AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Merci de mettre vos fiches relationnelles [Facebook] à jours régulièrement !

Il est vivement conseillé de s'orienter vers des personnages d'origine modeste et
d'intelligence moyenne afin d'équilibrer les catégories.

Partagez | .
 

 [CLOS] [Mini Event] Quand on te tend un piège bien venimeux... (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
☆☆★★★

Dossier Scolaire

CONTRÔLES PASSÉS : 403
CHAMBRE : 202


MessageSujet: [CLOS] [Mini Event] Quand on te tend un piège bien venimeux... (libre)   Dim 25 Mai - 11:12

Ce matin quand Gaara se lève, il apprend pour une durée de deux semaines qu'il sera en catégorie A et qu'il aura... Une sorte de serveur esclave qui n'était personne autre que le fainéant et ancien colocataire de chambre Shikamaru Nara. Il ne lui a jamais vraiment parlé depuis, mais cette situation de devenir maître de quelqu'un ne l'enchantait pas temps que ça.

Dès le réveille, lorsque j'apprends très rapidement la tournure de cette journée des plus étrange une question se pose: pourquoi? Quel intérêt de faire ce changement? Et cette histoire de maître là... Aucun intérêt sauf pour rabaisser d'autres élèves. En bref, je n'étais pas très chaud pour ces deux semaines à venir à jouer le jeu pour quoi que ce soit. Et le meilleur moyen de faire pour ne pas se prendre la tête avec ces bêtises, c'est de faire comme si rien n'est, comme si rien n'a changé.

Je vais donc en cours l'air de rien jusqu'à ce que, derrière mon dos, quelque chose de malsain se trame dans la salle d'art. Dans le fond, je savais que le président de notre club était quelqu'un de... Spécial. Mais pas à ce point. Tout d'abord la première chose que je trouvais étrange c'est que tout mon entourage faisait on dirait, en sorte que j'arrive en retard à mon club. Chose qui n'est pas dans mes habitudes. Mais après je me fais sans aucun doutes des illusions. Et dans ce fond ce n'est pas comme si on m'empêche d'aller à ce cours. Et puis arrivé derniers pour une fois ne me fera pas de mal. Et bien... C'est ce que je croyais.

Je ne sais pas pourquoi, ni comment ils en sont tous venues à cette conclusion, à cette décision des plus stupides. Mais il a fallu que ça tombe ce jour là et sur moi en plus de ça. Pour plusieurs raisons aussi étrange les unes que les autres, j'ai été le dernier à arriver dans la salle d'art, beaucoup de regard ce posait sur moi comme si j'interrompais le cours, je regarde l'heure, pourtant je suis pile à l'heure, je ne vois pas où est le problème... C'est alors que le verdict tombe.

« Bien! Ce sera alors Gaara qui posera! »

Je fronce les sourcils.

« Hein? »

C'est alors qu'avec un large sourire une me présente un tabouret m'expliquant enfin la situation.

« Tu as l'honneur d'être le modèle pour le dessin de tous! »

Je le fixe froidement et demande.

« Et si j'en ai pas envie? »

Il ricane.

« Alors tu seras viré du club »

Je le fixe avec de grand yeux me retenant de lui en mettre une.

« Eh attend ce n'est pas fini! »

Apeuré je le regarde en me demandant ce qui pourrait bien être pire que d'être fixé par tous pour qu'on me massacre le visage dans un tableau.

« Tu vas poser nu! »

Et là c'est le grand choc, voilà que je touche le fond, il déconne j'espère! Non mais il n'est pas sérieux?! C'est légal ça aux moins? Bloquer sur place, les yeux grands ouvert sentant une colère monter, je choisis de la maintenir voulant tout de même rester au sein du club qui est mon seul moyen d'occupation et d'expression par la sculpture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☆★★★★

Dossier Scolaire

CONTRÔLES PASSÉS : 123
CHAMBRE : 301


MessageSujet: Re: [CLOS] [Mini Event] Quand on te tend un piège bien venimeux... (libre)   Lun 26 Mai - 8:29


Poser nu ? Lui ? Merci !  

Comme toujours, j'étais la première arrivée même si j'avais pris un peu plus de temps aujourd'hui comme j'étais avec Jade-sama un véritable déesse avec le coeur sur la main, on avait passé beaucoup de temps à préparer secrètement une petite soirée pour les autres par rapport à l’événement qui est en train de ce produire pendant les deux prochaines semaines. D'ailleurs, j'étais promu au rang A, le plus gradé, la catégorie la plus comment dire ...majestueuse peut être ? En tous cas c'est ce que reflète leur dortoir ou tout autres privilèges qu'on leur  accorde. J'étais d'ailleurs en train de dessiner  la grande Jade-sama quand le président du club m'a demandé de l'aide pour installer le matériel. Qu'allons-nous faire aujourd'hui ? D'après ce qui me dit de faire, j'en déduis qu'on allait devoir faire une représentation d'un modèle en dessin. J'étais contente car c'était  mon point fort.

« Dis moi Natsuko, tu veux bien poser pour les autres membres du club ? »

Je l'ai regardé terrifié, moi posé devant les gens ? Pas possible, je ne peux pas, ils vont tous me regarder et j'aime pas ça, même si j'étais promu au rang A j'aime pas cette idée. J'ai donc refusé aimablement de la tête tout en retournant à ma place initiale pour reprendre mon dessin. Après les divers refus, le président commençait totalement à désespérer et à s'énerver. J'étais désolée mais je n'allais pas revenir sur ma décision. Je m'installais tranquillement sur l'une des place en attendant qu'ils choisissent un modèle.

« Bien! Ce sera alors Gaara qui posera! »

Je regardais le jeune roux qui venait  tous juste de rentrer dans la salle, j'étais à la fois contente de pouvoir enfin le dessiner sans à avoir à me cacher comme je le fais à chaque fois mais un peu triste de devoir lui forcer la main sans même lui avoir demandé avant surtout que l'idée n'a pas l'air de lui plaire. Le président lui fait même du chantage même si j'étais sur qu'il ne voulais en aucun cas qu'il s'en aille du club car c'est quand même l'un des seul sculpteur compétant ici mais il était si désespéré qu'il était près à tous. Pauvre Sabaku....

« Tu vas poser nu! »

Je rougissais d'un coup, devais-je rectifier ce que je vennais de dire sur le président ? Je regardais alors le roux tout en rougissant de plus belle à cause de mon imagination un peu trop débordante. Quelle idée il avait eu de lui demander ça maintenant à chaque fois que je le regarderai mon esprit l'imaginera nu. Idiote va ! Je me donnais une claque discrètement pour reprendre un peu de sérieux et de calme.  Puis je me levais timidement tout en prononcer des faibles mots.

« Est-il vrai...vraiment obligé de po..poser to..totalement nu ? C'est p..pas que ça me..enfin je veux...dire...si il s'arrête au...au boxer c'est...c'est bon non ? »

Je baissais la tête tout en me mordant la lèvre, je voulais lui venir en aide car il avait l'air de ne pas trop vouloir mais en même temps je voulais pas non plus contre dire le président car ça ne se faisait pas donc ça devrait être bon n'est-ce pas ? Je n'ai pas été trop prétentieuse j'espère ?        





by Zora
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☆☆★★★

Dossier Scolaire

CONTRÔLES PASSÉS : 191
CHAMBRE : 101


MessageSujet: Re: [CLOS] [Mini Event] Quand on te tend un piège bien venimeux... (libre)   Mer 28 Mai - 10:03

Avec un peu plus d'avance qu'à l'habitude, Aya était venue à la salle d'art. La demoiselle souriante comme à l'ordinaire salua les gens présents. Visiblement, au vu des installations le président avait décidé que ce serait dessin en cette douce matinée. Ce n'était pas pour déplaire à la demoiselle qui s'était spécialisée dans ce domaine. Elle vit le président qui discutait avec Natsuko-san, une jeune fille qu'elle ne connaissait pas vraiment. Toutefois, elle avait déjà eu l'occasion de voir brièvement quelques travaux de sa part. La brunette en était venue à la conclusion que cette jeune fille était très douée.  Enfin bref, Aya ne se soucia pas plus que ça de leur échange et préféra installer son chevalet calmement tout en réglant la taille. Par la suite, la lycéenne enleva de son sac toutes ses affaires, crayons de papiers, crayons aquarelles plus des feuilles de grands formats. Il fallut évidemment que le président arrive la déranger en l'abordant. Il semblait complètement désemparé et il lui prit même la main la suppliant du regard.

-Aya-chan en tant que vice-présidente, tu dois montrer l'exemple et de poser pour nous ! Clama-t-il haut et fort.

La concernée cligna des yeux puis laissa échapper un rire amusé avant de retirer sa main de celle de son supérieur. Décidément, il était pas croyable lorsqu il s'y mettait. Voilà donc la raison du pourquoi il parlait à tout le monde avec tant d'insistance (et par ailleurs se faisait rejeter) ! Il avait de biens étranges idées. Néanmoins, il est vrai qu'un cours sur le corps humain était grandement intéressant. Elle-même avait essayé d'expérimenter la chose, mais avoir un vrai modèle en face cela  devait donner un rendu totalement différent. Pour autant, il ne fallait pas qu'il se fasse d'illusions.

-Président, vous savez bien que ce n'est pas raisonnable, n'est-ce pas ? Je serais tout sauf un bon modèle, vous vous en doutez ? ~

Il la regarda de bas en haut avec insistance et abdiqua finalement tout en vociférant, on ne sait quoi. Il fit une moue boudeuse visiblement de plus en plus contrarié à l'idée de ne pas arriver à ses fins. La lycéenne l'observa et ne put s'empêcher de trouver la scène presque touchante. Enfin du moins, jusqu'à ce que Gaara No Sabaku débarque et soit désigné de force. Le pauvre se voyait subir de pleins fouets les lubies du président. Devait-elle intervenir ? Après tout, il n'avait guère le droit de menacer le roux de la sorte. Cependant, elle avait envie d'expérimenter de nouvelles choses ! Et avoir un réel modèle était une excellente occasion... Dur dilemme qui se présentait à elle.

C'est lorsqu'il parla de nu qu'elle se sentit prête à intervenir. Qu'il pouvait être irritant  ! Pareil à un enfant en prenant ce genre de décisions aussi arbitraires. Prête à prendre la parole, elle fut néanmoins coupée dans son élan. Natsuko-san, avait été plus rapide. La jeune fille bégayait énormément, mais au moins elle avait le courage de dire quelque chose contrairement aux autres. Ces derniers étaient  muets comme des tombes, mais pas moins amusés de la situation. Levant les yeux au plafond, la lycéenne, après cela, s'éclaircit la voix avant de parler.

Natsuko-chan n'a pas tort, Président . Je pense que s'arrêter au boxer suffit amplement. Dit-elle calmement avant de se retourner vers le pauvre élu. Gaara-san, ce serait formidable si tu pouvais faire ça. Cela nous donnerait l'occasion d'exercer et d'affiner nos techniques au crayon. Puis, n'est-ce pas une expérience enrichissante ? Termina-t-elle tout sourire aux lèvres.

Rares étaient les fois où elle intervenait. En temps normal, le président gérait à sa guise puisque après tout il était le « chef». Toutefois, celui-ci n'avait pas son mot à redire concernant l'affaire du nu auquel cas, il risquerait de le regretter. Enfin, maintenant, elle espérait que Sabaku accepte. Après tout, même si cela pouvait être considéré comme de l'abus de pouvoir son supérieur était bien capable de le virer sur un coup de tête sans qu'elle puisse réellement intervenir. Quant aux autres bien que déçus par sa proposition et celle de la miss Oshiro ... Ils n'en restaient pas moins euphoriques à l'idée de voir le roux dans une situation aussi embarrassante... Que les gens pouvaient être cruels entre eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☆☆★★★

Dossier Scolaire

CONTRÔLES PASSÉS : 403
CHAMBRE : 202


MessageSujet: Re: [CLOS] [Mini Event] Quand on te tend un piège bien venimeux... (libre)   Sam 31 Mai - 8:21

Gaara se trouve dans une impasse qui le fait haïr ce funeste jour où le président du club est venu au monde. Poser n'est déjà pas une chose qu'il apprécie, mais la seconde condition à rester dans le club était si oser qu'il en aurait presque préféré se pendre.

« Tu vas poser nu! »

L'anarchie et les cris de surprise m'accompagne dans ma stupéfaction et de cette irrésistible envie de sertir sa tête contre un mur. Ça va bien faire un bon bout de temps que je n'ai pas ressentie cette envie de frapper quelqu'un. Le regard mauvais vers le directeur, la jeune fille avec qui j'avais effectué un travail de groupe se lève pour prendre, comme à son habitude, la parole timidement.

« Est-il vrai...vraiment obligé de po..poser to..totalement nu ? C'est p..pas que ça me..enfin je veux...dire...si il s'arrête au...au boxer c'est...c'est bon non ? »

J'inspire un grand coup pour essayer de prendre sur moi, il était hors de question que j'agisse comme j'aurai agi il y a un an de cela. La haine n'est pas la solution à tout problème est-il est très dur d'en sortir, ce n'était donc pas le moment de relâcher mes efforts là-dessus. J'ignore les gloussements et chuchotement des autres élèves afin de ne pas sombrer dans la colère trop rapidement. La vice-présidente prend à son tour la parole par la situation.

Natsuko-chan n'a pas tort, Président . Je pense que s'arrêter au boxer suffit amplement.

Le regard agacé je ne détourne pas le regard vers la jeune femme qui apparemment n'a pas eu le courage de s'opposer au fait que je dois me déshabiller.

Gaara-san, ce serait formidable si tu pouvais faire ça. Cela nous donnerait l'occasion d'exercer et d'affiner nos techniques au crayon. Puis, n'est-ce pas une expérience enrichissante ?

Enrichissante? Je pense qu'elle l'est plutôt pour les pervers et perverse qui rêvait de voir une personne pour la première fois de leur vie dévêtus. Mais en y réfléchissant bien, le choix était plutôt justifié, je suis le seul du club à ne pas avoir comme compétence première le dessin, et un cours ne serait pas suffisant pour reproduire une personne qui pose. Peut-être qu'alors être le seul à avoir une qualité n'est pas un grand avantage en soit. Je soupire une seconde fois d'exaspération et finit par répondre à la vice-présidente et surtout au président.

« La prochaine fois embauchez quelqu'un avant d'obliger quelqu'un à poser! »

Évitant le regarde de tous je jette un regard noir au président me permettant une petite menace intellectuelle.

*Toi tu vas regretter ce que tu me fais faire...*

« Il est donc hors de question que je pose nu. »

Alors que je commence à soulever mon t-shirt après avoir enlevé ma veste je me stope net lorsque j'entends un idiot hurler.

« Ouais! Strip Tease! »

Par pur réflexe je saisis le tabouret et le lui balance en pleine figure.

« Ça n'a rien d'un Strip Tease, crétin, mais d'une torture. »

Grimaçant d'horreur je finis enfin par enlever mon haut évitant le regarde de tous regardant seulement le président d'un air froid. J'inspire un grand coup et ajoute.

« C'est vraiment obligé que je sois en caleçon? »

En pantalon c'est déjà pas mal mais le président insiste.

« Non en caleçon s'est déjà trop habillé! »

« T'étonne pas si je me permettrai de ne plus te respecter. »

Il ne répond pas à ma question et enlève donc mes chaussures et attend encore un long moment avant d'enlever le pantalon. La mâchoire crispée je m'assois sur le haut tabouret et attend les bras croisés, les yeux rivés vers le sol. N'osant par regarder les autres honteux et encore moins la porte attendant patiemment que ce cauchemars se termine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☆★★★★

Dossier Scolaire

CONTRÔLES PASSÉS : 123
CHAMBRE : 301


MessageSujet: Re: [CLOS] [Mini Event] Quand on te tend un piège bien venimeux... (libre)   Mer 4 Juin - 3:53


Poser nu ? Lui ? Merci !



« Natsuko-chan n'a pas tort, Président . Je pense que s'arrêter au boxer suffit amplement. »


Je fis agréablement surprise que la vice-présidente du club se souvienne de mon nom et quand plus elle me soutienne. En même temps, le voir nu serait une situation qui ne se représenterais sûrement jamais mais il fallait prendre en compte les sentiments du roux, il n'aimait pas se donner en spectacle et encore moins qu'on lui impose une chose embarrassante. En tout cas c'est ce que j'avais ressentit en le voyant souvent seul au club. Je remarquais qu'il était plus ou moins énervé, quoi de plus normal me diriez-vous. Je cherchais en vain la façon de changer cette situation mais quelqu'un fut plus rapide et puis je ne suis qu'un petit membre trop timide qui m'écouterait jusqu'au bout ?


Gaara-san, ce serait formidable si tu pouvais faire ça. Cela nous donnerait l'occasion d'exercer et d'affiner nos techniques au crayon. Puis, n'est-ce pas une expérience enrichissante ?

Je m'asseyais discrètement tout en regardant la scène, c'est vrai que même si j'avais l'habitude de dessiner des personnes, jamais je n'avais reproduit une personne sans ses vêtements. D'un certain côté, cela permettait de travailler sur des traits encore jamais fait jusqu'ici pour ma part.

« La prochaine fois embauchez quelqu'un avant d'obliger quelqu'un à poser! »

Je fis un petit sourire crispée, c'est vrai qu'il marque un point sur ce coup mais est-ce que ça veut dire qu'il accepte ?

« Il est donc hors de question que je pose nu. »

C'est sûrement ma confirmation. Je mettais alors en place mes affaires à dessin mais j'aimais pas être sur un tabouret pour dessiner car je ne pouvais pas me mettre à l'aise et ça c'est quelque chose que je ne supportais pas.

« Ça n'a rien d'un Strip Tease, crétin, mais d'une torture. »

Après avoir rattrapé le tabouret avec un peu de difficulté que notre jeune modèle avait lancé sur un mec qui la habillement éviter malheureusement pour moi. J'enlevais mon propre tabouret et le trépied qui tenait la toile et m'assit parterre avec cette dernière. Rien à dire, j'étais vraiment mieux ainsi. Tout en faisant tourner mon poignée pour le dégourdir, je regardais en direction du roux qu'il commençait à ôter ses vêtements. Je ne pus alors m'empêcher de rougir automatiquement.

« C'est vraiment obligé que je sois en caleçon? »

« Non en caleçon s'est déjà trop habillé! »

« T'étonne pas si je me permettrai de ne plus te respecter. »

J'émis un petit rire discret, la situation avait légèrement progressé et devenue un peu plus amusante entre ces deux garçons. Puis je rougis encore de plus belle en le voyant seulement en boxer. C'est qu'il est...bien foutu !! Je secouais la tête pour reprendre mes esprits, ça ne se faisait pas de mater les autres sans permission bon d'un autre côté je suis bien obligée pour le dessiner non ? Pesant le pour et le contre, je lui fit un signe avec mon bras pour lui dire courage même si je ne savais pas si il avait compris ou non. Je finis par le regarder tout en faisant des traits sur ma toile. Mon dieu quelle idée il a eu ça le président d'un côté je me sens soulagée d'avoir refusé sa proposition...





by Zora

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☆☆★★★

Dossier Scolaire

CONTRÔLES PASSÉS : 191
CHAMBRE : 101


MessageSujet: Re: [CLOS] [Mini Event] Quand on te tend un piège bien venimeux... (libre)   Dim 8 Juin - 11:27

Lorsque le roux répondit, Aya ne put qu’esquisser un sourire légèrement embarrassé. Néanmoins, elle comprenait le ressentiment du jeune homme et la phrase semblait plus s’adresser au président qu’à elle bien que maintenant la lycéenne se sentait tout aussi responsable. Tant pis, sa mauvaise conscience prendrait le dessus plus tard. Pour l’instant, elle n’avait qu’une envie, prendre son crayon et pouvoir enfin dessiner.  Elle jeta toutefois un regard auprès du Président qui au vu de son sourire semblait se délecter de la situation. En effet, elle constata qu’ il pouvait se révéler irritant. Vraiment. Alors même que Sabaku lui lançait un regard noir, son euphorie ne flanchait pas.

Bref, la demoiselle détourna son regard de son chef particulièrement immature. Elle reposa son attention sur le pauvre désigné. Ce dernier allait commencer son « strip-tease » et soudain elle sentit une légère gêne à voir devant-elle un homme se déshabiller. Pour autant, Aya se reprit bien vite. C’était purement professionnel, n’est-ce pas ? C’est-ce qu’elle persuada jusqu’à entendre un énième imbécile hurler une stupidité. Le tabouret qui arriva, par la suite,  fut mérité, du moins c’est-ce qu’elle pensa en ne prenant pas la peine d’intervenir. De toute façon, l’idiot avait eu la chance de ne pas recevoir le coup. La lycéenne écouta le jeune homme visiblement toujours aussi agacé de devoir accomplir la basse besogne.  Après cela, le Président le força à enlever le pantalon comme convenu et le jeune homme répondit par une remarque toujours aussi acerbe. C’était décidé à la fin de ce cours, elle présenterait ses excuses et celle du président à l’élève. Ce serait un minimum, mais elle ne pourrait sûrement pas faire mieux.

Bref, après qu’il eut enfin enlever le pantalon, la jeune fille put enfin commencer son travail. Elle esquissa dans un premier temps des traits abstraits. Ces derniers prirent peu à peu formes à mesure que les secondes et minutes passaient. C’est avec minutie qu’elle observait son modèle tout en continuant  dessiner. Aya avait déjà vu des garçons torses nus, jamais aussi longtemps. Dans un premier temps cette pensée l’embarrassa, mais il fallut bien vite qu’elle s’en acclimate. Puis, pourquoi être gênée ? Après tout, c’était pour le travail rien de plus. Enfin, par contre, la brunette était forcée de constater qu’il n’était pas déplaisant d’avoir le roux comme modèle. D’ailleurs, certaines jeunes filles pourraient en témoigner au vu de leurs gloussements. La jeune fille esquissa un sourire amusée avant de continuer sa toile toujours avec beaucoup d‘application. Bientôt, son croquis n’en fut plus réellement un à force de gommer, recommencer. Elle appliqua des ombres en tentant de donner de la profondeur à ses coups de crayons. Plutôt satisfaite, elle ne se contenta pas de cela et continua laissant le temps filer à sa guise. Une partie d'elle se sentait réellement désolée pour la situation, mais la lycéenne ne laissa pas celle-ci prendre le dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessageSujet: Re: [CLOS] [Mini Event] Quand on te tend un piège bien venimeux... (libre)   Sam 14 Juin - 9:33

Quand on te tend un piège bien venimeux...
« LIBRE »

C'était une journée comme les autres, oui. Du moins avait-elle commencé comme n'importe laquelle. Levée à 6h, douche, préparation du sac, petit déjeuner, et puis zou, en cours! Là aussi rien n'avait changé. Pendant que j'étais attentive, que j'écoutais sagement et noté chacun des conseils, ou des consignes des professeurs, Miyuki baissait les yeux et tapait des sms sur le clavier de son téléphone, comme une acharnée, faisant semblant d'écouter les cours, et prenant rarement quelques notes, entre deux messages échangés avec son chéri, ou avec une autre de ses amies. Et puis, il y avait ce garçon qui dormait quasiment tout le temps au fond de la salle, appuyé contre le mur, et l'autre qui regardait souvent par la fenêtre, et qui se faisait très souvent reprendre par les professeurs. Oui, tout était parfaitement normal jusque là.

Je participais normalement, ou tout du moins autant que j'en avais l'habitude, et posais toujours autant de questions. Les professeurs restaient calmes, et animaient leur cours comme chaque jour. La séance de sport de la journée s'était relativement bien passée, même si j'avais été obligée de m'arrêter après quelques minutes de courses, déjà essoufflée, et la respiration bien trop irrégulière. Je m'étais assise sur le côté, et comme d'habitude, j'avais observé les autres, tout en prenant le temps de calmer les battements de mon cœur. Reposé, et tenant sur mes jambes, je m'étais occupé de distribuer les bouteilles d'eau aux élèves lorsqu'ils s'arrêtaient, ou lorsqu'ils le réclamaient.

Et puis était venu l'heure des clubs. Personnellement, je m'étais inscrite à l'orchestre. Oh, certes je n'étais pas encore une pro, mais je me débrouillais plutôt bien au piano pour une débutante. Je n'étais pas la plus doué du groupe, mais je me donnais à fond, et faisais toujours mon maximum pour m'améliorer. Miyuki m'accompagnait, son petit copain lui ayant apprit à jouer de la flûte traversière. Elle était très douée, étonnamment, et je me demandais si j'aurais moi aussi le même niveau qu'elle en piano si c'était mon petit ami qui m'avait apprit. Encore faudrait-il pour ça que j'en possède un.

Je soupirais et m'appuyais contre le mur en attendant que ma meilleure amie sort des toilettes. Je préférais attendre à l'extérieur, même si généralement toutes les filles allaient faire la queue à l'intérieur. Moi, ça me permettait de respirer calmement, et de ne pas me retrouver coincée entre deux filles. Surtout qu'à cette heure-ci, nombreux étaient les élèves à passer par les toilettes, juste avant d'aller dans leurs clubs. Donc autant rester là. Je relevais la tête alors qu'un groupe de filles passait devant moi avant de s'engouffrer dans les toilettes. Leurs rires étouffées, et leur précipitation avaient attirés mon regard juste avant que celui-ci ne replonge dans la contemplation du sol.

Et puis, Miyuki était sortie, un large sourire aux lèvres, m'attrapant par le bras et m’entraînant un peu plus loin en sautillant. Surprise, je m'étais laissé traîner, puis l'avait regardé en riant avant de lui demander ce qui pouvait bien autant l'amuser. Lorsqu'elle était dans un tel état, ça ne pouvait pas signifier beaucoup de choses... Il y avait forcement quelque chose d'intéressant derrière tout ça, ou du moins pour elle. Le clin d’œil qu'elle me fit ne me rassura guère et ses paroles encore moins.


«Allez, viens, tu verras, ça sera drôle...!»

Bien que je venais de secouer la tête négativement, prête à la laisser aller, et à rejoindre le club seule, elle m'avait malgré tout entraîné avec elle jusqu'à la salle d'art. Pourquoi? Et bien, parce que d'après ce qu'elle avait entendu de la discussion des filles aux toilettes, un garçon du club en question était actuellement en train de faire un strip tease...! Non mais j'vous jure...! Qui pourrait être assez dingue pour faire ça, au lycée, devant tout le monde? Je me le demandais, et je doutais même de la véracité de la chose, mais mieux valait être prudente. Je ne tenais pas à y aller. Rien qu'à cette idée, je me sentais brusquement rougir, et la chaleur envahir mon visage. Alors imaginez ce que ce serait si je voyais ça...! Je ne tiendrais probablement pas...! Il était hors de question de me rendre ridicule devant tout le monde, et encore moins de  m'évanouir comme une idiote.

Bien malgré moi, je me retrouvais face à la fameuse salle. Le strip tease devait être long, ou bien alors le garçon se promenait désormais nu et montrait ses attributs à tout le monde, puisqu'une petite foule s'était amassée près de la porte. Bien que je comptais là une vingtaine de filles, le silence régnait presque, et seul quelques murmures pouvaient être entendu, mais certainement pas compris. Une chaise avait été placée contre la porte fermée, et d'après ce que je voyais, elle servait d’appuis à chacune. Tour à tour, elles se hissaient sur la chaise, et pour les plus petites, se hissaient sur la pointe des pieds pour pouvoir observer à la petite fenêtre tout en haut de la porte. Certaines gloussaient, d'autres riaient, mais la plupart redescendaient de là, un sourire aux lèvres malgré les évidentes rougeurs qui s'emparaient de leurs joues. Et c'était ça qui m'effrayait le plus, à vrai dire.

Miyuki se fraya un chemin jusqu'à la porte à coup de coude, repoussant les autres filles, et déclarant être ceinture noire de karaté. C'était l'excuse qu'elle sortait toujours pour être avantagé, quand une occasion du genre le permettait, et bien qu'il était évident qu'elle ne passait pas sa vie dans un dojo, l'excuse passait comme une lettre à la poste, et personne ne cherchait à la contredire. Dans un sens, c'était pratique, mais comme à cet instant là... J'aurais préféré que quelqu'un l'empêche d'avancer vers cette porte en me tirant derrière elle. N'importe qui, vraiment.

Et puis, arrivée devant la chaise, elle s'était retourné vers moi et m'avait fait un large sourire. A toi l'honneur, m'avait-elle dit. Et j'avais beau avoir secoué la tête négativement, et écarquillé les yeux, rien ne l'avait empêché de me forcer à grimper sur cette chaise. Ce même sourire aux lèvres, elle m'avait fait signe de regarder par la fenêtre, m'encourageant du regard. Et malheureusement, j'avais suivis ses ordres. Et là...! Je l'avais vu, seulement vêtu d'un boxer, assis sur un tabouret tel un apollon. Mes yeux n'avaient pas réussis à se détourner de lui, et à vrai dire, je n'avais été capable de me ressaisir que lorsque mon regard avait accroché celui d'une autre élève.

Descendant aussitôt de la chaise, les joues empourprées, j'attrapais le poignet de Miyuki et l’entraînait avec moi loin de la salle d'art plastique, presque convaincue que je n'étais pas passée inaperçue, et que quelqu'un interviendrait alors pour nous chasser de là. Courant à toute allure sans plus me retourner, nous nous étions arrêté dans un couloir un peu plus loin et je lui avais alors expliqué la raison de notre départ précipité. Il avait encore fallut attendre dix autres minutes, le temps que je lui explique longuement ce que j'avais vu à l'intérieur, pour elle qui n'avait pas vu, avant qu'elle n'accepte enfin d'aller jusqu'à notre club que nous rejoignons alors, tandis que dans mon esprit trottait encore l'image qui s'était offerte à mes yeux.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
☆☆★★★

Dossier Scolaire

CONTRÔLES PASSÉS : 403
CHAMBRE : 202


MessageSujet: Re: [CLOS] [Mini Event] Quand on te tend un piège bien venimeux... (libre)   Mer 2 Juil - 5:43

[c'est très très court pardon mais je ne voyais pas vraiment ce que je pouvais répondre d'autre...]

La situation deviens de plus en plus embarrassant, le rouquin n'ose pas imaginer si le président aurait insisté sur le fait qu'il doit être nu. Surtout qu'il constate très vite que plusieurs élèves adepte de ce genre de situation.

Je reste immobile attendant avec impatience la fin de ce cours. Mais je commence à perdre patience lorsque je me rends compte que des gloussements proviennent de la porte. Plusieurs filles tente de me regarder par la petite fenêtre. Je peste intérieurement me voyant déjà étrangler le président pour quitter le club.

Mais j'ai préféré rester calme pendant tout le cours fermant les yeux pour tenter d'oublier que je suis observé et entouré. Bordel que j'ai horreur de cette sensation des plus désagréables! Plus jamais je laisserais faire une chose pareille! Le temps passe et ce cours m'a paru une éternité. La sonnerie retenti enfin, ce cours qui m'a paru comme un vrai cauchemars se termine enfin. J'ouvre subitement les yeux et me rhabille sans attendre d'avoir l'accord de qui que ce soit. C'est alors, comme s'il voulait signer son arrêt de mort, le président m'empêche de me rhabiller.

« Attend une petite minute toi! Il y en a qui n'ont pas fini! »

Je lui fais de grand yeux alors que j'étais en train de saisir mon pantalon.

« J'en ai rien à faire j'ai déjà assez posé comme ça, tu me lâches et je m'en vais compris? »

D'un revers de main je récupère mon pantalon et le met contre son ordre et fixe les autres d'un air froid et dégouter avant d'ajouter.

« Plus jamais vous me ferez faire un truc pareil quitte à changer de club pour retourner à celui de la musique. »

Je finis de me rhabiller en vitesse et saisie mon sac pour commencer à partir évitant le regard de tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [CLOS] [Mini Event] Quand on te tend un piège bien venimeux... (libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [CLOS] [Mini Event] Quand on te tend un piège bien venimeux... (libre)
» [Mini-Event] L'amende est le fruit de l'amandier.
» [MINI-EVENT] One, two, three, four... Let's go music !
» [RP COMMUNAUTAIRE - EVENT] Quand la Terre gronde...
» [Mini-event]Les Jishin Kaizokudan débarquent!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Konoha High School :: Salle d'art plastique-