AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Merci de mettre vos fiches relationnelles [Facebook] à jours régulièrement !

Il est vivement conseillé de s'orienter vers des personnages d'origine modeste et
d'intelligence moyenne afin d'équilibrer les catégories.

Partagez | .
 

 Hu Hu Hu que la nuit est belle. [PV Ikki, Kagami,Kyo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
☆★★★★

Dossier Scolaire

CONTRÔLES PASSÉS : 123
CHAMBRE : 301


MessageSujet: Hu Hu Hu que la nuit est belle. [PV Ikki, Kagami,Kyo]   Lun 30 Juin - 9:05

Hu hu hu  que la nuit est belle.


Mes assiettes où sont mes assiettes..;




Tous commence par un film sur une cassette vidéo où nous voyons une femme aux longs cheveux noirs se les coiffant dans un phare puis nous voyons un puits et une personne regardant dans ce puits.  Les personnes regardant ces vidéos meurent au bout de sept jours sauf si ils font une copie et la donne à quelqu'un d'autre. Cependant les personnes ne sachant pas cela ou ne voulant pas causer la mort à quelqu'un d'autre, cherche un autre moyen pour se sauver la vie. C'est pourquoi ils enquêtent sur la vie de Sadako. C'est une fille ayant des pouvoirs paranormaux certaines rumeurs disent que son père la cloître dans une chambre pour éviter qu'elle se mêle au monde extérieur et qu'elle fasse le mal d'autres pensent qu'elle était parmi nous et qu'elle essayait d'avoir une  vie plus ou moins normale. Néanmoins, ces deux versions finissent pareil enfin à peu près soit elle tombe dans le puits en voulant s'échapper de la maison où elle était séquestrée ou bien quelqu'un la poussée dans ce puits. Et depuis, à la recherche de vengeance grâce à ses pouvoirs paranormaux elle arriverait par sortir de la télé le septième jour après avoir visionné une certaine vidéo....

Étant petite à l'orphelinat, les adultes m'ont toujours associé à Sadako la fille de « The Ring ». Pas au niveau psychologique, je n'avais aucun pouvoir et même si je restais renfermée sur moi même je voulais m'en sortir je n'avais pas le même tempérament qu'elle à vouloir à tous prix me venger. Mais me venger de quoi d'abord ? De m'avoir repoussé toute mon enfance ? D'entendre toutes les rumeurs, tous ce que l'on peut dire sur moi ? Non, pour eux c'était juste au niveau physiologique, je lui ressemblais beaucoup, j'ai toujours eu de long cheveux noirs, le teint assez blanc, je ne souris pas souvent et je suis souvent solitaire soit à dessiner soit à lire. Les autres ont alors pensé que c'était ma façon soit de les maudire, soit pour parler aux esprits. Mais je suis désolée je ne sais ni maudire, ni parler aux esprits.  
Je ne peux pas dire que j'ai fait grand chose pour changer les choses non plus. En arrivant au lycée j'aurai pus changer, à la fois de coupe de cheveux, ma façon d'être, de caractère même si ce n'est pas facile j'aurai pus partir sur un nouveau départ alors pourquoi ne l'ais-je pas fait ?
Sur ces pensées je finis par m'endormir avec compréhension bien sur qu'est-ce qu'il m'avait pris de lire « the Ring » le soir un livre d'horreur n'est pas très conseillé avant de dormir...
Il était assez tard dans la nuit, je me levais sans me rendre compte, je dormais encore mais mon corps lui bougeait tout seul. Je m'étais dirigée vers mon armoire est mis une robe blanche et pris mon ours en peluche que j'avais caché dans l'armoire. Je me dirigeais vers le pensionnat des garçons sans m'en rendre compte. Mes longs cheveux noirs recouvraient mon visage laissant apparaître juste un de mes yeux. J'avançais de façon étrange comme un esprit je dirais, je montais les escaliers jusqu'à atterrir dans un étage assez luxueux sans l'être de trop non plus sûrement l'étage des catégories B. Qu'est-ce que je faisais ici ? Je ne savais pas et pour tout vous dire j'en ai même pas conscience, je dors toujours enfin je crois...
Je faisais des allers retours dans le couloirs en faisant des bruits bizarres, une atmosphère  assez sombre m'entourait. Je me collais contre une porte d'une chambre, y avait-il quelqu'un ? Qui était à l'intérieur ? J'en savais rien et je n'avais pas la capacité de m'arrêter n'étant pas consciente.

« Assiettes mes belles assiettes où sont telle ? Hu hu~~ »

Je le disais  et riais de manière lugubre. Je faisais un mélange de légende urbaine d'horreur, j'essayais de le cacher mais j'adorais lire ce genre de livre à partir du jour où on m'avait  appelé Sadako sûrement.
Je faisais traîner l'ours en peluche tout en continuant mes allers retours avec un sourire bizarre et en riant légèrement. Manquerait plus le couteau et la robe de lolita pour que nous pourrions la confondre à cette femme lolita qui tue ses victimes (souvent les hommes) car elle se prend pour la sœur de sa victime et ne veut pas que d'autres personnes s'approche de lui ou qu'il s'éloigne d'elle. Comment s’appelait le livre déjà ? Ibi..Ibitsu c'est cela c'était Ibitsu.  Je me rappelle d'avoir eu peur de sortir les poubelles ou de croiser des lolitas après ça. A croire que j'aime me faire peur.  Je me mis encore à rire sadiquement tout  en grattant à la porte d'une des chambres peut être la même qui sait ?

« Hu hu hu~~ Rendez les moi.. »

Puis je repris mes allers retours toujours la tête basse, la tête recouvert par mes cheveux sauf un œil, dans une robe blanche et sans chaussures. Combien de personne me prendront comme  un esprit ?                

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessageSujet: Re: Hu Hu Hu que la nuit est belle. [PV Ikki, Kagami,Kyo]   Sam 5 Juil - 10:30

 
“Hu Hu Hu que la nuit est belle”
C'pas le dortoir des mecs, ici, normalement...?





Quelques jours s'étaient écoulés... Et depuis que j'avais rencontré Kyo, j'avais du mal à le lâcher, ne serais ce que pour les cours. J'étais, en quelque sorte, devenu accro à lui, à son odeur, à ses lèvres, à sa voix... à... à un peu près tout ce qui le caractérisait, et qui faisait ce qu'il était. Je me surprenais parfois à noter chacun de ses mouvements, et à essayer de les interpréter. J'étais souvent en train de penser à lui, et surtout en cours. C'était malheureusement pour moi le pire moment de la journée. Parce qu'il était le plus ennuyant aussi, et celui où j'étais le moins attentif. Alors quand c'était comme ça, que je regardais par la fenêtre d'un air blasé, j'avais souvent une pensée pour lui. Il m'était même arrivé de me souvenir de notre première fois, et d'en ressentir les effets, à nouveau. La simple image que j'avais de lui en tête quand cet instant me revenait en mémoire suffisait à me donner une bouffée de chaleur. Dans ces moments là, c'était dur pour moi de me calmer, pour ne rien montrer aux autres élèves qui m'entouraient.

Bien que la première fois c'était déroulé en plein milieu d'une classe inoccupée, aujourd'hui, nous nous retrouvions dans sa chambre, le soir, lorsque le besoin s'en faisait sentir. Bon, okay... J'allais le voir tous les soirs, en fait, et pour tout dire... Je passais même les trois quart de mes nuits dans sa chambre, qu'il occupait seul pour l'instant. Je savais que c'était parfaitement interdit, que je n'aurais jamais du monter jusqu'à cet étage, et que si l'on se faisait prendre, alors il y avait de grandes chances qu'on se mette à nous surveiller étroitement pour que cela ne se reproduise plus. Mais en même temps... Le premier soir où j'étais monté jusqu'à sa chambre discrètement, j'avais finis par m'endormir alors qu'il terminait quelques devoirs. Et c'est comme ça que j'avais dormis avec lui pour la première fois. Et maintenant... Maintenant, je ne voulais plus dormir sans lui.

Cette fois encore, lorsque nous étions retourné à l'internat, je l'avais rejoint à l'étage des B, et je m'étais faufilé jusqu'à sa chambre en silence, le plus discret possible. Comme d'habitude, j'avais rapidement fait mes devoirs, souhaitant profiter un peu plus de Kyo. Et puis, comme chaque fois, alors que moi je refermais mes cahiers de cours sur la page où je venais de griffonner en trois minutes mon exercice de maths, lui étudiait encore... Au fond, c'était inutile de me presser autant, parce que même si j'avais envie de profiter de lui, et j'aurais probablement pu le titiller jusqu'à ce qu'il oublie ses cours et qu'il fixe son attention sur moi, je ne voulais pas non plus qu'il bâcle ses études pour moi. Surtout qu'il était en dernière année. Il fallait donc qu'il assure.

Et comme dans n'importe lequel de ces moments, je l'avais observé sagement, alors que j'étais étalé sur le lit, en train de feuilleter un magasine sur le sport, et un soda juste à côté, pinçant par moment la paille entre mes lèvres pour boire, avec des écouteurs sur les oreilles. Ah, oui... C'était nouveau aussi, ça. Je m'étais acheté un baladeur et j'avais téléchargé des tas de musiques de l'ancien groupe de Kyo, Blast, pour voir un peu ce que ça donnait. Et, miraculeusement, j'étais entre guillemet devenu fan. Dès les premières secondes de la première de leurs chansons que j'avais écouté, je m'étais juré d'écouter un peu plus attentivement les airs de guitare que jouait parfois mon nouveau petit ami... Oui, mon petit ami. C'était étrange de dire ça, mais bon, bref, où est ce que j'en étais...?

Ah, oui! J'étais devenu fan de la musique que jouait Kyo. Bref... Pas mal de choses avaient changés pour moi depuis que j'étais entré à l'université de Konoha. Ma vie était différente de quand je vivais en Amérique, et plus je le fixais, plus je me disais que j'avais pris la bonne décision de m'inscrire ici. Lorsqu'il eut terminé, et refermé le dernier de ses livres de cours, nous prenions une douche, douche durant laquelle je n'avais pas su résister devant sa nudité, et... Et le reste ça ne vous regarde pas. En sortant, il était déjà assez tard, et nous étions donc partis nous coucher. Mais là encore... Il était dure de résister quand nous étions l'un contre l'autre, peau à peau. Et alors que je l'embrassais, déjà dénudé sous les couvertures, un bruit étrange se fit entendre dans le couloir.

Au début, je décidais de ne pas y faire attention, et puis une voix se répercuta, et juste après, quelqu'un vint même gratter à la porte de chambre. Mécontent, et surtout énervé, je sortais brusquement du lit en repoussant la couette et en grommelant. Bordel de...! Il va m'entendre, cet abruti! Attrapant tout de même mon boxer au passage que j'enfilais rapidement, j'allais jusqu'à la porte que j'ouvrais en grand et passais ma tête dans le couloir. Non mais... Mais c'quoi cette nana? Elle est complètement barje à se promener dans une telle tenue, sans chaussures, et en traînant son ours en peluche en plein milieu de la nuit? Et dans le dortoir des garçons, en plus! Fronçant les sourcils, et alors que j'étais avancé de quelques pas, je m’apprêtait à l’interpeller quand une autre porte d'une autre chambre s'ouvrit sur une autre personne. Ah! Quand même...!  Je me disais bien que je ne pouvais pas être le seul à l'avoir entendue...!




∆ CHARLIE ∆ sur Apple Spring


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
☆☆☆☆★

Dossier Scolaire

CONTRÔLES PASSÉS : 2375


MessageSujet: Re: Hu Hu Hu que la nuit est belle. [PV Ikki, Kagami,Kyo]   Sam 19 Juil - 4:27




« Le sommeil c'est sacré ! »




Feat Une somnambule étrange et quelqu'un qui ne devrai pas être là ? (a)

La motivation s'étais évanouie dernièrement. Mon esprit était un peu moins embrouillé, puit de toute façon je n'avais pas trop le choix, entre les réunions du comité des élèves, les sorties du comités... Je préférais même tirer un trait sur cette fameuse sortie. Rien qu'en y repensant mes joues s'empourprèrent. Je regardais par la fenêtre alors que le professeur essayait en vain de capter l'attention des ses élèves. Il faut dire qu'avec notre classe il n'était pas aidé. Les élèves qui étaient de vrai bosseur ne faisait plus partie de cette classe, ni de cette école d'ailleurs. Je me demandais si il lui arrivait de penser à moi de temps en temps. Un léger sourire se dessinait sur mes lèvres, j'avais enfin tourné la page, alors ses souvenirs me faisaient sourire désormais. Je tournais de nouveau mon regard vers le tableau pour noter des exercices qui allait surement être à travailler en dehors des cours. La sonnerie retenti, sortant certains élèves de leur sommeil, dont le président du club d'athlétisme. Il semblerai qu'il n'y ai pas d'entrainement aujourd'hui, et c'était pareil pour la piscine. A croire que tout le monde étaient fatigués avec tous les examens que l'n devais subir. Dans un sens, cette sortie allez nous faire le plus grand bien, vraiment dommage que je tombe dans le même groupe que cette furie blonde pour les visites. A part ça j'espérais vraiment avoir réussi la plupart des mes examens. C'était une des première fois que je travaillé autant, et Shikamaru m'avait longuement aidé pour réviser les maths, alors je devrais réussir à atteindre la moyenne.

Après un bref dîner, je m'étais directement rendu en chambre pour me pencher sur ce fameux devoir. Et bien sûr, c'était encore et toujours des maths. Deux heures, je venais de passer deux longues et interminable heures a plancher sur cette exercice. Tout ça pour dire que j'étais crevé, je n'avais certes pas fait grand chose, mais mon manque de motivation m'empêchait de bouger. C'est donc sous une bonne douche que je suis allé chercher du réconfort, mon colocataire n'étant pas encore rentré malgré l'heure déjà avancé. C'est donc sans me faire désirer que je rejoins mon lit après ma toilette. Sur le ventre, sur ma couette, la tête plongée dans l'oreiller je ne voulais plus bouger. Je ne demandais qu'une chose, dormir. Chose que j'étais facilement susceptible de faire avec le calme de la chambre et ma fatigue, mais c'est sans compter sur le bruit à l'extérieur de la chambre. Je soupir en me disant que ça allait passer. Mais rien ne changeait, des pas bien audible, qui faisaient des allé et retour dans le couloir du dortoir. Je posais mon oreiller sur ma tête espérant ne plus avoir à supporter ce bruit très chiant. Rien à faire, quand ce n'est pas des bruit de pas c'est une personne qui semble s'amuser à gratter à la porte. Comme si les gens n'avaient pas autre chose à faire à cette heure ci. Il pouvais au moins respecter les autres s'ils avaient une envie de promenade nocturne. Je soupir une dernière fois avant d'ouvrir ma porte de chambre pour râler. Mais la à ma grande surprise la lumière du couloir était encore éteinte, seul deux ou trois portes de chambre étaient ouvertes. Surement des personne agacées tout comme moi par ces vas et vient de je ne sais qui. Je ferme ma porte de chambre et rejoint la personne qui se trouvait logiquement dans la chambre d'en face. Enfin je ne l'avais jamais vu dans les couloirs du pensionnat, étrange.

« Tu sais ce qui se passe ici ? T'as vu le petit malin qui s'amuse à faire tout ce bruit ? »

C'est vrai que je n'avais encore vu personne déambuler dans les couloir, du moins jusqu'à maintenant. En me retournant j'aperçu enfin la personne qui faisait tout ce vacarme. Bon j'abusais un peu, elle ne faisait pas non plus le bruit d'un groupe d'étudiant éméché qui pourrait rentrer de soirée, mais tout de même. Et puis qui était cette personne, une fille ? Que faisait une fille ici ? et pourquoi est ce qu'elle déambulait de la sorte dans les couloir, était elle somnambule ? Possédée ? dérangée ? la troisième option me paraissait être la plus juste, mais je ne pouvais rien affirmer. Je ne savais même pas quelle heure il était exactement. Mais il devait être assez tard pour que les veilleurs de nuit ou je ne sais quel pions fasse leur ronde non ? Je me gratte le haut de la tête, tournant de nouveau mon regard vers le jeune homme qui restait à l'entrée de sa chambre, enfin si c'était bien sa chambre. Qu'est ce que j'avais fait pour mériter d'assister à des nuits pareilles. Il devait me rester un ou deux exams' alors si je pouvais avoir mon quota de sommeil cela m'arrangerai bien. En attendant je regardais cette étrange personne aller et venir devant nous, grattant de temps en temps les portes des chambres.


A suivre…


CRÉDIT - CSS

_________________________


Tekki: comme une même musique qui se répète sans cesse ~


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☆☆☆★★

Dossier Scolaire

CONTRÔLES PASSÉS : 54
CHAMBRE : 204


MessageSujet: Re: Hu Hu Hu que la nuit est belle. [PV Ikki, Kagami,Kyo]   Jeu 2 Oct - 7:18

Hu hu hu que la nuit est belle~~
Voulez-vous une musique d'ambiance?







Ma liaison avec Kagami avait débuté depuis un petit moment déjà et comme personne ne le savait nous nous voyons souvent le soir dans ma chambre étant seul on était libre de faire ce que nous voulions.  Bien sur, comme je suis en dernière année de ma licence, je préfère me concentrer en priorité sur mes études et je ne veux pas que lui aussi divague sur autre chose.  

Que ferais-je après? Un master sûrement histoire de m'occuper, car vouloir monter un groupe c'est bien je l'ai déjà fait avant mais maintenant je dois trouver de nouvelles personnes avec qui je peux avoir confiance et avec qui je sais que je peux aller loin avec eux. Car trouver une maison de disque c'est pas dur, il y a celle de mon père, il ne me refuse rien surtout en ce moment afin de ne pas se faire passer pour le gros méchant devant les médias alors autant en profiter.

Depuis cette histoire, il se trouve que mes parents essayent de se rapprocher de moi pour des raisons bizarres ma mère car elle sait ce que ça fait d'être trompée donc elle me soutient à sa manière et le paternel par pur profit je pense pour faire bien devant tous le monde j'imagine.

Enfin, depuis que je suis avec Kagami je ne me préoccupe plus de ce genre de problème et mes pensées ne sont plus vers mon ex mais vers Kagami. Il m'a permis de franchir un grand pas et de me faire tourner une nouvelle page je me sens comment dire...un peu plus épanoui qu'avant. J'arrive à mieux me détendre  aussi et j'arrive de nouveau à composer.

Bref, aujourd'hui comme tous les soirs Kagami était chez moi et ce que nous faisions ne vous regardez pas enfin vous avez deviné quoi. Il commençait à se faire tard même si je sais que Kagami ne repartait que le matin, je me demandais souvent si son ou ses colocataire n'allait pas se demander où il passait ses nuits. Bref, que nous étions dans mon lit pour dormir -à la base- nous entendions un drôle de bruit provenant du couloir puis des paroles et enfin quelqu'un grattait à la porte. Sérieusement? On peut savoir ce qui se passe? Pourquoi faire ce genre de chose? La personne se prend pour un chien?

Je vis Kagami qui s'énervé ce qui me surprenait pas venant de lui mais j'aurai préféré qu'il s'habille un peu plus avant de sortir de cette chambre. Je soufflais avant de m'habiller en mettant qu'un pantalon, je dois dire que je ne retrouvais pas mon tee-shirt, je suivis alors le passage de mon amant tout en lui entourant le torse ne m'étant pas rendu compte de la présence de l'autre homme.

"Qu'est-ce que c'est? Tu devrais mettre des vêtements sinon tu vas attraper froid. "

Je relevais la tête quand je vis un autre garçon, merde! Je me détachais de lui et me grattais la tête quand je vis une fille faire des aller retour. C'est elle qui joue à faire le  chien?  Qu'est-ce qu'elle fout la dans cette tenue?





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☆★★★★

Dossier Scolaire

CONTRÔLES PASSÉS : 123
CHAMBRE : 301


MessageSujet: Re: Hu Hu Hu que la nuit est belle. [PV Ikki, Kagami,Kyo]   Jeu 2 Oct - 7:29

Hu hu hu  que la nuit est belle.


Mes assiettes où sont mes assiettes..;




Me promenant dans l'ombre du couloir, je faisais en sorte de ne pas me faire voir par les trois personnes venant d’apparaître. Je n'étais toujours pas consciente de ce que je faisais et je crois que c'est ça le plus gros problème. Comment vont réagir les autres ? Et surtout comment allais-je pouvoir les regarder une fois que je serais réveillée ? J'aurai surement honte de moi. Ça ne va pas m'aider à me faire des amis..
J'avais donc trois garçons cherchant à savoir la raison de ce tapage. Il y en avait un qui était grand et roux. Il avait l'air de assez musclé, je sens que je vais regretter d'être somnambule en espérant qu'il ne me frappe pas... Derrière lui, se tenait un autre garçon plus petit aux cheveux noirs, ils ont l'air très proche j'espère qu'il va l'empêcher si il veut faire quelque chose. Quand au dernier, il était à peu près de la même taille que l'autre et avait aussi les cheveux noirs. Il semblait plus calme enfin je crois si mais souvenirs sont bons il devait faire partie du comité des élèves son nom? Ikki peut être...

De toute façon, pour l'instant je ne peux pas vraiment dire ou me souvenir de grand chose dans mon état actuel car en effet j'avais un autre scénario d'horreur dans ma tête passant de manière discrète comme je savais si bien le faire je réussis à éteindre la lumière des deux chambres. M'ont-ils vu? ou du moins aperçu? Bref, nous nous retrouvions dans le noir quasi complet à cause des lumières vertes des sorties de secours. J'agrippais le cou  du fameux Ikki en enfonçant mes ongles dans sa peau tout en murmurant d'une manière lugubre :

"Quel est ton film d'horreur préféré? "

J'enlevais vite mes mains m'éloignant en riant sinistrement des trois pensionnaires me faufilant dans un coin sombre qui se trouvait être une chambre pour qu'on ne me trouve pas.  Heureusement pour eux, je n'avais pas d'arme en main sauf si on comptait mes ongles bien sur mais je ne vais pas pouvoir faire les même atrocités que dans Scream car je venais d'en faire référence.    
Je farfouillais dans la chambre jusqu'à trouver une lampe, je m'approchais de mes futures victimes avant d'allumer la lumière sur mon visage prenant un air de psychopathe.

"Jouons à un jeu...hu hu hu~~"

J'éteinds aussitôt la lampe la balançant sur l'un des garçon et m'enfuyant dans le couloir. Quand pourrais-je enfin reprendre conscience de mes actes avant que ça parte à l'extrême? Toujours ma peluche en main, je sautillais dans le couloir en riant de façon bizarre.  Je finis par me retrouver de je ne sais quelle façon derrière le petit aux cheveux noirs où je posais de façon très brusque mes mains glacées dans son dos.

"As-tu une soeur?"

Je m'enfuyais de nouveau pour pas qu'ils m'attrappent. Je venais de nouveau faire référence à cette histoire de lolita qui s'attaque aux garçons en se prenant pour sa soeur et qui après les avoir tué, elle les enfermait dans son ours en peluche.
Je m'assois alors dans un des coin du couloir ramennant mes jambes vers moi tout en murmurant de façon très démoniaque les mêmes phrases :

"Mon assiette, il m'en manque une, ou est mon assiette rendez là moi..."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessageSujet: Re: Hu Hu Hu que la nuit est belle. [PV Ikki, Kagami,Kyo]   Jeu 9 Oct - 6:28

 
“Hu Hu Hu que la nuit est belle”
C'pas le dortoir des mecs, ici, normalement...?





Me retournant, j'apercevais enfin une autre porte s'ouvrir. Toujours en boxer, j'observais l'autre type sans gêne aucune, et le suivais du regard jusqu'à ce qu'il arrive à ma hauteur. A sa question, je laissais échapper un rictus agacé. Bien évidemment que je l'avais vu, comment la rater, franchement? Elle était trop visible, et pas à sa place pour ne pas la remarquer! Et puis, fallait bien dire que pour faire ce genre de chose, elle devait être complètement dérangé. Quant à si je savais ou non ce qui pouvait bien se passer dans sa petite tête, ce n'était peut-être pas le cas pour l'instant mais ça ne tarderait pas. Je n'avais pas l'intention de la laisser continuer à se promener comme ça dans le couloir en toquant ou en grattant aux portes. C'était trop agaçant pour ça.

Le regard tourné vers la gamine qui semble grandement s'amuser de jouer des tours pareils, je fronçais les sourcils, visiblement énervé, prêt à aller dans sa direction pour lui demander d'arrêter, quand des mains s'enroulèrent autour de mon torse. Un peu surpris, je me retournais légèrement vers Kyo qui n'avait sans doute pas aperçu l'autre gars prêt de nous. Mais je n'avais pas le temps de dire ou de faire quoi que se soit qu'il lâchait aussitôt prise. Les lèvres entrouvertes, je ne savais plus vraiment quoi dire ou quoi faire. Il était évident qu'il nous avait aperçus, mais je ne savais pas du tout à quoi m'attendre de sa part, étant donné que je ne le connaissais pas du tout.

Mais là aussi, je n'eus pas le temps de quoi que se soit que le peu de lumière qui nous éclairait jusque là s'éteignait. Nan mais c'était quoi ce bordel? Lâchant un nouveau rictus agacé, je me retournais vers la chambre de Kyo pour aller y rallumer la lumière lorsque je vis la lycéenne agripper le cou du gars de la chambre d'en face grâce aux spots indiquant les sortis de secours et qui dégageaient une certaine lumière verte. En voyant ça, il était désormais très clair pour moi que cette fille était vraiment cinglé, et que, consciente ou non de ses actes, elle devait être arrêté au plus vite.

Agacé, je me retournais vers eux et faisais un pas dans leur direction quand elle le lâcha brusquement avant de s'éloigner en riant comme une folle. Non, vraiment, cette nana n'était pas nette! Soit elle était ivre, et auquel cas ce qu'elle avait bu devait être dangereusement fort, soit elle n'avait plus toute sa tête et ce n'était pas à Konoha qu'il faut qu'elle aille mais bel et bien dans un asile. Quoi qu'il en soit, elle venait de s'approcher à nouveau de nous, accompagné d'une lampe cette fois, qu'elle braqua brusquement sur son visage tandis qu'elle parlait avant de la lancer sur nous. Je tentais de la rattraper tant bien que mal pour finalement la laisser tomber et râler de plus bel.


«Mais bordel, faut l'enfermer...!»

Et alors que j'entendais un bruit sur ma droite, le plancher qui craquait sûrement, je vis Kyo sursauter brusquement alors que la fille venait de plaquer brusquement ses mains dans son dos. Cette fois, je vis rouge. Alors qu'elle s'éloignait, je l'interpellais brusquement et décidais de la suivre jusqu'à ce qu'elle s'arrête. Assise dans son coin, contre le mur, elle murmurait des mots que je cherchais même pas à comprendre. Sans plus attendre, je l'attrapais par le col de sa robe et la soulevais aussitôt au dessus du sol en la toisant. J'étais véritablement énervé cette fois, et le fait qu'elle s'en était prit à mon petit ami, même si elle ne l'avait pas blessé non plus, me rendait encore plus brutal.

«Ça t'amuse de faire toutes ces conneries, hein?!»

Je la plaquais alors contre le mur, le moins violemment possible dans mon état.

«Ben moi j'ai qu'une envie, là, tout de suite, et c'est de te balancer dans ton lit et t'y attacher pour que tu n'puisse plus jamais en sortir!»

Ouais, euh, en fait, j'avais surtout grandement envie de la frapper, mais voilà, elle restait une fille malgré tout, et je ne pouvais pas me résoudre à lui faire du mal.


∆ CHARLIE ∆ sur Apple Spring


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Hu Hu Hu que la nuit est belle. [PV Ikki, Kagami,Kyo]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Hu Hu Hu que la nuit est belle. [PV Ikki, Kagami,Kyo]
» Elina H. Storrow ~ Le jour sourira, la nuit pleurera. Ogresse tristement, un baiser recevras. Et ce jour tu seras belle aux yeux de ton amant.
» La nuit du renouveau.
» BELLE TAPISSERIE
» Dans la nuit noire (Pollo)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Konoha High School :: Étage B :: Dortoir des garçons-