AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Merci de mettre vos fiches relationnelles [Facebook] à jours régulièrement !

Il est vivement conseillé de s'orienter vers des personnages d'origine modeste et
d'intelligence moyenne afin d'équilibrer les catégories.

Partagez | .
 

 Peut-on seulement continuer à s'ignorer comme ça ? [Pv Temari]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
☆☆☆☆★

Dossier Scolaire

CONTRÔLES PASSÉS : 937
CHAMBRE : 402


MessageSujet: Peut-on seulement continuer à s'ignorer comme ça ? [Pv Temari]   Dim 12 Oct - 8:12



Peut-on seulement continuer à s'ignorer comme ça ?

Peut-être pas une si bonne idée que ça...

Shikamaru et Temari




.
 

Shikamaru pinça l'arrête de son nez en se massant la commissure intérieur de ses yeux. Il releva les yeux dans le miroir qui lui faisait face et ne put y voir qu'un lycéen coiffé anormalement et avec des cernes qui pouvaient être interprétée comme résultat d'une nuit blanche. Rien de spécial, mais rien de bien classe. Il passa la main dans ses cheveux, tirant un peu son élastique pour y remettre une mèche qui aurait due s'y trouver. Cependant un bruit derrière lui lui fit tourner la tête une seconde, seconde suffisante pour que Dieu décide que la réalité de la gravité avec laquelle sa coupe jouait devait se manifester.

Son doigt tirant l'élastique se tendit trop, les cheveux retombèrent et le fainéant poussa un long soupir. Il reprit tout en main et se força à tout remettre en place. Il était tendu, sur les nerfs, et il n'aimait franchement pas ça. Il jeta un coup d'œil à travers la fenêtre ronde de la porte des toilettes et grimaça. Bon elle était déjà là, plus de machines arrière possible. Quoiqu'en lui envoyant un message pour dire qu'il ne viendrait pas et en attendant qu'elle parte... Les solutions de lâche ne devaient pas manquer. Re-soupir.

Cheveux remis en place, il se regarda de nouveau en se demandant s'il avait bien fait "d'inviter" la No Sabaku comme il l'avait fait. Après tout, elle devait avoir un planning chargé contrairement à lui, non. Et puis ce rendez-vous... Bien qu'il ai prétendu à une discussion sur le nouveau principal, Danzo, il savait très bien, et elle devait aussi le savoir, que le fond de la réelle joute verbale - puisque tel serait sans doute la discussion - serait sur eux deux. Trop de rumeurs avaient circuler et circulaient encore, et d'ailleurs si on les voyait en cette fin d'après-midi, nul doute qu'il y en aurait encore.

Il sortit des toilettes du petit restaurant, non sans s'être masser les tempes avant, et se dirigea vers la table où était déjà installées la blonde et ses quatre couettes autrement connu sous le nom de Temari. Ou de "fille galère". Il essaya de paraître décontracté et poussa un bâillement moins convainquant que d'habitude en arrivant près d'elle.

- Salut fille galère.

C'était vraiment une bonne idée que cette discussion ?


Crédit: Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administratrice
☆☆☆☆★

Dossier Scolaire

CONTRÔLES PASSÉS : 309
CHAMBRE : Chambre 201. Avec Miyuki.


MessageSujet: Re: Peut-on seulement continuer à s'ignorer comme ça ? [Pv Temari]   Dim 12 Oct - 10:02

Révisions, sortie, révisions, sortie, révisions, sortie, révision, sor...

« Raaaah ! S'exclama l'étudiante en jetant d'un geste agacé par la fenêtre une fleur dépourvue de pétales, rejoignant ainsi les quatre autres. Pourquoi même la nature veut que je rate mon année ?! »

Se laissant tomber sur son lit, elle prit la décision que dormir était la meilleure solution. Et qu'ainsi, elle aurait une excuse qu'il ne pourrait pas contester, étant un très bon connaisseur de la chose : un surplus de sommeil entraînant un oubli. Une très bonne raison, n'est-ce pas ? Quelque chose qui ne se répandrait pas dans son esprit, ne s'insinuerait pas dans les moindres parcelles de son cerveau empêchant ainsi toute lecture d'un cours pour le surlendemain. De toute manière, elle n'était pas sans savoir que même si elle réussissait à faire sauter ce rendez-vous, une discussion entre eux était une nécessité de la plus haute importance. Autant pour elle que pour ses études que pour son cœur que pour sa vie que pour Apollonia qui ne supportait plus entendre parler du fait que Shikamaru ne parlait pas à la blonde. Si jamais elle osait poser un lapin au lycéen, sa meilleure amie la tuerait de ses propres mains, même si cela devait signifier qu'elle se saigne pour payer les billets d'aller retour en avion jusqu'au Japon.

Non, Temari devait savoir. (La France veut savoir !) Parce qu'elle n'était pas stupide, elle savait que cela ne serait pas de banales bavardages au sujet de Danzô. Bon, évidemment, le sujet viendra forcément sur la table, elle en était certaine, mais il y avait plus urgent, à ses yeux, comme objet de conversation.

Prenant son courage à deux mains, elle revêtit les vêtements que son esprit avait préparé contre sa volonté et qui se trouvait au bord de son lit et par paresse, bien qu'elle ne négligea pas les quelques mèches laissées pour compte, elle rassembla ses cheveux en seulement deux couettes au lieu de quatre comme à son habitude. (Référence à The last, absolument pas.) Il n'est jamais trop tard pour changer, non ?

***

« Salut fille galère. »

Parfait, elle avait sursauté. Moins un pour la crédibilité. Elle n'allait absolument pas sembler anxieuse avec ça. Quelle idée avait-il d'apparaître derrière elle de cette façon sans prévenir ? Ignorant les battements irréguliers de son cœur encore surpris, et non pas à cause d'une quelconque agitation due à un rendez-vous, elle tourna la tête vers lui et oublia même l'objet de ses questions. Les traits tirés. Le dormeur semblait manquer de sommeil. Quelle ironie.

« Tu as l'air très en beauté aujourd'hui, tête d'ananas. Dit-elle avec un sourire taquin. Tu ne m'en veux pas si je ne t'ai pas attendu pour commander ? J'avais un peu soif. »

En réalité, sa gorge était desséchée. Tant et à tel point qu'elle avait la sensation de pouvoir sentir tous les grains de sable dévalant sa trachée, la lui irritant de plus en plus malgré les nombreux verres d'eau -trois- qu'elle avait déjà pu demander à la serveuse. Elle l'invita à s'asseoir à la table et reprit une gorgée d'eau pour se donner de la contenance.

« Que t'arrive t'il ? »

Elle était vraiment préoccupée, naturellement. C'était et ça resterait Shikamaru. Elle lui avait répondu, à son sms, que cela ne la dérangeait nullement de venir en ville durant le week-end, qu'elle était disponible et qu'elle avait peu de choses sur lesquelles se pencher. Un odieux mensonge qu'elle assumait entièrement. Et qu'elle ne regrettait pas. Elle savait très bien que cette entrevue allait lui coûter, que les choses changeraient entre eux, que ce soit dans le bon ou dans le mauvais sens. Mais ils devaient statuer. Et cela même si Temari devait prendre ne serait-ce qu'un mini retard (de trente-six jours, le temps de tourner, retourner toutes les paroles qu'il pourrait débiter et de consommer une tonne de chocolat jusqu'à ne plus être capable de passer l'entrée de sa chambre) dans ses devoirs.

Cela ne pouvait pas être si grave.

Sinon, Apollonia, dans sa grande générosité, lui avait fait parvenir 15 paquets de mouchoirs.

D'une gentillesse.

_________________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☆☆☆☆★

Dossier Scolaire

CONTRÔLES PASSÉS : 937
CHAMBRE : 402


MessageSujet: Re: Peut-on seulement continuer à s'ignorer comme ça ? [Pv Temari]   Dim 19 Oct - 8:25



Peut-on seulement continuer à s'ignorer comme ça ?

Peut-être pas une si bonne idée que ça...

Shikamaru et Temari




.
 

De un, il n'était pas en forme. Fatigue due à une nuit sans sommeil et ce involontairement, les nerfs à vif depuis quelques semaines et une irrésistible envie d'avoir et de repousser cette discussions avec Temari. De deux, la blonde ne semblait pas en reste, assez stressée pour sursauter lorsqu'il avait approché. Conclusion : l'entrevue allait être ... géniale.

- Tu as l'air très en beauté aujourd'hui, tête d'ananas. Tu ne m'en veux pas si je ne t'ai pas attendu pour commander ? J'avais un peu soif.

Au moins elle avait pas perdu ses sarcasmes, c'était toujours ça de fait. Il leva légèrement la main pour signifier qu'il ne lui en voulait évidemment pas, lui-même avait prit un bon café avant de venir et se laissa s'écraser sur le siège en face de la blonde. Aurait-il du lui faire la bise plutôt ? Bah, ce n'était ni son genre ni celui de son opposante. Il fit signe à la serveuse de venir pour qu'il puisse prendre quelque chose en évitant toujours de faire vraiment face à la sunienne.

- Que t'arrive t'il ?

Il failli répondre "toi" par réflexe et se récupéra en toussant. Très convainquant, bien joué le "génie". La serveuse arriva, les deux commandèrent et elle repartit aussi rapidement sans une politesse. L'air était-il si tendu que cela ? Shikamaru soupira. Qu'est ce qui lui arrivait ? C'était une bonne question à laquelle lui même n'avait pas la réponse, enfin...

Il n'était pas con. Il savait que la fille qui lui faisait presque face, le presque étant donné par le fait qu'aucun regard les yeux dans les yeux n'avait été fait, était la cause de ce qui lui arrivait. C'était peut-être la première fille avec qui il avait vraiment put avoir une discussion depuis longtemps et leur dernier... face-à-face lui avait fait prendre conscience de certaines choses. Il tenta d'ailleurs de garder un air sobre en retenant ses joues de rougir en pensant à ce qu'il s'était passé aux sources chaudes, sans savoir s'il avait réussi ou pas.

- Je... Euh..., commença t'il de manière très convaincante. Il se reprit néanmoins pour ne pas se mettre à bégayer : je pense que tu as compris que je ne suis pas vraiment là pour te parler de Danzo, sinon j'aurais au moins inviter Ikki.

Il releva enfin la tête, cherchant, en vain, un premier contact inter-visuel. Il se mordit intérieurement les lèvres et se retint de soupirer. Ça devait se faire. Respire, il faut le faire. Au pire, il se passerait quoi ? Elle le remettrait à sa place, ils se disputeraient comme avant et... non ça c'était un bon dénouement. Dans le pire, il se prenait une baffe, voyait Temari partir sans tarder et il passerait surement plus d'un mois avec non seulement les nerfs à vif mais aussi une petite dépression.

...

- Déjà je voulais m'excuser pour... la dernière fois. On s'est pas revu depuis et faut bien dire que nos joutes verbales me manque un peu.

Le brun ricane comme pour un sarcasme, ça sonne faux et pas qu'un peu. Il pouvait revoir ses déductions : au pire c'était deux baffes, une dépression et l'impression d'être un parfait abruti. Superbe.


Crédit: Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administratrice
☆☆☆☆★

Dossier Scolaire

CONTRÔLES PASSÉS : 309
CHAMBRE : Chambre 201. Avec Miyuki.


MessageSujet: Re: Peut-on seulement continuer à s'ignorer comme ça ? [Pv Temari]   Ven 26 Déc - 10:34

Il toussait. Peut-être s'étranglait-il ? Et s'il devenait violet et que son corps rencontrait le sol, qu'est-ce qu'elle devra faire ?

Repartir réviser, peut-être ?
Non, dormir lui semblait être une bien meilleur idée.
Ou bien jardiner, tiens donc. Ça faisait longtemps que ses pieds n'avaient plus parcouru la pelouse de l'établissement.

Ah, il se raclait simplement la gorge, remarqua Temari en relevant les yeux en direction du lycéen.

Dommage.

Mais à quoi pensait-elle bon sang ? L'atmosphère était si tendu entre eux et elle essayait par tous les moyens d'y échapper. C'était comme si elle arrivait à entendre chaque seconde qui s'égrenait à la manière d'un grain dans un sablier ou d'une aiguille dans son foyer. Ses oreilles ne saisissaient plus que ses sons imaginaires alors que la jeune femme appréhendait malgré elle la réponse à sa question.

« Je... Euh...Je pense que tu as compris que je ne suis pas vraiment là pour te parler de Danzô, sinon j'aurais au moins inviter Ikki. »

L'observation la fit sourire et dissipa un peu le malaise qui s'était emparé de la capacité de Temari à réfléchir d'une manière tout à fait convenable. (et si possible intelligente) La gêne du garçon lui demeurait attendrissante. A cette pensée, son sourire s'épanouit un peu plus sur son visage et son assurance gonfla dans sa poitrine.

« Cela aurait pu être comique. J'aurai apprécié voir son expression quand il aurait pris conscience de la nature de notre conversation. Commenta-elle d'un ton espiègle. Penses-tu qu'on aurait pu lui faire penser qu'on souhaitait faire un ménage à trois avec lui ? Sa réaction aurait été mémôôôôôrable ! »

Un peu trop de confiance en elle. Et son visage rougit par son idée devait lui donner une apparence d'une gamine de 15 ans.

Merveilleux.

Elle voulait justement rajeunir.

Rapetisser.

Surtout s'enfoncer dans le sol et disparaître à tout jamais.

Elle avait honte.

Pitié, qu'Apollonia vienne vite abréger sa bêtise avec une paire de baffes.

« Déjà je voulais m'excuser pour... la dernière fois. On s'est pas revu depuis et faut bien dire que nos joutes verbales me manque un peu. »

Un hoquet de stupeur vint interrompre le défilement de sa pensée quand son ouïe crut intercepter les mots "joutes verbales" et "manque". Est-ce qu'implicitement il lui indiquait qu'elle lui avait manqué ? Ou bien il parlait uniquement de leur discussion à intonations de voix variables ? Et oui, ils ne s'étaient pas revu, mais c'était pour de bonnes raisons, non ? Outre celle dont Temari ne souhaitait absolument pas songer, il y avait eu leurs études respectives, la maladie de l'étudiante qui l'a empêché de participer au voyage scolaire, ses affaires familiales, ... Et peut-être un peu les rumeurs, non ? Oui, naturellement, un roux qui rôde entre les jambes d'une femme, il ne se passe pas deux secondes avant qu'au moins 50 personnes s'imaginent qu'il s'est passé un truc.

« On va dire que les événements et nos vies respectives n'ont pas aidé. Le rassura t-elle avec un sourire embarrassé. Ne t'en fais pas, ça... »

Sa phrase se suspendit avant la fin de son déroulement, alors que Temari fronçait progressivement des sourcils, soucieuse. Était-ce vraiment nécessaire ? Elle n'en était plus aussi certaine maintenant que l'heure se présentait aux confidences. Elle ne pouvait tout juste pas s'exprimer d'une manière si libérée, ce n'était pas elle.Puis elle ne pouvait pas s'ôter l'envie de le taquiner. Pas maintenant.

De plus, il avait bien dit que ça lui manquait, n'est-ce pas ?

« En revanche, en ce qui me concerne, ne plus voir ton visage fatiguée et ton ananas planté sur ton crâne me manque déjà. »

Comme si la rougeur de ses joues ne pouvait pas en attester le contraire.

Il lui faudrait deux-trois leçons dans l'art du mensonge.

Bon, elle est où cette paire de claques ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☆☆☆☆★

Dossier Scolaire

CONTRÔLES PASSÉS : 937
CHAMBRE : 402


MessageSujet: Re: Peut-on seulement continuer à s'ignorer comme ça ? [Pv Temari]   Lun 29 Déc - 11:18



Peut-on seulement continuer à s'ignorer comme ça ?

Continue de creuser...

Shikamaru et Temari




.
 

La blonde sursauta légèrement, un peu décontenancée avant de remettre en lace un sourire sarcastique, enfin, beaucoup moins qu'à l'accoutumée. Troublée par une petite phrase comme ça et après avoir balancé une vanne foireuse - au moins à moitié à cause du fait qu'il n'est pas esquissé un sourire. Au moins, le fainéant n'était pas le seul à être sur les nerfs. Ce qui n'était pas sans l'étonné. Et d'imaginé trois scénario dans sa tête avant de les chasser pour éviter de s'embrouiller d'avantage. Et en plus ce sourire n'avait rien de sarcastiques.

- On va dire que les événements et nos vies respectives n'ont pas aidé. Ne t'en fais pas, ça...

Elle n'avait pas faux. Tout avait été compliqué depuis quelques mois... Elle n'était pas venue à Suna à la dernière minute, tellement dernière que le reste du comité n'avait pas été mis au courant. Et surtout les rumeurs. Et quelles rumeurs. Lui n'y croyait pas, comment le pourrait-il ? Temari avec Kazuma c'était du pur délire. Enfin, avec le journal ce n'était pas une surprise... Y avait même un article sur le fait qu'il aime les combat de boue, tient... Tellement stupide qu'il songeait à quitter le journal. Mais il s'éloignait et ne voyait pas Temari qui avait un peu buggé.

- En revanche, en ce qui me concerne, ne plus voir ton visage fatiguée et ton ananas planté sur ton crâne me manque déjà.

Tire une carte "sarcasme", passe la carte "bug" à Shikamaru. Effet immédiat. Lui qui avait failli avoir un espoir, réussissait à ne rien faire de plus que de ne pas bouger ce qui l'empêchait de se décomposer. Calme. Il ne comprenait vraiment mais alors strictement rien aux femmes.

Blanc. Un ange passe.

Analyse complete de la situation. Objectivement, si le cerveau du brun voulait bien lui offrir cet honneur. Il était en face-à-face avec cette fille, avec tout ce qu'il pouvait ressentir pour elle et la blonde venait de lui dire à demi-mot que ça ne la gênait pas de ne pas le voir. Il pourrait être dans un trou noir que ça ne changerait pas son embarrat. Mais. Mais il avait dit objectif. Mais elle semblait tout aussi stressé que lui. Mais elle avait accepté ce tête-à-tête. Mais elle était en train de rougir. ...Qu'en conclure ?

- Temari.

Il avait essayé de parler d'une voix sûre et d'un ton neutre, mais ne sut dire s'il avait réussi ou non. Bon, il avait fait le premier pas, il fallait avancer là. Equilibriste, s'il n'avançat pas il tomberait de toute manière. Aller. Un peu de courage. Bon, il n'en avait pas la moindre once, mais il devait se conduire en homme, non ? Sait-on jamais.

- Je n'ai pas le coeur à tourner autour du pot. Pas aujourd'hui. Pas avec toi.

Boule dans la gorge. Et l'irréstible impression qu'il devrait bientôt encaisser une paire de claque. Pourrait-il avoir les joues plus rouge qu'à ce moment de toute manière ? Dernier pas, que ce soit vers le précipice ou autre chose. Surement le précipice. Au moins devait-il faire l'effort de ne pas hésiter.

- Je... t'aime.

Spoiler:
 

Crédit: Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Peut-on seulement continuer à s'ignorer comme ça ? [Pv Temari]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Comme quoi, la peinture a aussi du bon [PV Masaki]
» C'est peut être mieux comme ça ..
» Si seulement on avait su s'aimer. Les fleurs auraient été plus roses et nous peut-être plus heureux... [PV Jack]
» Baja™ ➜ si seulement les singes pouvaient aller sur skype, un jour peut-être
» [Terminé]On peut considérer ses amis comme sa famille. [Riku Anderson / Kerian Sabishisa]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Konoha High School :: Rues & Ruelles-