comme si j'allais aller à cette heure de colle alors que je n'avais rien fait... Enfin presque rien fait.

Je soupir une nouvelle fois exaspéré par ce qui venait de se passer. Je n'avais même pas envie d'aller déjeuner. Même si mon estomac me faisait part de son mécontentement. Le calme de la chambre fini par être trouble par le retour d'un de mes colocataire. Je garde mes bras derrière ma tête, ne prêtant pas vraiment attention à celui ci. Ce n'était pas souvent que je traînais dans la chambre. Les seules fois ou mes colocataire avaient à me supporter c'était le soir, au moment du couvre feu. Je préférais largement déambuler je ne sais où que de ne rien faire dans cette chambre bien trop petite pour trois personnes... Gardant mon regard fixé sur le plafond je prend la parole sur une voix neutre:



« Tiens Nara... T'es pas allé faire entendre tes ronflements au comité... Parait que t'es le seul D, il serait peut être temps d'abandonné ta sieste du midi ou je ne sais quoi pour leur faire comprendre qu'on est pas plus con qu'un abrutie de A... »

Je ne sais pas trop pourquoi j'ai prit la parole pour aborder se sujet. De toute façon ce n'est pas quelque chose qui devait préoccuper le fainéant... Pour être franc je m'en fichais un peu aussi que les A sois surprotégés, mais devoir subir des sanction à cause d'eux cela me mettais hors de moi.


A suivre…




_________________________

[center]**Life Is Like A Game**

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☆☆☆☆★

Dossier Scolaire

CONTRÔLES PASSÉS : 937
CHAMBRE : 402


MessageSujet: Re: [CLOS] Qui a dit qu'un fainéant ne pouvait pas se révolter? [Feat Shikamaru Nara]   Sam 3 Mai - 6:08



Qui a dit qu'un fainéant ne peut pas se révolter ?

Ne pas abandonner les bonne idées.

Shikamaru et Kazuma




.
 

Trop serré. Trop petit. Ça avait été la première pensée de Shikamaru quand il avait découvert la chambre qu'il était sensé partagé avec trois autres étudiants, des ans plus tôt. Une si petite chambre pour quatre personnes. Deux fois deux lits superposés qui permettait au lieu de ne pas être simplement un encombrement de sommier et une maigre porte portant sur le couloir parce qu'il n'y avait pas de salle de bain individualisé. Pire, aucune distinction entre les douches filles et celles pour les hommes. Sérieusement... La misère.

Aujourd’hui, le Nara n'en avait plus grand chose à faire de la taille de sa chambre. Il avait vite compris que c'était le cadet de ses soucis et des problèmes du lycée. Et puis, ce n'est pas comme s'il voulait faire du sport d'intérieur non plus. Et être en haut du seul lit superposé inoccupé à chaque début d'année, son voisin d’une an son aîné semblait rapide pour cela, avec son PC sur les genoux suffisait à son bonheur. Pas de cours, ni de travail, juste un jeu-vidéo pour se faire plaisir. De temps en temps, ça calmait plus que n'importe quoi...

La journée avait été galère comme d'habitude, remplie de cours aussi ennuyant que chiant quand le prof se décidait qu'il en avait assez de le voir la tête posé sur ses bras sur sa table au fond près de la fenêtre. Quant il avait la chance de l'avoir. C'est à dire, peu de fois. Arriver en retard aux premiers cours ne permettait pas de choisir sa place malheureusement. Avait-il des devoirs ? Lui-même de savait pas et, à vrai dire, n'en avait rien à faire. Ce qui l’intéressait pour le moment était ce qui se passait sur son écran soit un jeu de stratégie en temps réel.

- Tiens Nara... T'es pas allé faire entendre tes ronflements au comité... Parait que t'es le seul D, il serait peut être temps d'abandonné ta sieste du midi ou je ne sais quoi pour leur faire comprendre qu'on est pas plus con qu'un abrutie de A...

Le fainéant appuya sur la touche pause et tourna la tête en direction de son camarade de chambre qui avait jusque là été anormalement silencieux et calme. Il détailla sa position d'un œil étonné, constatant qu'il avait les yeux fixé sur le plafond, cette position qu'il n'avait pas quitté depuis un bon moment à en croire son expression de visage. Shikamaru en savait quelque chose, en sa qualité de spécialiste d'observation sur le dos. Sauf que lui aimait les nuages et les étoiles, pas le plafond blanc qui trahissait son vieillissement.

Il laissa un soupir, avant d'entreprendre sa réponse. Il savait pourquoi il était au comité. Malheureusement, le thème n'avait jamais lieu d'être abordé et quand il le faisait il se faisait rembarré, presque à juste titre. Suffisait de voir les dernières réunion. Quand à l'autre moyen de faire bouger le système, il c'était effacé avec le départ d'Hikaru, le seul avec qui il pouvait mettre au point ce qu'il voulait. Cette idée qui avait morte-née de club clandestin.

... Ou peut-être pas.

- Le comité est aussi fermé aux idées nouvelles que l'est une chambre de A pour nous. Mais si je te disais qu'il y avait un autre moyen pour casser les règles qui nous entravent et nous esclavagent et que ce moyen dépendait de nous, m'aiderais-tu à le mettre en oeuvre ?

Oui ce n'était pas un de ses meilleurs amis, ni même ce qu'il pouvait appeler un ami. Mais il avait ses motivation pour casser le système débile du lycée et ça, ça pouvait l'aider.

Crédit: Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administrateur
☆☆☆☆★

Dossier Scolaire

CONTRÔLES PASSÉS : 432
CHAMBRE : 402


MessageSujet: Re: [CLOS] Qui a dit qu'un fainéant ne pouvait pas se révolter? [Feat Shikamaru Nara]   Sam 3 Mai - 8:07




« Qui a dit qu'un fainéant ne pouvait pas se révolter?.»




Feat Shikamaru Nara

Franchement, quoi de pire que de ne pas savoir quoi faire et de devoir passer son temps enfermé dans une boite à savon, qui au passage portait le nom de chambre? J'avais horreur de m'ennuyer, bon il est vrai que des sécher les cours ne m'aidais pas à combler cet ennuis dans un sens, mais bon, les cours aussi sont ennuyeux, alors pourquoi prendre la peine d'y assister pour dormir? Surtout que les heures de colles étaient "surveillées" par des pions qui passaient les trois quart du temps à dormir. Il y a deux ans je me fichais totalement de se système de catégorie, ce qui fait que je suis tombé dans la plus basse. Mais après deux ans à subir des injustice tout ça dû au fait que je sois en D... Schreiber, mon père, ils avaient changé mon comportement le temps d'un trimestre, mais aujourd'hui je ne voyais pas pourquoi je devrais continuer ces efforts... Je soupirais intérieurement, pour la combientième fois déjà? Je ne comptais plus, penser ne m'allais pas vraiment de toute façon. Après l'arrivée du Nara tout ce qui se faisait entendre dans la chambre était le son des touches que mon colocataire utilisaient pour je ne sais quoi. Il devait surement faire un devoir ou un truc du genre, rien d'intéressant en tout cas. Tiens voila que la fracas des touches sur son clavier se stoppe. Je ne prend pas la peine de tourner la tête dans sa direction, mais j'écoute ce qu'il a à me dire.

Pourquoi ne suis je pas étonnais que le comité n'écoute en rien les remarques des D? Si le système de l'école est ainsi, normale que ce genre de sujet soit fermé et impossible à aborder dans n'importe quel situation. J'affiche un léger sourire de coin, nous sommes enchainés et nous n'y pouvons rien. Mais la suite me fit totalement changer de tête sous la surprise. Quoi?! Où voulait il en venir? Je tournais la tête dans ça direction, tout autant surpris que curieux sue ce qu'il comptais faire. Lui donner un coup de main ne m'intéressais pas vraiment, mais la cause semblé sympa. Et pour se défaire de ces chaines il faudrait surement enfreindre le règlement, chose que je faisais tout le temps, mais la cela serai bien plus excitant de savoir que quelque chose est vraiment en jeu. Je le fixais avec une touche de sérieux avant de prendre à mon tour la parole, intriguais par la suite des événements:

« Que le comité t'enchaine cela ne m'étonne guère, mais ce qui me surprend c'est ta proposition. T'aider ne m'intéresse pas vraiment, ce n'est pas dans mes habitudes. Mais casser les règles m'intéresse, je pense que cela pourrai mettre à mon ennuie et si cela nous enlève ces stupides chaines le jeu en vaut la chandelle. Alors oui je serai partant! »

Ces mots qui venaient de sortir de ma bouche sonnaient étrangement. C'est pas tout les jours que je proposais mon "aide" à mon colocataire. Mais si cela me permettais de tuer mon ennuie et de me trouver un passe temps utile capable de me divertir et de me jouer du système de cette école, comment voulez vous que je refuse. Je me redressais pour me mettre en position assise en me tournant en direction du Nara. J'étais prêt à lui donner mon attention pour qu'il m'en dise plus sur ce qu'il comptais faire pour lutter contre le système et lancer la "rébellion" de tout D qui se respecte.


A suivre…




_________________________

[center]**Life Is Like A Game**

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☆☆☆☆★

Dossier Scolaire

CONTRÔLES PASSÉS : 937
CHAMBRE : 402


MessageSujet: Re: [CLOS] Qui a dit qu'un fainéant ne pouvait pas se révolter? [Feat Shikamaru Nara]   Jeu 8 Mai - 1:15



Qui a dit qu'un fainéant ne peut pas se révolter ?

Ne pas abandonner les bonne idées.

Shikamaru et Kazuma




.
 

La surprise se lut facilement et presque instantanément sur le visage du rouquin. Suivit rapidement d'un regard à la fois interrogatif mais aussi chargé d'un peu enthousiasme. Le brun se dit qqu'il avait bien fait de partir sur le sujet. Kazuma semblait détester le système autant que lui, et malgré son appartenance à la plus basse catégorie, il n'avait pas l'air d'un abruti en plus de quoi il devait pouvoir compter sur son argent. Les deux que l'on pouvait qualifier de "privilégiés" dans cette classe qualifiée de "médiocre"... A eux deux, ils pouvaient faire bouger les choses, et ce malgré le départ d'Hikaru. Peut-être était-ce ces privilèges qui les éloignaient des moutons de D.

- Que le comité t'enchaine cela ne m'étonne guère, mais ce qui me surprend c'est ta proposition.

Evidemment. Et malheureusement. On l'avait élu pour essayer d'améliorer les conditions des catégories C et D  mais il n'en avait jamais l'occasion. Et ça, fallait pas être Einstein pour le comprendre. Faire la sourde oreille et ne laisser aucune occasion, c'était presque une tactique de politicien qui lui faisait face. Sérieusement, c'était galère pour Shikamaru qui avait l'administration face à lui. Face à un lycéen de deuxième année...

- T'aider ne m'intéresse pas vraiment, ce n'est pas dans mes habitudes. Mais casser les règles m'intéresse, je pense que cela pourrai mettre à mon ennuie et si cela nous enlève ces stupides chaines le jeu en vaut la chandelle. Alors oui je serai partant !

Si la première phrase fit sourire intérieurement le Nara de par sa pensée similaire un instant plus tôt, le reste de la phrase lui confirma qu'il avait peut-être sous la main quelqu'un qui deviendrait possiblement un allié très compétent et motivé. Et surement pas une balance. Malgré ce qu'il pouvait penser de sa manière fatigante et galère d'être, il devait bien lui reconnaître des qualités qui seraient utiles pour la suite. Comme son courage - ou sa témérité ? Inconscience ?- qui lui faisait prendre déjà des risques face à l'administration. Cela pouvait s'avérer payant.

Shikamaru reposa son ordinateur sur le côté en s’assaillent plus convenablement. La conversation devenait intéressante, mais il ne pouvait déterminer le temps qu'il avait pour s'expliquer. Il était rarement avec Kazuma en face-à-face, car celui-ci rentrait généralement assez tard quand l'autre Naruto était déjà là. Y avait-il moyen de faire rentrer l'ahuri dans l'équation ? Ce serait à voir plus tard. Plus ils seraient dedans, plus ils auraient de l'impact mais plus ils courraient de risques.

- C'est un projet simple. Et je ne vais pas te faire passer pour le méchant cette fois-ci. Car le but c'est qu'il n'y en est pas. J'avais commencé à envisager ça avec quelqu'un d'autre mais il a dû partir. Le principe serait un club innofficiel. Clandestin. Pour agir dans l'ombre contre ces règles mais ensemble. Seul au comité et au club de journalisme, je ne peux rien faire. Toi non plus. Mais avec tes actions et mon appui dans ces différents lieux, on peux toucher plus de monde, de manière plus percutante.

Il arrêta sa tirade, peu habitué à parler autant d'un coup et attendant la réaction de son opposant. Les deux étaient assez connus dans le lycée. Si cela fonctionnait il pourrai réunir plus de monde en les ramenant à la réalité ou en les tirants de leurs timidités. Des D, des C et pourquoi pas plus ? Il savait Ikki pas forcément favorable à ce système et Temari aussi. ... Ils étaient d'ailleurs tout deux dans le comité.

Crédit: Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administrateur
☆☆☆☆★

Dossier Scolaire

CONTRÔLES PASSÉS : 432
CHAMBRE : 402


MessageSujet: Re: [CLOS] Qui a dit qu'un fainéant ne pouvait pas se révolter? [Feat Shikamaru Nara]   Dim 11 Mai - 1:20




« Qui a dit qu'un fainéant ne pouvait pas se révolter?.»




Feat Shikamaru Nara

Seul le mot "casser les règles" résonnait dans ma tête. Il faut dire qu'entre faire le pitre et aider le brun, le choix était vite fait. Mais là je pouvait peut être faire d'une pierre deux coups. Je haïssait le système de cette école autant que mon colocataire, bon il fallait l'avouer je n'aimais pas grand chose mais bon. Peut être qu'avec tout cela je pourrai cerner un peu plus sa personne, enfin bon je ne me faisais pas d'idée, surtout que je savais que je ne fera pas plus d'effort que cela pour m'entendre avec lui. Même si c'était son projet, qu'il était malin et il faut l'avouer surement douer pour tout ce qui était des stratégie, je n'étais pas prêt de lui obéir. Recevoir des ordres chose qui m'insupportait au plus haut point. Et même si je rentrais dans cette espèce de combine, il ne fallait pas qu'il s'attende a se que je fasse tout ce qu'il attendais, j'étais quelqu'un qui changeais d'idée comme de chemises, un jour j'aurais envie, le lendemain je lui dirait d'aller se faire voir et un autre jour je pourrais faire les chose de mon propre chef. Cette association allait être difficile, mais je voulais savoir comme il voulais agir pour s'en prendre au système de cette école.

Je regardais le brun se mettre dans un position plus convenable en délaissant son ordinateur. C'était étrange de me retrouver en face de lui sans lui dire des injures... Peu importe pour le moment je voulais qu'il parle, et qu'il fasse bref. Bon la première phrase commençais plutôt bien. Un sourire de coin s'affichait sur mon visage lorsqu'il ajoutait qu'il ne me fera pas passer pour le méchant. Pour une fois, enfin il est censé ne pas avoir de méchant dans sa "révolution". Oui c'est comme ça que j'avais décider de nommer son idée, ce n'est pas souvent enfin, je ne l'ai jamais pensé capable de vouloir faire le mur contre ce système. Bien que pour moi il ne fera rien de tel, il est bien trop malin, il préférera envoyer des gens comme moi qui n'ont rien à foutre des sentences et autre choses du genre suite à nos actions déplaisantes. Mon sourire diminua légèrement quand je comprit que j'étais simplement un remplaçant. J'écoutais quand même la suite. Donc je serai envoyé en première ligne pour faire des choses déplaisante et après ce n'est pas moi qui passe pour le méchant? Je soupir, au final je n'avais pas besoin de son club clandestin ou je ne sais quoi pour agir de la sorte, enfin bon, peut être que monsieur le génie avait des idées sur ce qu'il y aurait à faire, chose qui m'éviterai de devoir moi même réfléchir à mes conneries... Moi fainéant? Seulement quand j'avais décidé que je n'avais pas envie.

Je me gratte légèrement la tête, peu convaincu par ce qu'il venait de dire. Je m'attendais à quelque chose de plus structuré de la par du Nara, mais bon il avait du utilisé toute l'inspiration de son cerveau pour ses cours ou durant ses siestes à répétition. Je soupir une dernière fois avant de prendre la parole:


« Le remplaçant pense que le petit géni à quelques idées derrière la tête, enfin j'espère pour toi, car ne crois pas que je vais réfléchir à ta place Nara. Et puis si je comprend bien, au final si je me fait chopper je passerai toujours pour le méchant, mais ça m'est égale. Je suis libre durant les dernière heure de la journée, alors si t'as une brillante idée fais moi en part et j'aviserai. Car ne crois pas faire de moi un simple pion, je veux bien entrer dans la combine mais j'ai mes conditions, du moins tout dépendra de si j'ai envie ou pas. »

Je m'étire et m'allonge de nouveau sur mon lit. Je n'étais pas encore totalement lassé par cette discussion, étrange non? Bien que je ne regardais plus le brun je restais à l'écoute pour savoir s'il avait une idée ou si tout ça n'étais que du vent. Car il savait très bien parler mais était il capable d'agir? J'avais encore un doute la dessus...


A suivre…




_________________________

[center]**Life Is Like A Game**

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☆☆☆☆★

Dossier Scolaire

CONTRÔLES PASSÉS : 937
CHAMBRE : 402


MessageSujet: Re: [CLOS] Qui a dit qu'un fainéant ne pouvait pas se révolter? [Feat Shikamaru Nara]   Lun 12 Mai - 5:53



Qui a dit qu'un fainéant ne peut pas se révolter ?

Ne pas abandonner les bonne idées.

Shikamaru et Kazuma




.
 

- Le remplaçant pense que le petit génie à quelques idées derrière la tête, enfin j'espère pour toi, car ne crois pas que je vais réfléchir à ta place Nara.

Le brun fronça les sourcils. Il n'avait pas dû bien s'exprimer. Il était loin de considérer son opposant comme un "remplacent" d'Hikaru. Et bien sûr qu'il ne comptait pas sur lui pour réfléchir à sa place. Mais si il voulait être efficace, tout les concerné devrait faire preuve d'intelligence. Il n'avait pas dû être très clair dans ses explications. Pas vraiment surprenant, il n'avait pas vraiment l'occasion de pratiquer l'appel à la révolte improvisée... Il espérait juste qu'il n'y avais pas eu d'autres contre-sens...

- Et puis si je comprend bien, au final si je me fait chopper je passerai toujours pour le méchant, mais ça m'est égale. Je suis libre durant les dernière heure de la journée, alors si t'as une brillante idée fais moi en part et j'aviserai. Car ne crois pas faire de moi un simple pion, je veux bien entrer dans la combine mais j'ai mes conditions, du moins tout dépendra de si j'ai envie ou pas.

Et pendant que Kazuma se remettait dans sa position allongée, montrant une possible fin de conversation, Shikamaru soupira. Non, il ne s'était pas fait comprendre. A l'entendre, on pourrait penser que le fainéant voulait juste profiter de l'image du roux pour faire passer ses convictions. Tss... La notion de "club" lui avait échappé. Et ou était la logique de briser le système de classe si c'était pour s'imposer comme supérieur ? Il leva les yeux au ciel, ou plutôt au plafond, et prit une inspiration en croisant les bras sur son torse et en durcissant un peu le ton :

- Tu n'as donc rien compris. Je veux que les élèves soient sur pieds d'égalités, pas m'imposer en supérieur. C'est pas d'un coup d'état dont je te parle. Tu n'as prit la place de personne, tu as la tienne que je te propose, ça aurait été la même que si le projet avait été mené, grâce à ce quelqu'un, plus tôt.

Il ferma les yeux, essayant de rassembler ses pensées pour parler le plus clairement possible. Ah, ce qu'il aurait voulut être ailleurs à l'instant, pour éviter d'avoir à se prendre la tête pour ses conneries. Aller dans une école moins réputée mais plus tranquille, vivre sa vie paisiblement et n'avoir de soucis que de savoir si il fallait faire à manger soi-même le soir. Mais pas maintenant. Il manquait déjà de motivation pour beaucoup de chose alors... Pas cette fois.

- Il n'y aura pas que nous deux. Plus on se fera entendre plus on sera. Et comme je sais que, contrairement à moi, tu as de la motivation pour agir directement, je préférais me réserver une place plus en retrait, mais tout aussi menacer. Ne pense pas que le comité me protège, c'est l'inverse. Je pensais que tu était sur la même longueur d'onde mais si tu as une motivation encore plus basse que la mienne... Si ce n'est pas toi, ce sera un autre qui accompagnera. Et s'il n'y a personne... Advienne que pourra je ne resterais pas longtemps dans le comité ,voir dans cet établissement.

Crédit: Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administrateur
☆☆☆☆★

Dossier Scolaire

CONTRÔLES PASSÉS : 432
CHAMBRE : 402


MessageSujet: Re: [CLOS] Qui a dit qu'un fainéant ne pouvait pas se révolter? [Feat Shikamaru Nara]   Jeu 15 Mai - 6:17




« Qui a dit qu'un fainéant ne pouvait pas se révolter?.»




Feat Shikamaru Nara

C'est vrai que je ne paraissais pas très coopératif et assez borner avec une paire d'œillères qui m'empêcher de mieux comprendre les intentions du Nara. Est ce que je pensais entièrement ce que je venais de lui dire au moins? Oui et non, ma fierté le pensé dure comme fer mais une partie de moi voulait tout de même bien comprendre ses intentions. Mais bon on se refait pas hein. JE regardais le plafond dans le silence, j'avais abandonné mon sourire pour un air un peu plus pensif. Est ce que ce qu'il comptait faire allé vraiment changer quelque chose? Est ce que cela allé vraiment avoir assez d'ampleur pour vraiment atteindre la direction? Et ce n'est pas avec mes résultats juste moyen que cela appuierai le fait qu'un D peut être tout aussi bon qu'un A en cours. Même si je n'avais pas de difficulté particulière et que ma fainéantise ne me permettais pas d'exceller, et cela ne m'intéressais pas non plus... Le soupir de mon colocataire me fis de nouveau sourire, il fallait bien que cela arrive, déjà que nous n'étions pas vraiment les meilleurs amis du monde, mon comportement avait pour habitude de souvent le faire soupirer. En gros nous n'étions pas vraiment compatible, mais avec ses méninges et mes conneries, on pouvais tout de même trouver un terrain d'entente, même si cela n'allait pas être facile tout les jours, autant pour lui que pour moi. Lorsqu'il reprit la parole je tournais simplement ma tête dans sa direction en restant allongé.

Tient il avait croisé les bras, réexpliquer le dérangé tant que cela? Bon il faut avouer que ce projet devait lui tenir à cœur pour qu'il prenne la peine de se répéter, intéressant. Même si mon attitude semblait dire tout le contraire sont idée de "club" comme il disait me paraissais tout de même un minimum intéressante, plus intéressante qu'un simple passe temps au final. Si cela pouvait nous permettre de remettre les A à leur place de façon plus réfléchit que ce que je pouvais faire d'habitude, je pourrai bien vraiment me prendre au jeu. Même s'il durcissait un peu le ton, ce qu'il disait n'été à mes yeux que du pure blabla, il n'avait pas vraiment besoin de se justifier, de toute façon j'étais déjà sur la liste rouge de l'établissement, alors que je sois associé à quelqu'un ou non la moindre faute de ma part et c'est mon père qui me tomberai dessus. Mais est ce que vous avez déjà vu un Kazuma se restreindre à devenir bon élève? Non, ce n'est que de faut semblant juste pour éviter de trop faire parler de moi pendant un certain temps, il fallait savoir se faire discret avant de recommencer à faire parler de soit, ainsi de suite. La suite de son petit monologue me fis sourire de plus belle, non je ne me moquais pas de lui, mais il fallait bien que je lui montre ma motivation. Quoi?! ce n'est pas comme ça que l'on parait motivé? Peu importe c'était ma façon à moi de montrer que j'était bel et bien présent. Je fini même par me redresser pour lui montrer que je lui portais mon attention. Et pour ne pas laisser le silence prendre le dessus, je lui formulais une réponse à ma façon:


« Le comité préférerai surement tu voir couler c'est sur. Hum... Même si je reste un branleur qui é tendance à t'exaspérer, cette petite révolte me plait bien. Et pour rassembler des membres, il faut faire de la pub, pour cela je connais un endroit sympa ou leur coller une affiche, que les pions auront bien du mal à retirer... »

C'est avec un large sourire que je terminais ma phrase. Oui j'étais partant, et oui il m'arrivais même d'avoir une idée pour faire de la "pub" ou plutôt pour remettre les A à leur place et bien afficher cela aux yeux de tous. !il y avait la place d'accrocher une belle affiche sur les murs extérieurs de lycée, pile un mettre au dessus de la dernière fenêtre. Un endroit pas facile d'accès, car pour y arriver il fallait escalader la façade du bâtiment. Les pions allaient bien galérer avant de pouvoir déloger cette potentielle affiche. Mon sourire ne me lâchait plus alors que je reprenais la parole:

« Tu me trouve un affiche, et je te l'accroche là ou elle pourra rester assez longtemps pour être aperçue par une grande partie des lycéens, le journal s'occupera du reste pour nourrir les bruits de couloirs au delà du lycée. »


A suivre…




_________________________

[center]**Life Is Like A Game**

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☆☆☆☆★

Dossier Scolaire

CONTRÔLES PASSÉS : 937
CHAMBRE : 402


MessageSujet: Re: [CLOS] Qui a dit qu'un fainéant ne pouvait pas se révolter? [Feat Shikamaru Nara]   Dim 20 Juil - 1:24



Qui a dit qu'un fainéant ne peut pas se révolter ?

Premier accord, première action

Shikamaru et Kazuma




.
 

Shikamaru souriait, mains dans les poches, têtes tournées vers les airs comme beaucoup des lycéen arrivant pour leur cours matinaux. Il n'avait pas besoin de tourner la tête pour entendre des chuchotements interrogatifs et des rires plus ou moins dissipés, voir des têtes déconfites ou d'autres avec un sourire en coin. La réaction était celle attendue de toute manière. Que faire d'autres ? Des surveillants courraient un peu partout, se dirigeant pour la plupart à l'intérieur du bâtiment. Kazuma n'avait pas mentit, l'endroit était idéal pour faire de la pub longtemps en étant sûr de toucher le maximum de personnes.

De ce qu'avait imaginé Shikamaru, à l'affiche positionnée bien en l'air sur le mur du lycée par son camarade de chambre, il y avait une marge. Dans le bon sens heureusement. Et si l'affiche n'était pas assez "voyante" d'elle-même, elle offrait en plus le spectacle de voir quelques pions penchés sur le toit en train de se casser le dos sans pouvoir toucher l'intitulé : « Nous sommes tous pareils quelque soit notre catégorie. Les catégories inférieures méritent elles aussi des aides pour les sorties scolaires. Ce n'est que le début.»  Texte simple mais surement pas de menace en l'air.

Trois jours auparavant, l'idée avait naquit, enfin, elle avait rejailli avec Kazuma et maintenant il était prêt. Le club clandestin qui visait à faire changer ce foutu système de classe était lancé. Et la première action des deux premiers membres avait déjà un impact sur la vie lycéenne. Ca ne suffirait pas, mais c'était un bon prémisse. Et Shikamaru ne pourrait qu'augmenter l'importance du phénomène tant dans le club de journalisme qu'en réunion du comité. Et il le ferait.

- Ça va Shikamaru ? Pourquoi tu souris bêtement comme ça.

- Pour rien... On dirait juste que quelqu'un a les mêmes idées que celles que je veut véhiculer...

Son camarade de classe qui l'avait interpellé haussa les épaules satisfait de la réponse du fainéant et partit en direction de la salle de cours dans laquelle il n'attendait pas ce dernier avant dix minutes soit cinq de retard. Mais là, le Nara se demandait s'il ne devait pas arriver à l'heure pour une fois. Non... Se faire remarquer n'était pas la bonne solution. Le double-jeu serait tendu évidemment et les problèmes arrivaient seulement, tant pour lui-même que pour l'établissement. Mais il ne voulait pas y penser. Alors il souriait. «Ce n'est que le début.»

FIN DU RP

Crédit: Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [CLOS] Qui a dit qu'un fainéant ne pouvait pas se révolter? [Feat Shikamaru Nara]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le bal du clos aux lys - j'veux pas y aller tout seul
» Partition mythique [Clos]
» Un matin à la volière... [sujet clos]
» Huis Clos : Le contexte
» [CLOS] [Alex/Yuna] Magic Alice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Konoha High School :: Étage D :: Dortoir des garçons :: Chambre 402-