AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Merci de mettre vos fiches relationnelles [Facebook] à jours régulièrement !

Il est vivement conseillé de s'orienter vers des personnages d'origine modeste et
d'intelligence moyenne afin d'équilibrer les catégories.

Partagez | .
 

 Deux colocataires [PV Wayne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

MessageSujet: Deux colocataires [PV Wayne]   Sam 24 Mai - 7:51



Deux colocataires (Pv Felicity Wayne )

♫ Titre bidon, mais je n'ai pas trouvé quoi mettre ♫



Un mois, ça fait un mois que je suis au lycée, un mois que l'année scolaire a commencé aussi, je pense. Et depuis que l'année scolaire a commencé, je suis en catégorie A, la catégorie des prétentieux, comme dit certains, puisque les élèves de cette catégorie ont plus de droits que les autres élèves. Bref, et depuis le début de l'année scolaire, je suis seule dans ma chambre, la chambre 103, jusqu'à aujourd'hui, quand on m'annonce l'arrivée d'une nouvelle élève qui sera, dès après-en, ma colocataire... J'aurais préféré être seule dans ma chambre, j'avoue, mais ce n'est pas comme si j'ai le choix.

Assise dans la troisième table près de la fenêtre, le cours d'histoire qui est l'avant-dernier cours de la journée vient de terminer, encore le cours de mathématiques et cette journée sera "terminée". Je reste, comme d'habitude, concentrée sur le cours, et j'écris des notes de plus, pour tout ce que nous explique le professeur. Après avoir terminé les explications, le prof' nous donne deux exercices de math, rien de compliqué, je les termines en trois minutes, pas plus, pas moins. Après les avoir terminé, je tourne ma tête pour observer mes camarades, en train de se casser la tête pour faire deux simples, un peu longs, exercices. Je tourne ma tête vers la fenêtre fermé, j'observe attentivement ce qu'il y a dehors. Je tourne mon attention vers le prof qui est assis derrière son bureau à fixer le contenu du livre, avant de le fermer et se lever pour nous dire que c'est temps de corriger ces exercices.

Le dernier cours de la journée terminé, je sors du bâtiment du lycée et me dirige vers le parc, je m'assois sur un banc et observe le contenu du cahier entre mes mains que je ne tarde pas à le fermer, je me souviens que j'ai une nouvelle colocataire que je vais, probablement, dormir avec elle dans la même chambre jusqu'à la fin de cette année scolaire. Je devrais peut-être la rencontrer au moins.

J'arrive au pensionnat, je monte les escaliers jusqu'à ce que j'arrive au étage des A, je marche tout au long du couloir, jusqu'à ce que j'arrive à la chambre 103, ma chambre. J'ouvre la porte lentement, j'entre dans ma chambre. J'enlève les chaussures et je jette mon sac sur mon lit, et je tourne mon regard vers la fille qui est dans la chambre.

« Je suppose que tu es Felicity Wayne? » lui dis'je d'un regard froid et sérieux, mon regard habituel « Je m'appelle Suzuki Takata, je pense que tu le sais déjà... »

Comme première rencontre, je pense que je lui ai déjà donné mauvaise impression... mais bon, je suis qui je suis, et je ne changerai pas pour une simple chose.





HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
☆☆☆☆★

Dossier Scolaire

CONTRÔLES PASSÉS : 228
CHAMBRE : Chambre 103


MessageSujet: Re: Deux colocataires [PV Wayne]   Dim 25 Mai - 7:33



 Deux colocataires
Feat. Suzuki Takata



Le soleil brille sur Konoha et moi... moi, je suis coincée depuis une petite heure sur l'autoroute dans un énorme bouchon en compagnie d'un chauffeur de taxi stone. Pourquoi il y a des bouchons dans un tel trou paumé ? Ce n'est pas juste ! Je comprends qu'à New York, il y ait des problèmes de circulation, mais sur un petit ilot du japon... C'est un peu abusé. Je soupire en pianotant sur mon portable, je vais au moins avoir une heure de retard avec ces stupides voitures qui prennent toute la route. C'est nul, je voulais arriver tôt pour avoir le temps de visiter un peu le lycée... Ça craint déjà ma vie d'étudiante au Japon. Enfin, je vais sans doute avoir le temps de m'installer dans ma chambre tranquillement avant la fin des cours. J'espère en tout cas, ce serait barbant de défaire mes bagages devant des inconnus... Enfin une inconnue. Je sors de mon sac à main la liste des informations que j'ai reçues par courriel. Je passe rapidement sur la liste du règlement intérieur, je sais déjà que c'est exactement les mêmes règles que dans mon ancien lycée. Les gens ne sont pas très inventifs en ce qui concerne les lois et autres règles, mais ce n'est pas ce qui m'intéresse de tout de façon pour le moment. Non... Pas le plan de l'école, non pas les horaires, pas l'emploi du temps non plus... Ah ! Voilà cette stupide feuille de papier. Alors, je suis dans la chambre 103 et ma future colocataire s'appelle Suzuki Takata ! Je me demande comment les Japonais font pour se nommer tous avec des prénoms aussi bizarres, aucun d'eux ne peut s'appeler John ou Cindy . Bon... Le Takata doit être son nom de famille, donc je suppose que je dois l'appeler de cette manière. C'est une coutume ici de s'appeler par leur nom, mais je n'ai pas envie qu'elle m'appelle Wayne non plus. Cruel dilemme... Ou pas. Je vais lui donner un joli surnom comme ça le problème est réglé. Je jette un oeil sur la route et je ne peux pas m'empêcher de sourire joyeusement en nous voyons enfin sortir de cette stupide autoroute : alléluia, mes prières ont été entendues. Le paysage est magnifique quand même pour une ville qui me paraît plus grande que sur la carte des environs que j'ai reçue avec mes papiers, j'adore l'océan turquoise que l'on voit à l'horizon : digne d'une carte postale sans avoir besoin de retouche en plus. Dix minutes après m'être extasiée comme une gamine qu'on emmène à Disneyland sur le décor paradisiaque du petit archipel, j'aperçoit enfin ma future école qui est beaucoup plus grande que je ne me le suis imaginée. Une fois devant la magnifique entrée, je sors rapide du four qu'est le taxi en six bonnes journées en prenant au passage mes deux valises avant de me diriger vers l'administration : ils ne m'ont pas envoyé la clé de ma chambre, donc je ne peux pas vraiment y entrer sans, non ? L'administration me rembarre à moitié en disant que ce n'est pas eux qui gèrent la pension, mais le propriétaire là-bas. Je soupire et continue donc ma dure route vers les dortoirs et le bureau du gérant. Une demi-heure plus tard, je suis enfin dans ma chambre. Il y a déjà un coin d'occuper et j'avoue que ça m'arrange que ma colocataire dorme de ce côté, je vais avoir le droit d'être réveillé par la douce chaleur du soleil. Je ne prends pas la peine d'enlever mes chaussures malgré les casiers à disposition à côté de la porte : je ne suis pas japonaise et je ne vois pas pourquoi je devrais me comporter comme telle. En plus, c'est une École internationale, on doit techniquement voir un grand mélange de cultures. Enfin bref... Il est temps de ranger un peu tout ce petit bordel. Je pousse ma première valise sur le lit avant de l'ouvrir. On a le droit à une salle de bains par chambre, c'est déjà plutôt cool ! Je dépose dans l'étagère vide mes différents produits de soin de beauté et ma trousse de toilette dans un placard du petit meuble de bain : la douche est plutôt grande pour une chambre d'une pension. Ma deuxième action dans mon installation est de ranger dans mon armoire mes vêtements : le meuble a beaucoup d'espace, mais la penderie est quand même plutôt petite. Je case difficile mes robes, vestes et autres ensembles dans l'espace que j'ai décidé de leur dédier. Il est temps de défaire ma deuxième valise... Ou plutôt de faire une petite pause mériter. J'ouvre quand même cette deuxième valise pour récupérer mon ordinateur que je me dépêche à brancher sur la prise à côté du bureau libre pour mettre une musique enjouée comme celle-ci ! C'est vrai, « Gives you hell » est entraînante comme chanson. Je m'assois en tailleur sur mon lit en commençant à déguster quelques friandises tout en feuilletant un des magazines à scandale que j'ai acheté à l'aéroport avant de prendre l'avion pour le Japon.

Et c'est en pleine lecture d'un article sur le futur mariage de Johnny Depp que ma nouvelle colocataire fait son entrée. Mon regard se dirige immédiatement vers elle quand elle commence à se présenter, d'une manière un peu froide pour un visage si mignon. Je me lève immédiatement vers elle et malgré une présentation très froide de sa part, j'agrippe sa main pour la secouer chaleureusement.

Nice to meet you, Zuki !

Oups ! Il faut que je m'habitue à bannir l'anglais de mon langage dorénavant, les élèves parlent japonais ici. Dans tous les cas, je lâche sa main tout en gardant un sourire sympathique.

Je veux dire, j'espère que l'on va passer une très bonne année toutes les deux dans cette chambre ! Je suis quelqu'un de très facile à vivre et de formidable. Mais si je t'énerve à un moment donné, n'hésite pas à me le dire.

Je lui sourie avant de me tourner vers la chambre et de me réinstaller sur mon lit.

Tu as toujours été toute seule dans cette chambre ou il y a quelqu'un avant moi ?

Je reprends une langue de chat dans mon paquet de bonbons avant de le tendre à ma colocataire.

 Si tu en veux, tu peux te servir Zuki. D'ailleurs, j'espère que ça ne te gêne pas que je t'appelle Zuki ? C'est mieux que de s'appeler par nos noms de famille, alors qu'on va vivre ensemble à partir de maintenant. Tu peux m'appeler Felicity ou City, si tu veux, mais interdit de m'appeler Titi : ce surnom a fait de ma vie au collège un calvaire ! Par contre, j'adore les canaris, c'est mon animal préféré !

Je laisse un petit rire s'échapper de mes lèvres en repensant au costume géant de Titi que j'avais dû porter comme mascotte le temps d'un match de Football, c'est marrant en y repensant... Stop ! Pas le moment de penser au passé, il faut que je fasse la connaissance de Suzuki.

(c) Canary
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessageSujet: Re: Deux colocataires [PV Wayne]   Mer 28 Mai - 2:00



Deux colocataires (Pv Felicity Wayne )

♫ Titre bidon, mais je n'ai pas trouvé quoi mettre ♫



Depuis le début de cette année scolaire je vits seule dans ma chambre qui est la chambre 103 dans l'étage des A, seule dans une chambre calme... j'aurais largement préféré la solitude que d'avoir une colocataire, par contre ça m'est impossible dans cette école... et j'ai eu une très grande chance d'être en A, la meilleure catégorie de Konoha, alors que dans chaque chambre de A, n'y dort que deux personnes contrairement aux autres catégories... Mais je n'avais pas de colocataire jusqu'à aujourd'hui...

On m'annonce l'arrivée d'une nouvelle élève du nom Felicity Iris Wayne, en troisième année au lycée et de nationalité américaine. Je me demande bien comment elle est et quel caractère elle a, qu'elle me ressemble ou pas... Aujourd'hui c'est son premier jour ici apparemment.

Après la fin du dernier cours de la journée qui est les maths, j'ai décidé d'aller directement à la chambre au lieu d'étudier au parc, il faut bien que je rencontre ma colocataire le plus tôt possible. En arrivant au pensionnat, je monte les escaliers jusqu'à l'étage des A, je marche tout au long du couloir avant d'arriver à ma chambre, la chambre 103. Je ne tarde pas à ouvrir la porte.

Elle est bien là, c'est assez évident non? Je retire mes chaussures et jette mon sac sur mon lit, je ne tarde pas à me présenter, le regard froid et sérieux que j'ai fait en me présenter, c'est bien mon regard habituel. Elle se lève de son lit et se dirige vers moi, agrippe ma main et la secoue.

« Nice to meet you, Zuki! »

Anglais? Ah oui, elle est américaine, elle ne parle pas japonais comme par hasard? Cette école est peut-être internationale, mais elle reste japonaise... Et puis c'est quoi, Zuki?! Est-ce moi? Peut-être un surnom, aucune idée... Elle lâche ma main, et réplique:

« Je veux dire, j'espère que l'on va passer une très bonne année toutes les deux dans cette chambre ! Je suis quelqu'un de très facile à vivre et de formidable. Mais si je t'énerve à un moment donné, n'hésite pas à me le dire. » elle sourit avant de se réinstaller sur son lit.

Quelle modestie... Oui, elle parle effectivement le japonais (enfin, français), je ne sais pas vraiment quoi dire... je reste silencieuse un moment, je la regarde un peu étonnée, avant de m'asseoir sur mon lit, toujours en train de fixer Wayne.

« Tu as toujours été seule dans cette chambre ou il y a quelqu'un avant moi? »

Dès qu'elle posa cette question, je m'allonge sur mon lit, le regard fixé sur le plafond.

« Il n'y avait personne avant toi. Oui, j'ai été seule depuis le début de l'année... »

Je ferme les yeux un moment, et les réouvert, et je tourne mon regard vers elle qui mange des bonbons et qui est installée sur le lit qui a été depuis un moment, vide... Elle me tends ce paquet de bonbons.

« Si tu en veux, tu peux te servir Zuki. D'ailleurs, j'espère que ça ne te gêne pas que je t'appelle Zuki ? C'est mieux que de s'appeler par nos noms de famille, alors qu'on va vivre ensemble à partir de maintenant. Tu peux m'appeler Felicity ou City, si tu veux, mais interdit de m'appeler Titi : ce surnom a fait de ma vie au collège un calvaire ! Par contre, j'adore les canaris, c'est mon animal
»

Je prends une sucrerie au hasard en disant un petit « Merci» et je jette ce bonbon dans ma bouche. « Ça ne me gêne pas de m'appeler Zuki, City, c'est ça?  » Je ne savais pas vraiment ce que j'ai dans la bouche, puisque je ne suis pas habituée au sucreries mais ça a un assez bon gout... Je ne suis pas du genre à appeler les gens par des surnoms/noms, mais si je dis ça, je crains que je vais l'enfoncer ou quelque chose comme ça... je ne veux pas faire mauvaise impression depuis le début...

« Au fait, je me demande, pourquoi être venue de si loin pour étudier dans cette école qui peut être le paradis pour certain et l'enfer pour d'autres? »

C'est vrai, c'est assez curieux, je ne parle pas que d'elle, mais il y en a d'autres, par exemple Ikki Strauss la grenouille qui est aussi américain non? Malgré le niveau académique de cette école, ce n'est pas la peine de voyager de pays en pays, de venir de derrière les océans pour étudier dans une école pareille...



Revenir en haut Aller en bas
avatar
☆☆☆☆★

Dossier Scolaire

CONTRÔLES PASSÉS : 228
CHAMBRE : Chambre 103


MessageSujet: Re: Deux colocataires [PV Wayne]   Lun 16 Juin - 1:39





Je retiens mon étonnement lorsque ma nouvelle et adorable (enfin, je l'espère) colocataire n'a jamais eu la chance d'avoir quelqu'un avec qui partager sa chambre avant aujourd'hui. Je la plains franchement, car c'est déjà une plaie de vivre en pension, alors je n'imagine pas comment ça doit être un cauchemar de devoir en plus supporter la solitude de la situation. Je la regarde prendre une de mes sucreries toujours le sourire aux lèvres en l'entendant m'appeler City, elle n'a pas l'air en réalité aussi froide qu'elle ne le laisse paraître au final, ma petite Zuki ! En tout cas, la cohabitation me paraît pour l'instant tout à fait possible, malgré les petits froids qu'elle semble avoir. C'est peut-être la timidité. Sans aucun doute, c'est courant de ne pas savoir comment réagir quand on n'est pas habitué à avoir des contacts avec des étrangers. D'ici demain, on ne le sera plus de toute façon, car dormir dans la chambre de quelqu'un est un des meilleurs moyens de connaître quelqu'un, si on ne compte le journal intime, mais je ne suis pas sûre que ma nouvelle colocataire soit du genre à bien vouloir écrire ses pensées sur un cahier qui peut tomber dans des mains un peu trop curieuses. Mon attention se reporte sur ma petite colocataire timide quand elle me demande la raison de ma venue dans un pays aussi loin de chez moi. Bonne question ça, n'est-ce pas mon cher papa ? J'espère que tu es secrètement télépathe et que tu entends toutes les malédictions que je pense à t'envoyer ! Je penche un peu la tête aussi interloquée par la fin de sa phrase : je sais que l'école n'est pas une des meilleures choses dans la vie de certains ados, mais de là à dire que c'est un enfer ou un paradis, ce n'est pas un peu exagéré. Enfin, après tout, je me moque un peu de ce système bizarre du moment que je m'amuse !

Je suis ici pour la simple raison que mon stupide frère a dite à mon père que cette école serait un bon plus pour mes futures études, 'parce que c'est une des écoles les plus réputées au niveau mondial, blablabla', ils veulent le meilleur plan de secours pour moi, si je ne réalise pas mon rêve. D'ailleurs, tu sais lancer des malédictions . J'ai envie de les maudire depuis un petit moment...

Je lui souris avant d'ouvrir à nouveau ma deuxième valise pour commencer à la vider. J'ai vraiment trop de trucs dedans. Bon... Je sors d'abord mon petit suricate de Sebastian et non, ce n'est pas une honte d'avoir encore une peluche à mon âge. C'est tout à fait normal surtout quand on est loin de son pays adoré ! Ensuite, je pars déposer mes DVD sur mon bureau en reprenant la parole pour faire la conversation.

 Tu es dans cette école par choix, toi où c'est tes parents qui t'ont obligé ? 

Je lui sourie rapidement avant de remarque l’absence de connexion internet sur mon pc…

Comment on accède aussi au web dans cette école ? Il y a la wifi ? Sinon tu aimes regarder des séries ou des films ? J'ai des séries comme Lost, Once upon a time, Arrow, Glee, Game of thrones , Teen Wolf en DVD, sinon j'en ai d'autres sur mon disque dur genre Buffy, Stargate SG1 , One tree hill, Doctor who ou Veronica Mars. J'ai plein de films, sinon comme tous les films D.C. sortis aux cinémas. J'adore les super-héros, mais j'ai aussi des films niais comme Notebook, si tu veux ? Tu aimerais regarder quoi ce soir ?

Quoi ? Une des meilleures façons de devenir amie avec quelqu'un est de partager des passions communes, non ? Et qui n'aime pas la télévision américaine ?

 Par contre, je n'ai pas de séries asiatiques, j'ai juste vu Hana Yori Dango dans ma petite vie américaine ! Mais si tu en as, on pourra regarder si tu veux. Sinon n'hésite pas à m'emprunter des trucs, j'ai aussi des romans, des essais, des pièces de théâtre et des comics, si tu as une petite envie de lire. 

Je lui souris gentiment avant de réaliser que j'ai monopolisé la parole depuis déjà cinq minutes. Je me frappe légèrement le front affligé par ma stupidité et mon comportement complètement impoli.

 Oh je suis vraiment désolé, j'adore parler et je ne sais jamais quand m'arrêter. Enfin vas-y, dis ce que t'as envie de faire ce soir ! Et si tu me disais en plus ce qu'il y a savoir sur ce lycée ? Il y a des gens à éviter ou des gens hyper populaires que leurs chevilles sont si enfler qu'on dirait des chevilles de mammouth ? C'est quoi les rumeurs ici ? Oh désolé, je parle encore trop... Il y a des gens à éviter ou des gens hyper populaires que leurs chevilles sont si enfler qu'on dirait des chevilles de mammouth ? 

Je me laisse tomber sur mon lit et la regarde curieuse de la réponse : j'y peux rien, si j'aime les potins !

(c) Canary


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessageSujet: Re: Deux colocataires [PV Wayne]   Lun 23 Juin - 7:31



Deux colocataires (Pv Felicity Wayne )

♫ Parler, c'est bon pour la santé ♫



Aujourd'hui, je rencontre pour la première fois ma nouvelle colocataire de chambre, aujourd'hui est aussi son premier jour... Après les présentations, je remarque déjà que c'est une personne qui parle trop, le contraire de moi-même, ce n'est pas que je suis timide, c'est juste que je trouve que parler c'est inutile. Je lui demande pourquoi une personne américaine qui a (normalement) passé sa vie aux Etats-Unis, venant de si loin, pour étudier dans une école, peut-être très connue, mais avec un système assez complexe et chiant, ce qui peut être le paradis pour certains (les A et peut-être les B) et l'enfer pour d'autres (Les D et les C)... je ne comprends certainement pas ces gens, moi, si ma famille n'a pas déménagé ici à cause du travail de mon père, je ne fréquenterais jamais cette école, malgré qu'au début, j'ai pensé que c'était une assez bonne idée, mais j'ai changé mon avis au fur et au mesure...

« Je suis ici pour la simple raison que mon stupide frère a dite à mon père que cette école serait un bon plus pour mes futures études, parce que c'est une des écoles les plus réputées au niveau mondial, blablabla', ils veulent le meilleur plan de secours pour moi, si je ne réalise pas mon rêve. D'ailleurs, tu sais lancer des malédictions . J'ai envie de les maudire depuis un petit moment... »

Oh, c'est à cause de son frère... Je n'ai pas de frère, ni de sœur, je suis l'unique fille de mes parents, je me demande comme c'est d'avoir des frères et sœurs... Pourtant, je préfère être la seule fille de mes parents... seule, c'est le mot qui me correspond le plus. Elle me demande pourquoi je suis ici, et avant que je ne prononce un mot, elle prit son téléphone et me demande s'il y a une wifi ici...Elle continue de parler de jeux vidéos, films, livres... Parler, elle est très bavarde, je ne fais qu'écouter, et je ne prononce aucun mot, je n'ai pas trouvé le temps de dire quoique ce soit... jusqu'à ce qu'elle le remarque elle même:

« Oh je suis vraiment désolé, j'adore parler et je ne sais jamais quand m'arrêter. Enfin vas-y, dis ce que t'as envie de faire ce soir ! Et si tu me disais en plus ce qu'il y a savoir sur ce lycée ? Il y a des gens à éviter ou des gens hyper populaires que leurs chevilles sont si enfler qu'on dirait des chevilles de mammouth ? C'est quoi les rumeurs ici ? Oh désolé, je parle encore trop... Il y a des gens à éviter ou des gens hyper populaires que leurs chevilles sont si enfler qu'on dirait des chevilles de mammouth ?
»

Elle me pose plusieurs choses à la fois, je ne sais même pas par où commencer... des gens très populaires? Ça me fait directement penser à Strauss qui paraît dans presque toutes les brèves... et aussi Sabaku No, elle est assez populaire elle aussi... j'ai remarqué que tout ceux dans le comité des élèves ont apparu au moins deux fois dans les brèves, mis à part moi, la vice-présidente, je n'ai parut que dans la brève où on disait qui sont les membres du comité... tant mieux... Je ne veux pas attirer l'attention autour de moi comme Strauss... lui qui s'habille en grenouille et se balade avec dans les couloirs, ceci n'est qu'une rumeur... mais je peux y croire moi, puisqu'il est venu avec une tenue de grenouille pendant notre sortie aux sources thermales entre membres du comité.

« Des personnes populaires... hein? Je dirais certainement Ikki Strauss, aussi surnommé la grenouille à cause de certaines rumeurs... Il est le trésorier au comité des élèves, il a apparut dans presque toutes les brèves... Il est l'ex de Queen Bee, la fille qui était la plus populaire dans Konoha, avant qu'elle ne parte, bien sûr... Certaines personnes disent que Strauss est la raison de son départ... mais je ne connais pas toute l'histoire... peut-être que je devrais demander à Strauss qui est dans le même club que moi, le comité des élèves... Je suis au fait la vice présidente au comité des élèves, tu le savais? Mais je ne suis apparu que dans une seule brève où on présentait les membres du comité. » Je m'arrête un peu, je vois que j'ai trop parlé d'un coup, je soupire un peu avant de continuer « La deuxième personne très populaire, est effectivement la présidente du comité, Temari No Sabaku, aussi surnommé la furie blonde, on dit qu'elle sort avec l'un des secrétaires, Shikamaru Nara, mais qu'elle le trompe aussi avec son colocataire Kazuma Ittoki, on a aussi dit qu'elle a reçu une lettre d'amour d'un certain Odin Norashi... Je ne sais pas combien est vrai, j'en ai aucune idée... La troisième personne est Mizuki Harusame, depuis qu'elle fréquente Ikki Strauss, elle apparaît beaucoup dans les brèves, on a même dit qu'elle préparait un plan, bien avant le départ de Queen Bee, de se débarrasser d'elle, sortir avec Strauss et profiter de lui d'une manière.... je doute que tout cela soit vrai... »

Je m'arrête un peu, et moi qui dis que je ne me mêle pas des affaires des autres... Je devrais peut-être arrêter de lire ce qu'il y a au journal... Je n'ai jamais parler tant que ça, disons que j'ai pris cinq minutes pour lui citer tout cela, j'ai une très bonne mémoire pur me souvenir de choses si insignifiantes pour moi... C'est depuis la brève où on m'a mentionné que j'ai commencé à lire les brèves, pour me rassurer, que je ne m'y retrouve plus.





HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Deux colocataires [PV Wayne]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une fille et deux mecs, ça pose problème ♣ June & Wayne
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]
» Duel entre deux âmes soeurs. [PV Luke Kayan]
» Deux humoristes virés du poste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Konoha High School :: Étage A :: Dortoir des filles :: Chambre 103-