AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Merci de mettre vos fiches relationnelles [Facebook] à jours régulièrement !

Il est vivement conseillé de s'orienter vers des personnages d'origine modeste et
d'intelligence moyenne afin d'équilibrer les catégories.

Partagez | .
 

 Le social, c'pas vraiment mon truc [PV Kazuma Ittoki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

MessageSujet: Le social, c'pas vraiment mon truc [PV Kazuma Ittoki]   Sam 27 Sep - 10:11

 
“Le social, c'pas vraiment mon truc”
T'as vu? Estime toi heureux que ce soit pas avec ta tête que je fasse ça!





Une journée comme les autres? Pas vraiment. Je me montrais plutôt énervé aujourd'hui. Enfin, si ce n'était que ça... Le réveil avait été dur ce matin, et pour cause! Bien que j'avais achevé mes devoirs en à peine quelques minutes, Kyo, lui, avait travaillé durement, jusque très tard le soir, et comme j'étais buté et borné, je l'avais attendu. Résultat, je n'avais fermé que l’œil que vers deux heures et demi du matin, et encore, je me souvenais qu'à ce moment là, j'étais seul sous les draps. Puis vers quatre heures, mon petit ami m'avait un peu secoué pour me réveiller... Et me demander de retourner jusqu'à ma chambre discrètement, parce qu'il avait entendu un pion faire sa ronde et qu'il ne voulait pas qu'on nous surprenne. Voilà ce qu'il m'avait dis. Mais depuis le début on prenait des risques, puisque dès le départ, je dormais déjà avec lui. J'avais eu beau grommeler et râler un peu, il avait insisté, et j'avais été obligé de sortir de dessous les draps.

J'avoue que sur le coup, ça m'avait énormément énervé, puisqu'il était tout de même quatre heure du matin, et qu'en plus, ça allait être une des rares nuits que je passerais dans ma propre chambre. Et pour tout dire, c'était peut-être même la première. Enfin, je n'avais pas vraiment de souvenir d'avoir ne serais qu'une fois, dormit dans le lit qui m'était attribué, dans le dortoir des D. En plus de cela, il fallait ajouter le fait que je n'avais pas pensé à prendre des vêtements propres, et que par conséquent, si je ne voulais pas me promener en caleçon dans les couloirs, il me faudrait enfiler mes vêtements sales de la veille. De nouveau habillé donc, et mon sac de cours sur le dos, j'avais traversé les dortoirs discrètement, bien que râlant, et grognant un peu de mécontentement.

Le lendemain, aujourd'hui donc, je m'étais réveillé en retard, ce qui étrangement m'avait déjà énervé, avant d'enfiler mon pantalon et ma veste d'uniforme par dessus un t-shirt blanc et de partir presque en courant. Et dire que je n'avais ni eu le temps de prendre une douche, ni celui d'avaler un petit déjeuner...! La journée en somme s'était plutôt bien passé, bien que je n'avais pas vu Kyo du tout, et que ça me dérangeait au plus haut point. Enfin... J'avais tout de même eu droit à une blague débile des gamins qui constituaient ma classe. Ils avaient trouvés ça extrêmement hilarant de me faire le gag du seau d'eau qui tombe sur la tête du prochain qui entre dans la classe. Enfin... Ils avaient trouvés ça très drôle, jusqu'à ce que je m'énerve et que j'en attrape un par le col pour le remettre en place. Résultat, je me retrouvais avec un aller retour dans le bureau du directeur, en plus de corvées à faire. Et d'une journée passée avec un uniforme trempé.

L’entraînement au club m'avait bien servis entre autre, puisque j'avais au moins pu me défouler un peu. Puis arrivé au réfectoire, j'avais aperçus la Kyo qui bavardait tranquillement avec d'autres personnes, probablement des gens de sa classe, ou de son club. Sentant déjà que je m'énervais, j'étais aussitôt allé le voir. Je m'étais planté derrière lui et j'avais attendu qu'il se retourne vers moi pour lui parler.


«T'as une minute?»

Un simple mouvement de tête, et voilà que je m'éloignais un peu avec lui. Bien qu'il m'avait suivis, la discussion avait tourné court, et nous nous étions rapidement disputé, avant que je ne m'énerve définitivement et que je me mette un peu à crier à tout va que oui, j'étais énervé, et que non ce n'était pas de sa faute, mais un peu tout de même... Bref, je m'étais mélangé les pinceaux, et voyant que c'était plutôt mal partis, énervé contre moi-même de m'y être aussi mal pris, j'avais finis par m'installer à une table en lâchant juste un «Oh et puis merde, laisse tomber!».

J'avais à peine avalé mon repas, et une fois revenu au pensionnat, j'avais préféré rester dans la salle commune plutôt que de monter jusqu'à la chambre de Kyo, surtout que je n'étais pas sûr de sa réaction. Je n'avais vraiment pas l'habitude de passer mon temps ici, et probablement les autres devaient-ils se demander ce que je foutais là, mais je m'en fichais un peu, à vrai dire. J'avais cherché un endroit, un petit coin tranquille pour m'installer, et lorsque c'était fait, plutôt que de faire mes devoirs, j'avais sortis un magazine de sport que je m'étais mis à feuilleter plus qu'à lire. Néanmoins, un article avait finis par attirer mon attention plus que les autres.

Les fesses posées sur une chaise, et le coude appuyé nonchalamment sur la table, juste à côté du magazine, je tentais de me concentrer sur les mots qui défilaient sous mes yeux. Oui mais voilà... Je tiquais une première fois alors que quelqu'un montait le son de son portable, ou de je ne sais quoi d'autre pour pouvoir écouter sa musique, puis grognait un peu en constatant que la personne n'avait véritablement pas l'intention de baisser le son. Je laissais un rictus agacé m'échapper, cherchant à me calmer. Mais en vain. C'était peine perdue. Sentant que la frustration de cette mauvaise journée remontait en moi, je relâchais la page de mon magazine et relevais la tête vers le gars qui s'amusait visiblement à emmerder tous le monde.


«Hey...! Ca te dirait pas plutôt d'aller écouter ta musique ailleurs? Dehors par exemple. Ou si tu préfère, je t'encastre ton téléphone portable dans la tête.»

Cette dernière phrase m'avait échappé malgré moi, mais je ne regrettais aucunement ce que je venais de dire. Je sentais que ce gars là allait me faire chier jusqu'au bout.


∆ CHARLIE ∆ sur Apple Spring


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
☆☆☆☆★

Dossier Scolaire

CONTRÔLES PASSÉS : 432
CHAMBRE : 402


MessageSujet: Re: Le social, c'pas vraiment mon truc [PV Kazuma Ittoki]   Dim 28 Sep - 8:09




« Tu me sembles aussi ennuyeux que ma journée. »




Feat Kagami Kimura

Une journée banale, ou presque. On pourrai presque la classer dans les journée exceptionnelles même. Oui, aujourd'hui tous le monde à pu remarquer ma présence en classe, durant tous les cours et sans aucuns retards. Je crois bien que même les profs n'y croyaient pas trop. Et le plus "beau" dans tout ça c'est que je n'avais pas dormi une seule minute. Etrange n'est ce pas ? Ce n'est pas que j'ai une étrange envie de me mettre à travailler, mais de nombreuse rumeurs commençaient à se faire entendre. Le sujet ? Le futur directeur, qui parait il était bien plus sévère que le vieux. Et même si ma bonne habitude risquait de ne pas durer bien longtemps, je ne voulais pas me faire remarquer d'entré de jeu. Non, je n'étais pas encore stupide à ce point. Mais vous n'imaginez même pas à quel point je me suis ennuyé en cours, mais horriblement. Je n'avais noté que la moitié des cours au final, mais c'était plutôt un bon début, peut être qu'en fin de semaine j'arriverai a avoir un cours complet et pour bluffer un peu tout le monde une note bien au dessus de la moyenne. Enfin, il ne fallait pas rêver, ce n'est pas parce que je notais partiellement mes cours que j'allais m'amuser à réviser le soir. cette journée banale pour la plupart des élève et peu banale pour moi, arrivé enfin vers sa fin. J'avais une bonne heure à passer au club avant de rentrer pour me poser dans ma chambre après une bonne douche, passant comme souvent dans la salle commun pour glander un peu avant de devoir supporter mes colocataires. Presque personne au club ce soir... De quoi vous mètre de bonne humeur quand la seule personne qui est la est une étudiante qui vous à déjà remit à votre place... J'ai vaguement essayer de l'accoster, mais elle n'est pas rentré dans mon jeu en me disant qu'elle étais la pour le club et non pour flirter, et qu'il faudrait que je retente ma chance si je la croisé en boite. Mais elle m'a bien fait comprendre qu'a mon âge je n'étais pas censé aller en boite. Grrr cette fille. En tout cas, bien qu'elle soit en A elle ne me dérange jamais pendant l'entrainement et n'est pas hautain avec moi malgré ça catégorie, c'est déjà une bonne chose.

Donc après une heure à faire des tours de piste juste pour entretenir la forme et le souffle, nous avons terminé la séance avec quelque étirement, mais sans plus car nous n'avions pas vraiment explosé les chronos en tenant une heure à 11km/h environ. Mais cela faisait le plus grand bien pour le corps est l'esprit, comme le dirait notre prof de sport, cela ravive la jeunesse. C'est surtout lui qui à du loupé une étape dans sa jeunesse, celle ou l'on prend de l'âge. Je soupire longuement avant de saluer Îto-senpei, car oui depuis qu'elle ma remit les idée en place je la respecte, en attendant le jour ou je la croiserai en boite bien évidemment. Je rentre directement vers le pensionnat, pas le courage de me doucher dans les douches du vestiaire, même si celles de l'étage des D ne sont pas mieux... Un jour je pense malencontreusement me tromper d'étage, mais en attendant pas le choix, vive les douches collective avec les filles qui hurlent quand tu ne les vois pas. Qu'est ce qu'elles peuvent me casser les oreilles, surtout que je vient pour me doucher et pas que pour me rincer l'œil... C'est pour cela que je passe souvent dans la salle commune, comme ça les gens ne sont plus trop dans les douches. Je met ma musique, sans mon casque que j'ai oublié en chambre, de toute façon qui aller me reprocher de faire du bruit ? Je suis un peu chez moi ici, je fais pas ma loi, mais je fait un peu ce que je veux, même si cela ne plait pas. Qui aurait pu imaginé que le jour ou j'oublie mes écouteur ou mon casque quelqu'un se trouverai également dans la salle commune à cette heure ? A croire que quand je ne finissais pas chez le dirlo il fallait que quelque chose d'autre de déplaisant se passe... En effet voila que je me fait agresser oralement par la personne qui se trouvait là. Oulah ! Rien de mieux pour m'énerver ça, je ne suis pas doucher, j'ai passé une journée ennuyeuse à mourir, et lui il me pompe mon calme et veux que je compte ma musique ? Qu'il aille fumer un joins pour se détendre et revenir après. Je vais lui encastrer quelque chose à lui aussi. Je grogne hésitant à l'ignorer ou à prendre la parole sachant que je n'allait pas forcement rester calme. Tant pis, il n'avait cas être moi agressif.

« Tu veux peut être que je t'encastre mon poing dans ta figure pour te faire comprendre qu'avant d'agresser les gens on peut dire bonjour ou bien demander gentiment, alors ma musique je la laisse et toi tu te calme un peu, je t'ai rien fais moi. »

Non mais il se prenait pour qui franchement. Je ne le connaissais même pas. Il était à l'université il me semble, alors normale que sa tête ne me dise rien. Enfin si, je l'avait déjà entendu hurler aujourd'hui lors du déjeuné il me semble. Donc c'est ce qu'il était, une grande gueule ? Rien de plus ? Je soupir et m'assoit à mon aise sur une chaise, ne prenant même pas la peine de baissant le son de ma musique. Fallait pas m'agresser. Je ne sais pas pourquoi mais je sentais que cette rencontre allait mal tourner, donc autant tout déballé maintenant, quitte à envenimer les choses.

« Et puis ce n'est pas parce que tu t'es engueulé avec je ne sais qui ce midi qu'il faut agresser toutes les personne que tu croises. Etre trop grande gueule ça énerve les gens et je fait partie de ces gens là, alors sois gentil, si t'es pas d'humeur va voir ailleurs. (oh cette rime quoi ! /porte) " »

Je m'installe confortablement sur ma chaise, me mettant entièrement à l'aise en posant mes pieds sur une des petites tables mises à notre disposition. Je sourit de façon assez provocatrice. Pourquoi envenimer les choses de la sorte ? Pour me divertir un peu car cette journée était bien ennuyante. Drole de façon de se divertir certes, mais je n'avais rien d'autre sous la main, donc on fait avec ce que l'on trouve.


A suivre…



CRÉDIT - CSS

_________________________

[center]**Life Is Like A Game**

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les jeux pc qui font (vraiment) peur
» Nouveau contrat social
» Un truc pour la santé
» Haïti - Social : Rapatriement des haïtiens de Santiago à partir du 6 janvier
» Comment on arrête ce truc ?! [PV : May]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Konoha High School :: Étage D-