AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Merci de mettre vos fiches relationnelles [Facebook] à jours régulièrement !

Il est vivement conseillé de s'orienter vers des personnages d'origine modeste et
d'intelligence moyenne afin d'équilibrer les catégories.

Partagez | .
 

 Faut s’engueuler dans la vie, après tu règles ça au lit (a) [ Feat Rhodes et parait que les profs rodent ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Administrateur
☆☆☆☆★

Dossier Scolaire

CONTRÔLES PASSÉS : 432
CHAMBRE : 402


MessageSujet: Faut s’engueuler dans la vie, après tu règles ça au lit (a) [ Feat Rhodes et parait que les profs rodent ]   Mer 17 Sep - 7:17




« Faut s’engueuler dans la vie, après tu règles ça au lit (a) »




Feat Jade Rhodes

En y repensant longuement pendant que les serveurs se décident à m'encaisser, je me demandais ce que j'étais en train de faire. C'était un fait, je ne supporter pas le surplus de caractère de la jeune femme lorsqu'elle s'opposait à moi, mais dans un sens je finissais toujours par passer du temps avec ce type de fille avec des personnalité bien trempées, chose qui avait le don de m'énerver et de me plaire en même temps. En payant j'avais envie de me coller la main sur le front, en plus j'étais en train de lui payer son verre, et je lui avait demandé si je pouvais passer le reste de la journée en sa compagnie pour la voir boxer... Je sentais gros comme une maison que ça allai mal se finir, je ne sais pas je l'imagine bien se servir de moi comme pseudo punching-ball... Je soupir avant de retourner à la table à laquelle nous étions assis, en me demandant si elle n'avait pas simplement prit la poudre d'escampette en me laissant planter là. Mais non, elle était là, à la table. Bien maintenant qu'elle était n'était pas partie il me manquait encore sa réponse. Réponse qui ne se fit pas attendre. Elle me disait carrément qu'on allé au gymnase du lycée, au moins c'était claire. Dit comme ça j'avais presque l'impression qu'elle m'ordonnait d'aller là bas. Ok, bon je n'avais pas trop le choix non plus vu que c'est moi qui lui avait demandé si je pouvais venir. Plus les seconde passe et plus je me demande si j'ai vraiment eu raison... Et puis pourquoi pas, elle semble dans un bon jour, elle n'allait pas devenir désagréable d'un coup, le reste de l'après midi pouvait encore bien se passer. En plus je ne m'ennuierai pas à mourir à KHS dans ma chambre en compagnie du dormeur, ni à tourner en ville les main dans les poche ne sachant pas quoi faire avant la tombé de la nuit...

J'allais me mettre en route, et là je la vois croiser les bras, puis me remercier. A oui, c'est vrai que je lui avait offert un verre... J'hausse les épaules, et lui offre un simple sourire qui voulait dire, c'est normale (surtout pour une fois que tu ne me colles pas une baffe en plein face...). Je m'étire longuement avant de me mettre vraiment en route pour rentrer à KHS. Quelle joie de prendre le retour vers cette école... Bon, au final je n'étais pas en si mauvais compagnie que ça, mais je n'allais pas rester silencieux tout le trajet... La route est longue en compagnie de quelqu'un lorsque l'on ne s'adresse pas un mot. Ça y est, j'étais déjà en train de regretter mon choix, surtout quand certain passant nous regardaient avec un petit sourire. Mais qu'est ce qu'ils ont ?! Ils ont jamais vu deux personne de sexe opposé ensemble juste pour faire un bout de chemin ? Je soupir encore, jetant un coup d'œil vers Rhodes, qu'est ce que j'allais bien pouvoir lui dire pour engager une conversation ?... Je frappe dans une petit caillou sous l'énervement. Ne pas trouver quoi dire m'embêtait grandement, je regarde de nouveau la demoiselle en ouvrant enfin la bouche :

« Tu n'as pas récupéré tes vêtements à la boutique ? J'espère que tu ne compte pas aller les chercher après, ça te ferai faire un aller retour pour rien... »
Bon pas mauvais le sujet de conversation, mais être trop agréable jusqu'au bout m'aurait arraché un bout de moi. Oui je ne pouvais pas faire le gentil garçon toute une journée, enfin ça va, je ne mentionnais pas le fait que retourner en ville avec elle ne m'enchantais pas le moins du monde. Bon, c'était surtout le fait de devoir retourner en ville que m'embêtait royalement, après passer le reste de la journée avec Rhodes, si elle restait comme elle avait pu être lorsque l'on était en train de boire un verre ne me dérangeais pas. Chose également agaçante pour moi. Je continue de marcher dans le silence attendant simplement sa réponse, heureux d'arriver doucement à KHS. Pour arriver au gymnase il fallait passer sur ce que j'appelais mon terrain de jeu. La piste d'athlétisme. J'étais bien contant d'avoir récupéré la présidence de ce club. Je ne comptais plus le nombre de tours de piste que j'avais pu faire hors des entrainement avec le club, juste pour me défouler, des fois même en pleine nuit en rentrant de chez mes parents, juste pour me vider la tête et oublier ces rendez-vous catastrophiques. Je souris en traversant la piste pour rejoindre la gymnase, enfin. Je pousse la porte qui grince horriblement, laissant entrer Jade, autant rester galant jusqu'à ce qu'elle commence à faire parler son caractère et que l'on se prenne la tête. J'allume la lumière et regarde l'intérieur du gymnase. En dehors des cours de sport, je ne m'étais jamais les pieds ici. Je n'aimais pas vraiment me sentir enfermé, tous comme dans les salles de classes. Je me tourne vers Jade et prend la parole :

« Bon maintenant je te laisse faire, c'pas vraiment un lieu que je connais et que j'apprécies. Mais ne compte pas te servir de moi comme punching-ball ou je risquerai de me défendre. Et en fait, tu te changes où ? T'as des affaires ou moins, car je vais pas attendre que tu passe à la pension pour te changer... »

C'est vrai que je n'avais pas pensé à ça. J'espère qu'elle laissait des affaires dans les vestiaires, car je n'allais pas rester planté là pendant dix ans à l'attendre, puis subir son entrainement de box... Je m'assoie lourdement sur des tapis qui n'étaient pas rangés attendant la réaction de la jeune femme en la regardant avec une mou à la limite du blasé.



A suivre…



CRÉDIT - CSS

_________________________

[center]**Life Is Like A Game**

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Designer ☆☆★★★

Dossier Scolaire

CONTRÔLES PASSÉS : 48
CHAMBRE : N°203, paresseuse.


MessageSujet: Re: Faut s’engueuler dans la vie, après tu règles ça au lit (a) [ Feat Rhodes et parait que les profs rodent ]   Dim 12 Oct - 0:31



faut s’engueuler dans la vie, après tu règles ça au lit (a)




Par moments, Jade n'était pas la personne la plus loquace du monde, elle pouvait se révéler une vraie tombe. Et elle l'était. La jeune fille ne savait pas quoi dire. Elle n'a jamais été douée pour trouver des sujets de conversation sauf quand elle avait un intérêt à lancer la conversation. Par exemple, quand elle devait recueillir quelques informations pour se venger. Bon, d'accord, c'est un mauvais exemple. Mais vous avez compris et c'est le plus important. La jeune femme continuait alors de marcher, les bras croisés. Elle aimait marcher de cette manière, ça lui donnait un air sérieux, de la contenance même. Elle aimait aussi marcher les bras le long du corps, les cheveux au vent. Quand elle entendit la voix du garçon, elle tourna sa tête alors vers lui, puis, elle regarda de nouveau devant elle, un mince sourire sur ses lèvres. « Même si j'aime marcher, je ne ferais pas un aller-retour pour rien. Soit j'irais les chercher plus tard, demain ou dans la semaine, soit mon ami les déposera chez ma soeur. » Au fond, Jade pensait qu'elle irait les chercher elle-même, comme elle l'avait dit, elle aimait marcher. Ils arrivèrent alors à la Konoha High School, passant par la piste d'athlétisme. La jeune fille remarqua alors le sourire sur le visage de Kazuma, il devait aimer courir apparemment. Ils entrèrent dans le gymnase, Jade la première. Elle lâcha un petit merci, et progressa dans la grande salle. Un grand sourire s'afficha son visage quand il prit de nouveau la parole. « Mes affaires sont dans mon casier dans le vestiaire, t'auras pas à attendre longtemps. Je vais me changer, j'arrive. » Lâcha-t-elle avant de s'éloigner vers les vestiaires. Elle déverrouilla son casier et attrapa ses affaires. La brune enfila son short et débardeur, tous les deux de la même couleur : noir. Avant de retourner dans le gymnase, elle mit ses baskets et rangea toutes ses affaires, et enfin ferma son casier. Jade avait sorti ses gants et les garda dans une main puis retourna voir Kazuma, assis sur des tapis. Elle se dirigea vers lui. « Il y a une petite salle à côté des vestiaires, c'est là qu'on s'entraîne. » Ou voulez-vous mettre un sac de boxe dans si grand gymnase ? Jade se dirigea alors vers la petite salle et y entra, elle restait toujours ouverte vu qu'il n'y avait que des sacs. « Laisse la porte ouverte, s'il te plait, on va étouffer sinon. » Elle posa ses gants sur une table présente dans la salle et se dirigea vers le sac pour donner quelques coups dedans pour voir si elle devait changer le sac ou non. Apparemment, il était encore bon. « Tu voudras en faire aussi ? » Finit-elle par dire, pour savoir si elle devait chercher d'autres gants.
w/ kazuma ittoki
robb stark
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administrateur
☆☆☆☆★

Dossier Scolaire

CONTRÔLES PASSÉS : 432
CHAMBRE : 402


MessageSujet: Re: Faut s’engueuler dans la vie, après tu règles ça au lit (a) [ Feat Rhodes et parait que les profs rodent ]   Lun 13 Oct - 6:55




« Faut s’engueuler dans la vie, après tu règles ça au lit (a) »




Feat Jade Rhodes

Le gymnase. Qui n'était autre qu'une grande cage avec un petit stade à l'intérieur. Je ne comprenait pas comment on pouvait aimer faire du sport enfermé la dedans. En plus du raisonnements désagréable, il y avait toute sorte de couinement de baskets sur le sol, de quoi vous donner la migraine en moins de vingt minute. Même lorsqu'il pleuvait je préférais largement courir dehors sous la pluie que de venir m'enfermer dans ce gymnase. Alors j'avoue être totalement perdu quand j'y venais. Sagement assis sur un tas de tapis même pas empilé correctement j'attends de savoir pour la suite. Maintenant que j'étais bien assis il ne fallait plus compter sur moi pour faire un aller retour dehors. Dès lors qu'elle prit la parole je fus plus ou moins rassuré, je n'aurais pas des heures à attendre, enfin, on ne sait jamais, elle restait une fille. Et puis d'ailleurs c'est quoi ce sourire ? J'ai bien le droit de manquer de patience, non je ne voulais pas à tout prix la voir en tenu de sport, bien que je sache pertinemment qu'un short de sport lui allait assez bien. Quoi ? J'ai bien le droit de regarder le temps que je ne touche pas. On m'a dit un jour : " si tu as des yeux c'est pour regarder". Je ne faisait donc rien de mal à la regarder alors qu'elle se dirigeait vers les vestiaires. De toute façon qu'est ce que j'avais à faire d'autre pour le moment ? Rien, nous sommes bien d'accords. Une fois sa silhouette disparue de mon champs de vision, je me laisse tomber sur le dos, repensant vaguement à cette journée.

Une journée bien étrange même. Aucune prise de tête, une discussion sans éclat de voix, et aucuns signe d'un quelconque énervement. C'était à coup sûr la bonne journée pour l'inviter à sortir ce soir. Puis je repensais à notre dernière petit discussion, pendant le chemin du retour. Elle avait donc une sœur ici à Konoha. Je me demande si elles avaient toutes le deux un physique similaire. Je continuais de rêvasser dans le calme, allant même jusqu'a me demander pourquoi je pensais à toutes ces choses. Si cela ce savait, si les gens apprenaient que j'ai tendance à apprécier les filles avec du caractère cela risquait de faire naitre de rumeur et de faire tomber à l'eau ma réputation de Don Juan. Car oui je ne prêtait pas la moindre attention aux filles avec qui je pouvais flirter  habituellement. Puis il y avait ses filles qui était capable de me repousser et de me donner encore plus envie d'aller vers elles. Reh, pourquoi elle met autant de temps aussi ?! Si elle continue à me faire attendre je vais aller la rejoindre dans les vestiaires pour voir si elle ne s'est pas perdue... Ca pourrait être intéressant d'ailleurs. Cette chose intéressante qui s'envole de mon esprit lorsque je l'entends revenir dans le gymnase. Je soupir un léger "enfin". Elle revient vers moi en tenue de sport, avec une paire de gant en main. Gros soulagement pour moi, je n'aurais pas à boxer.

Je me lève et lui emboite le pas silencieusement, afin d'arriver dans une petite salle. Trop peu éclairée. Petite. Avec des sac de boxe partout. Heureusement qu'elle me dit de laisser la porte ouverte. De toute façon je ne comptais pas la fermer... C'est pas comme si un pion allait débarquer et annuler cette séance de box. Je m'appuie contre un mur et la regard faire quelques tapes dans un des sacs suspendus. C'est là qu'elle me demande si je veux boxer. Un léger rire s'échappe de ma bouche. Elle est bien mignonne de me proposer ça, mais n'ayant jamais boxé je ne comptais pas me prendre une rouste par une fille. Cela faisait bien trop mal à mon égo. Je m'assois donc sur la table afin de lui répondre.

« Hum, non pas vraiment, et puis je n'ai pas vraiment la tenu adéquate pour faire du sport de toute façon. Je vais me contenter de te regarder cette fois, et peut être que je serai tenté s'il y a une prochaine fois. »

Qu'elle idée de vouloir me faire boxer alors que je n'étais pas en tenue pour. Qu'elle belle excuse. Mais je tenais à ma fierté. Je préférais donc la regarder faire. Quitte même à supposer que l'on se revois une nouvelle fois en dehors des cours. Dans le fond, cela ne me dérangé pas le moins du monde de la revoir si elle gardait le même comportement qu'aujourd'hui. Je la regarde donc commencer doucement, puis y aller en progression. J'avoue que je n'aimerai pas être à la place de se pauvre sac. Je regarde son jeu de jambe, me faisant un malin plaisir à la détailler en partant du bas, puis en remontant tout doucement. Au bout d'une petite minutes, je constate que le sac à tendance à partir sur le coté lorsqu'elle met un crochet. N'ayant rien d'autre à faire que de me rincer l'œil pour le moment je décide de me lever pour aller lui tenir le sac, pour éviter qu'il ne s'échappe de trop sur le coté.

« Alors c'est tout ce que t'as, à bout de force déjà ? J'ai bien fait de ne pas boxer. »

Pur provocation. Juste pour l'énerver un peu et qu'elle se défoule sur le sac. Je sentais la dureté des coups qui s'intensifiait. Si je ne m'appuyais pas assez fort contre le sac, j'étais persuadé qu'elle arriverai à me faire un peu reculer. Rappelez moi je ne plus jamais la provoquer pendant une altercation. Voila pourquoi ce jour là, cette baffe, je l'avais sentie passer. Bon. Être derrière le sac ça va bien un moment, mais je commençais à m'ennuyer. Je calcule vite faisait la fréquence de ses coup, attendant le bon moment pour pousser le sac de sable sur le coté. C'est que c'est pas léger ce machin en plus... Je pars son coup en positionnant mes deux mains vers l'avant. Oui, pulsion égoïste de ma part. J'avais aussi envie de m'amuser mais sans enfiler des gants de boxe. J'affiche un large sourire et je la force à reculer jusqu’à ce qu'elle bloque au niveau de la table. Je me rapproche encore un peu d'elle, la fixant droit dans les yeux, gardant ses poignets dans mes mains. Car je ne comptais pas me prendre un coup mal placé se sa part.

« J'pense qu'il est l'heure d'arrêter de martyriser ce pauvre sac de sable. Que dirais tu de faire le mur ce soir pour sortir ? J'ai bien aimé l'après midi en ta compagnie, pourquoi ne pas en profiter pour s'amuser encore un peu ? »

Et pourquoi attendre ce soir même ? Je n'aurais jamais dû lui laisser cette chance de me repousser si facilement. Pourquoi je lui laissais autant de choix ? Habituellement je l'aurais surement plaquée contre un mur, allant plonger ma tête dans son cou pour lui dire que maintenant je la voulait pour la soirée ? Pourquoi je lui laisse autant de champs libre, n'étant qu'à peine entreprenant contrairement à d'habitude ? La sueur peut être ? Je reste proche d'elle, plongeant mon regard dans le sien avec un petit sourire qui en disait beaucoup. Malgré ça, mes mains ne serraient pas beaucoup ses poignets, lui laissant le possibilité de se dégager facilement. Pourquoi lui laisser la chance de me mettre un râteau ? Simple caprice de ma part surement.


A suivre…



CRÉDIT - CSS

_________________________

[center]**Life Is Like A Game**

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Faut s’engueuler dans la vie, après tu règles ça au lit (a) [ Feat Rhodes et parait que les profs rodent ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dans aucune situation après voyage par atout
» Pour rester en vie, il faut se battre. [Entrai. ft nocturne]
» Faut du gazol dans la bagnole, la carte bleue dans la chatte
» Top 11 : Que faut-il mettre dans sa valise pour partir en mission ?
» ○ Après une bonne torture, un bon bain. ¤ [Feat Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Konoha High School :: Gymnase-