AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Merci de mettre vos fiches relationnelles [Facebook] à jours régulièrement !

Il est vivement conseillé de s'orienter vers des personnages d'origine modeste et
d'intelligence moyenne afin d'équilibrer les catégories.

Partagez | .
 

 [Clos] Rencontre du colocataire obligatoire [Ikki Strauss]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
☆☆★★★

Dossier Scolaire

CONTRÔLES PASSÉS : 403
CHAMBRE : 202


MessageSujet: [Clos] Rencontre du colocataire obligatoire [Ikki Strauss]   Mer 16 Avr - 5:56

La rentrée est arrivée depuis quelques jours et Gaara est parvenue à rester seul dans son coin afin de tenter d'améliorer son comportement déjà fortement changé. Il se fait discret et sa popularité de monsieur tout le monde arrange bien les choses ainsi que sa nouvelle catégorie qui est maintenant B au lieu de D. Mais vient la première complication pour notre rouquin solitaire: les dortoirs. Car les dortoirs ne sont pas solo, Gaara va donc devoir rencontrer son colocataire de chambre.

Il était l'heure d'entrer dans les dortoirs, je redoutai un peu ce moment-là, mais dans le fond, je n'ai pas vraiment le choix. Ma rencontre avec mon colocataire de chambre doit bien se faire un jour, étant donné que nous dormirons dans la même pièce pendant toute une année. Partager ma chambre n'a jamais vraiment été dans mes habitudes et ce, depuis tout petit. Je n'ai jamais eu l'occasion de partager ma chambre avec Kankuro. L'année précédente, j'ai l'amer souvenir de ma colocation avec trois camarades qui ne se sont pas vraiment bien passé. En espérant que cette fois-ci, ce sera plus calme et facile à supporter. Étant donné que je suis maintenant en classe B il n'y a pas de raison enfin je pense.

Mon sac à dos noir sur l'épaule je cherche la porte numéro 202, la clef en main, sans faire attention à mon entourage, sans pesté quoi que ce soit, sans colère ni rancune...

Je finis par ouvrir la porte et pose mon sac sur ce qui semble être mon lit pour m'asseoir dessus soupirant et plonge dans des souvenirs sur lesquels je ne devrais pas vraiment m'attarder. Installé aussi vite qu'entré, je ne prends pas la peine de vider ma valise pour l'instant, elle traine déjà depuis la rentrée, donc ça peut attendre. Pensant être tranquille pour un moment, un bruit me fait sort de ma bulle, un peu comme le même jour ou Temari me prenait parfois par surprise pour essayer de me parler.


Sauf que sur ce coup-là il ne s'agissait pas de ma soeur, mais de celui qui semble être un élève perdu. D'un air assuré, confiant et sûr de moi. Je devine assez facilement que cette personne cherche sa chambre.

« Ikki Strauss? »

« N... Non... »

« Tu n'es pas à la bonne porte dans ce cas. »

Sans ajouter un mot de plus, je me mets à ranger mes affaires trouvant soudainement une motivation jusqu'à ce que le dénommé Ikki Strauss montre enfin le bout de son nez. Pensif comme à mon habitude, j'étais en train de me demander par quel procédé je pourrais tenter de remonter le moral de ma soeur. Mais n'étant pas encore doué dans le relationnel, aucune idée ne me vient en tête comme toujours. Pas étonnants que j'ai été renié d'un côté, je n'ai pas fait grand-chose pour m'intégrer avec mon sale caractère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administrateur
☆☆☆☆★

Dossier Scolaire

CONTRÔLES PASSÉS : 2375


MessageSujet: Re: [Clos] Rencontre du colocataire obligatoire [Ikki Strauss]   Mer 16 Avr - 8:43




« Une nouvelle tête pour se changer les idées? »




Feat Gaara no Sabaku

Cette journée de cours semblait durer éternellement. Comme si les deux heures de math de ce matin ne suffisait pas, il fallait également que je subisse une autre heure en fin de soirée. Bien que ça ne sois que le début de l'année, et que je m'étais promis de m'accrocher pour avoir mon diplôme, mais j'avais beaucoup de mal. En plus avec Hime qui m'ignorait toujours autant... Enfin je ne la voyait même plus, pourtant ce n'était pas son genre de sécher les cours, elle avait comme disparu de la circulation... C'est dans un long soupir que je relevais la tête pour lire ce qui était écrit au tableau. Je notais chacune des opérations sur ma feuille. On avait toute l'heure pour résoudre tous ce qui était au tableau... Une heure qui semblait durée pourtant des siècles. J'avais bon poser ma tête dans les paumes de mes mains pour essayer de mon concentrer je n'y arrivais pas. Déjà que je n'y comprenais rien, en plus avec cette rentrée des classes... Je soupir longuement alors que la sonnerie me sort de mes songes. Aucunes réponses... Je n'avais pas écrit la moindre réponse, même pas de mauvaises, il n'y avait rien d'autre sur ma feuille que ce qui était déjà noté au tableau. JE range mes affaires posant la copie négligemment sur le bureau de prof. Au moins un bonne chose, cette journée touché à son comble. Bientôt je pourrais me poser dans ma chambre et profiter du calme de celle ci pour me reposer et oublier une fois de plus cette journée pour recommencer demain... Et cela jour après jour, jusqu’à ce qu'une lueur revienne dans mon regard, jusqu’à ce que j'arrête de me morfondre de la sorte.

J'étais rapidement passé prendre un pomme au réfectoire, j'avais pas vraiment faim ce soir. Et puis le soir ce n'étais pas très grave si je ne mangeais qu'un simple fruit. Il restait encore pas mal de avant le couvre feu, au lieu de me morfondre dans ma chambre je pouvais aller courir un peu. C'était le début de l'année et avec ce beau temps les compétitions de natation allée bientôt reprendre, il fallait donc que je garde la forme. Au moins lorsque je courais ou que je nageais je ne me tracasser pas l'esprit avec toutes ces questions sans réponses et inutiles. Je devait tourner la page et pour cela rien ne vaut un bon footing pour s'évader un peu. Mon casque sur mes oreilles, j'envoie la musique et je part courir du coté de terrain d'athlétisme. Au bout d'une petite demi-heure je continue de courir mais en direction de ma chambre. Après ça une bonne douche et je pourrais me reposer, enfin c'est ce que je pensais. J'arrivais rapidement au dortoir. J'enlevais mon casque et montais d'un pas tranquille vers ma chambre. Comme à mon habitude je clenche, une fois à l'intérieur je jette mon sac sur mon lit et mon t-shirt dans mon bac à linge. Mais en me retournant je remarque que je ne suis pas seul dans la chambre. Je pose ma main sur mon front, ah oui! Le directeur m'en avais vaguement parlé suite à un changement de catégorie j'avais un nouveau colocataire. J'affiche un léger sourire avant de prendre la parole un peu gêné de l'avoir ignoré:


« Ah... Salut, désolé j'avais oublié qu'on t'avais assigné à cette chambre. J'm'appel Ikki, et toi c'est quoi ton nom? »

J'avais envie de faire un minimum connaissance, mais en même temps la douche m'appelait. Je reste debout, regardant le jeune homme qui se tenait en face de moi attendant simplement une réponse. Je ne voulais pas manquer de politesse et m'éclipser directement à la douche. En plus malgré son regard, il semblait sympathique? Enfin je n'ai jamais su cerner les gens, pourtant j'étais tellement simple à cerner, je me demandais si un jour j'arriverai à changer cela... En attendant il fallait que j'oublie toute mes mimiques qui montrait un semblant de gêne.



A suivre…



_________________________


Tekki: comme une même musique qui se répète sans cesse ~


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☆☆★★★

Dossier Scolaire

CONTRÔLES PASSÉS : 403
CHAMBRE : 202


MessageSujet: Re: [Clos] Rencontre du colocataire obligatoire [Ikki Strauss]   Sam 26 Avr - 0:56

Un jeune garçon finit par entrer, Gaara se prépare à l'éventuel rencontre, n'ayant pas encore perdue l'habitude d'être et de vouloir être seul.

Un jeune garçon de mon age, taille moyenne cheveux couleur prune... enfin surtout noir quoi, finit par entrer dans la chambre et commence ces habitudes ignorant ma présence pour le moment. Je ne le prends absolument pas mal. Non, il est aussi dans sa chambre il a le droit de faire ce que bon lui semble. Reprenant donc mes occupations, dans mes pensés, je suis surpris d'entendre surgir de nouveau un bruit qui me semblait être une voix. Cachant aisément ma surprise je me tourne vers lui.

« Ah... Salut, désolé j'avais oublié qu'on t'avais assigné à cette chambre. J'm'appel Ikki, et toi c'est quoi ton nom? »

Afin de rassurer mon colocataire et qu'il reprenne ses aise qu'il a si bien commencé, je lui fais un signe de tête pour lui indiquer qu'il n'a rien fait d'offensant à mon égard. Mais tout de même je réponds.

« Gaara. »

Simple, net, efficace. Ma façon de me présenter est devenue une habitude. Ce n'était pourtant pas parce que je ne voulais pas faire connaissance. Ni de la mauvaise fois. C'est juste dans mon naturel, même mon frère et ma sœur vous le confirmeront, je ne suis pas un des plus bavard, au contraire je ne parle pas ou du moins très peu.

Mais je me suis donné un objectif, celui de faire un minimum connaissance avec mon colocataire de chambre. Je remarquais aisément que le moment était mal choisi. Je pense remarquer quelque geste qui pourrait exprimer... De la gêne? Je n'étais pas très sûr de moi, mais on ne sait jamais. C'est alors que j'ajoute histoire d'essayer de le rendre à l'aise.

« Ne te gêne pas pour moi. Fait ce que tu as à faire on discutera plus tard si tu le souhaites. »

Je me lève de mon lit pour saisir un carnet et un crayon, afin de me réinstaller dans mon lit comptant profiter de ses occupations pour commencer vite fait un brouillon des devoirs à faire. J'ajoute avant de le laisser tranquille.

« Ce n'est pas comme si on n'avait pas toute une année pour apprendre à se connaître. »

Et puis dans le fond, nous devons juste partager une chambre. Nous ne sommes pas dans l'obligation de discuter ou de se connaître. Ce n'est qu'une pièce fermée où on y dors et se lave. Un internat pour faire court. Plongeant mes yeux dans le carnet je commence à rédiger une rédaction à rendre dans deux jours et laisse Ikki dans ses occupations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administrateur
☆☆☆☆★

Dossier Scolaire

CONTRÔLES PASSÉS : 2375


MessageSujet: Re: [Clos] Rencontre du colocataire obligatoire [Ikki Strauss]   Dim 27 Avr - 10:25




« Une nouvelle tête pour se changer les idées? »




Feat Gaara no Sabaku

A force d'être ailleurs en se moment je n'avais même pas fait attention à mon nouveau colocataire. Pourtant le directeur m'en avait vaguement parlé la veille. Du coup me voila tout en sueur limite en train de faire comme si j'étais encore le seul en ces lieux. Le signe de tête que me fit mon colocataire était surement la pour me rassurer, mais je me sentais tout de même horriblement mal élevé. Le jeune me fit part de son prénom, Gaara. Oui c'est bien ce que le directeur m'avait dit. Quant à son nom de famille je m'en souvenais plus vraiment. J'aurais vraiment du mieux écouter pour ne pas paraitre complètement stupide et à coté de tout en face du jeune homme... Je voulais vraiment faire plus ample connaissance, mais il fallait aussi que je prenne une bonne douche, car rester dans cet état n'"tait pas vraiment agréable, pour moi, mais également pour mon colocataire. Je ne dis pas là que je sentais mauvais à faire tomber les mouches, mais tout de même question d'hygiène. Bien que sa présentation fut brève, mon colocataire ajoutait que je pouvais faire ce que j'avais à faire. Faire connaissance pourrait attendre. Bien que je me sente moins gêné, mon tic ne me quittais pas, je passais ma main dans mes cheveux en ajoutant:


« Oui, je... Je vais aller prendre une douche pour l'instant, on pourra bavarder après. »

J'affichais tout de même un large sourire amicale. avant de me diriger dans la salle de bain de notre chambre. C'était un avantage d'être en B, pas besoin de devoir supporter des douches communes. Je ne comptais pas trainer comme je pouvais le faire habituellement. Juste avant que j'entre dans la salle de bain Gaara ajoutait de façon assez neutre que de toute façon on avait toute une année pour apprendre à ce connaitre. Il dit ça d'une façon assez froide, du moins c'était mon ressentie. Puis il se replongeai dans ses occupations, je ne trainais pas plus entrant dans notre petite salle d'eau. Je commençais à faire couler l'eau, rangeant un peu les lieux vu que je m'étais installé de façon à utiliser tout l'espace qui m'étais disponible. Je lançais mes vêtements dans ma panière à linge salle avant d'entrer dans la douche. Pendant que l'eau glissait le long de mon corps je me remémorais mon rendez vous avec le directeur pour me souvenir du nom du jeune homme. Une petite dizaine de minutes plus tard j'étais propre, habillé d'un sort et d'un t-shirt assez large de couleur uni. Les cheveux encore humide je retournais dans la pièce principale de la chambre. Je m'assis sur mon lit hésitant à reprendre la parole pour ne pas déranger. C'est alors que je me souvint du nom de famille qu'avait dit le vieux. no Sabaku. Comme la furie blonde qui m'avait déjà abordé de façon assez brutal pour me mettre en garde vis à vis de son amie, qui était également ma confidente... Je m'allonge en fixant le plafond:


« Ton nom de famille c'est bien no Sabaku n'est ce pas? Tu as une sœur qui est en A non? »

Si mes souvenirs étaient bon elle était dans la catégorie la plus haute de cette école. Après cela faisait longtemps qu'elle n'était pas venu me harceler pour savoir si je me comportais bien avec Tenten (ces relations sont la suite d'anciens rps)... Je restais inerte sur mon lit, tournant juste la tête en direction de mon colocataire. Cela ne me dérangerais pas s'il ne prenait pas la peine de répondre, après tout il était en train de travailler, chose que je devrais peut être penser à faire également.


A suivre…



_________________________


Tekki: comme une même musique qui se répète sans cesse ~


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☆☆★★★

Dossier Scolaire

CONTRÔLES PASSÉS : 403
CHAMBRE : 202


MessageSujet: Re: [Clos] Rencontre du colocataire obligatoire [Ikki Strauss]   Jeu 1 Mai - 11:07

Le colocataire sort de la salle de bain, c'est le moment pour Gaara de faire connaissance avec lui, mais comment va-t-il s'y prendre avec son attitude solitaire?

Une fois les choses dites, mon colocataire finit par aller à la douche comme il le souhaitait et acclame que nous pourrions discuter après celle-ci. C'est tout de même étrange, car c'est à croire que nous sommes deux à nous forcer à faire connaissance. Cette situation n'allais pas tarder à virer au comique dans ce cas. Alors qu'Ikki prenait tranquillement sa douche, sans un bruit et sans broncher je continue mes devoirs, trouvant que c'est plus ou moins le bon moment de les faire histoire d'être déjà un peu plus tranquille après.

C'était maintenant le moment véridique, la discutions, me sentant largement capable de parler et discuter à la fois, je ne décroche pas mon regard du cahier. Je suis patient mais pas bavard je laisse donc l'honneur à mon colocataire de prendre la parole le premier.

« Ton nom de famille c'est bien no Sabaku n'est ce pas? Tu as une sœur qui est en A non? »

Je détache mes yeux de mon cahier pour hausser les sourcils perplexe à cette question des plus étrangeet aussi retardataire. Je reprends mon air sérieux et laisse mon cahier ouvert pour y replonger mon attention dessus. Bien entendu, je n'allais pas laisser mon colocataire sans réponse, étant donné que nous sommes deux à vouloir faire connaissance.

« Oui en effet. Avec un seul détail qui est que ma soeur n'est plus en catégorie A. »

Je commence à écrire dans mon cahier ayant la rare qualité de pouvoir faire deux choses à la fois.

« Pourquoi tu es un de ses amis? Des amis que tu n'as pas vu depuis un bon petit moment? »

Que dire d'autre? Je suis quand même surpris qu'il ne sache pas que Temari est maintenant dans la même catégorie que nous. Mais vu qu'il n'est pas au courant je pense plutôt que c'est une connaissance.

« Temari n'est pas du genre très bavarde avec moi, donc je ne saurais pas t'expliquer la raison pour laquelle elle est en catégorie B... Tu pourras toujours lui demander la raison, moi pour ma part je préfère ne pas l'embêter avec ça. »

Les yeux toujours plongé dans mes devoirs j'attends tout de même une réponse de la part d'Ikki, curieux dans le fond de savoir quelle relation il entretient avec ma sœur.

[c'est court et nul pardon TT]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administrateur
☆☆☆☆★

Dossier Scolaire

CONTRÔLES PASSÉS : 2375


MessageSujet: Re: [Clos] Rencontre du colocataire obligatoire [Ikki Strauss]   Ven 2 Mai - 6:00




« Une nouvelle tête pour se changer les idées? »




Feat Gaara no Sabaku

Je fixais toujours le plafond silencieusement, me demandant si je n'allais pas déranger mon nouveau colocataire avec ma question. Mais s'il était bien le frère de cette fille, elle allait surement encore me tomber dessus pour me faire la morale... Comme si j'étais un monstre, j'avais bien autre chose à penser pour que de faire souffrir les gens... Pour le moment c'est moi qui étais dans une mauvaise passe et je ne comptais surtout pas entrainer d'autres personnes dans mes états d'esprit du moment. Le silence fut écourté par la prise de parole du jeune homme. Il confirmait ce que je pensais et me reprenant sur la catégorie de l'étudiante. Elle était donc en B maintenant? Il y avait donc de forte chance qu'elle me tombe dessus au pensionnat et je risquais de la croiser beaucoup plus souvent... Mais pourquoi avait elle changée de catégorie? Je tournais la tête en direction du rouquin qui était en train d'écrire sur un cahier. Comment pouvait il restait concentré alors qu'il me posait des question en rapport avec mes relations envers sa sœur?  Je lui fait un large sourire en approuvant. En effet cela faisait longtemps que je n'avais pas croisé la jeune femme. Après tout elle était étudiante et je n'étais qu'un simple lycéen. Puis ce n'est pas comme si nous avions assez d'affinité pour se dire "amis". Il Reprit la parole pour me parler de la relation qu'il avait avec sa sœur. Elle ne lui parlait pas beaucoup? Etait il si distant malgré leur liens de sang? Je ne cherchais pas à en savoir plus, même si dans le fond  cela m'intriguais. Mais même avec cette curiosité qui me disait de chercher à en savoir plus, j'avais horreur de m'insérer dans la vie des gens. Surtout que ça ne me regardais pas le moins du monde. A mon tour je reprit la parole en tournant de nouveau mon regard vers le plafond de notre chambre.


« Et bien... Nous ne sommes pas vraiment ami, elle m'est plutôt tombé dessus sans que je m'y attende pour me mettre en garde sur mon comportement envers une amie à elle que je côtoyais. Et en effet cela fait longtemps que je ne l'ai pas croisée. »

Surement trop longtemps, étrangement longtemps même. Si elle était en B j'aurais surement du la croiser depuis la rentrée. Puis s'il était tout les deux dans la même catégorie il aurait du se rendre ensemble au gymnase pour le discourt de directeur. Je secouais la tête avant de la tourner de nouveau en direction de mon colocataire. Même su je ne voulais pas, ma curiosité prit le dessus sur ma personne.


« Mais vous êtes dans la même catégorie, vous devez vous côtoyer assez souvent non? Enfin je pense que ça ne me regarde pas... En faite, tu n'étais pas en B l'année dernière? »

La curiosité avait prit le dessus, je n'avais pas pu me retenir, ou plutôt la retenir. Mais je ne voulais pas vraiment m'attarder sur le sujet, car tout ce qui touche à la famille peut devenir une discussion sensible. Je regardais toujours le jeune homme, qui malgré mes question semblait garder une concentration constante pour son travail.

[H.S: pas très riche sorry :S ]


A suivre…



_________________________


Tekki: comme une même musique qui se répète sans cesse ~


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☆☆★★★

Dossier Scolaire

CONTRÔLES PASSÉS : 403
CHAMBRE : 202


MessageSujet: Re: [Clos] Rencontre du colocataire obligatoire [Ikki Strauss]   Ven 16 Mai - 0:13

Et ainsi une discutions prend forme...

« Et bien... Nous ne sommes pas vraiment ami, elle m'est plutôt tombé dessus sans que je m'y attende pour me mettre en garde sur mon comportement envers une amie à elle que je côtoyais. Et en effet cela fait longtemps que je ne l'ai pas croisée. »

Un léger sourire ironique trône sur mes lèvres, même avec des amis elle est donc aussi protectrice? Je ne me le serai pas imaginé. Vous allez-vous dire, c'est une honte de ma part en tant que frère de ne pas aussi bien connaître ma soeur. Mais il est difficile de connaître une personne qui vous a toujours évité pendant plusieurs années vous accusant d'avoir tué notre mère commune.

« Je vois... »

Je continue à noter deux trois choses sur le carnet pendant que le colocataire reprends la parole.

« Mais vous êtes dans la même catégorie, vous devez vous côtoyer assez souvent non? Enfin je pense que ça ne me regarde pas... En faite, tu n'étais pas en B l'année dernière? »

Je lève enfin mon regard sur le cahier soupirant. C'est bien là un sujet fâcheux qu'il a abordé, mais il ne pouvait pas le savoir. On ne peut pas lui en vouloir d'être aussi curieux. Ce n'est pas comme si tout le monde me connaissaient. Non je suis comme invisible. Je finis enfin par regarder Ikki et choisi la réponse sincère même si elle pourrait y attirer de mauvaise foudre.

« Non, je n'y étais pas. J'étais dans la misérable classe D n'ayant pas porté grand intérêt dans le travail jusqu'à aujourd'hui. »

Je soupire pensif me remémorant à la va vite ces moments où je me suis persuadé que le monde entier était contre moi. Cette fois là où mon quotidien n'était rempli que de haine, incompréhension et de mépris. Une bien triste période auquel j'aurais maintenant souhaité ne jamais vivre.

« En ce qui concerne mes fréquentations entre Temari et moi elles sont moindre. Donc si par tout hasard tu souhaites avoir de ses nouvelles, il sera inutile d'essayer d'en avoir par mon intermédiaire. Elle appréciera sans doute plus qu'on vienne la voir. »

J'avais aussi vite constaté qu'elle n'avait pas l'air dans son assiette en ce moment. Ma phrase avait pour seul but de le faire aller vers elle afin qu'elle ait de la compagnie. Car je pense que Temari n'est pas le genre solitaire, de la compagnie lui fera généralement du bien. Surtout celui de Kankurô enfin je crois...

« À moins que tu en ais bien entendue pas l'envie. »

C'est un peu une façon bien à moi de lui demander un service. Mais je dois avouer qu'il va lui être difficile de l'entendre de cette oreille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administrateur
☆☆☆☆★

Dossier Scolaire

CONTRÔLES PASSÉS : 2375


MessageSujet: Re: [Clos] Rencontre du colocataire obligatoire [Ikki Strauss]   Mar 27 Mai - 9:10




« Une nouvelle tête pour se changer les idées? »




Feat Gaara no Sabaku

Mon regard était toujours porté sur le jeune homme. Un sourire venait de se dessiner sur son visage. Cela le surprenait il que sa sœur soit ainsi avec d'autres personnes, ou le savait il déjà et cela le faisait sourire? Même s'il ne se côtoyait pas beaucoup, il devait la connaitre un minimum, je suppose. Enfin, il termine avec un simple "je vois" laissant beaucoup de suspens dans l'air. Je détournais un peu le regard, pensif. Peut être qu'au final, il ne connaissait rien de sa cadette. Et puis de toute façon en quoi cela me concerné? Je devais juste la supporter pendant les réunions du comité, et m'entendre un minimum avec mon colocataire, je n'avais pas vraiment à m'intéresser à leur relation fraternel. Je ne voulais pas, pourtant je l'avais fait. Je me haïssais que je faisait ça, mais trop tard, ce qui était dit était dis. Gaara note encore quelques petites choses sur son cahier avant de lever son regard vers moi en lâchant un léger soupir. Rien que son soupir me gène, je n'aurais jamais du poser cette stupide question. Je passe ma main au niveau de ma nuque en baissant les yeux, alors qu'il répond à ma dernière question. Je relève assez rapidement la tête, cela serai tellement mal polie de ma part de ne pas regarder mon interlocuteur alors qu'il répondait à ma question. Donc c'était un ancien D, comme quoi le fait de se mettre au travail pouvait tout changer dans cette école. Je lui fait un léger sourire, il devait se sentir un peu mieux en B. En tout cas, nous les B nous n'avons pas à subir toute les fourberie de ces A qui se prennent pour des tyrans.

Je l'entend soupirer une nouvelle fois, alors qu'il semble moi froid et distant? Du moins c'est l'impression qu'il me donnait au début. Je me gratte l'arrière de la tête toujours un peu gêné d'avoir aborder ce sujet qui semble le rendre plus ou moins pensif. Puis il reprend la parole en captivant de nouveau mon attention. Je pose mes deux mains sur mon lit écoutant attentivement ce qu'il me disait sur ses relations entre sa sœur et lui. Donc, il ne se côtoyait vraiment pas ou très peu. Il ne fallait donc pas que je cherche à en savoir plus à ce sujet. Je me sentais déjà assez mal pour vouloir approfondir la chose. Mais passons, je reste un peu bloquais sur la suite de sa phrase qui me fait vraiment tiquer un peu. Non je ne cherchais pas à avoir des info sur Temari de la part du jeune homme. Je ne voulais pas qu'il se fasse d'idée, car c'était vraiment par simple curiosité. Aller la voir... Je me demande si elle se souvient vraiment de moi. Et si jamais elle se souvenait de ma personne ce n'était pas forcément en de bon terme. Il reprend après une légère coupure. Euh... Ce n'était pas vraiment que je n'en n'avais pas l'envie, mais je craignais surtout me faire envoyer bouler. A moins, qu'en allant la voir de moi même elle ne me prenne plus pour une personne susceptible d'ennuyer son amie. Dans le fond c'était peut être pas une si mauvaise idée que cela. Je prend donc à mon tour la parole en m'excusant tout d'abord.

« Désolé d'avoir abordé ce sujet, je n'aurais peut être pas dû être si curieux. Et puis... Ce n'est pas que je ne veux pas la voir, même si en étant dans la même catégorie on risque de se croiser plus souvent, c'est surtout que je ne suis pas certain qu'elle se souvienne de moi. Sinon ce qu'elle se souvient très certainement de la mise en garde qu'elle m'avait donné autrefois. Mais j'essaierai surement en la croisant d'ouvrir un quelconque discussion. »

Je ne savais pas trop quoi faire. Lui demander conseil n'était peut être pas vraiment la bonne solution, car il semblait être assez distant avec elle. Et puis lui demander conseil après ce qu'il venait de m'affirmerai voudrait dire que je ne l'avait écouté qu'à moitié. Je regarde la plafond, réfléchissant un peu. De quoi est ce que l'on allait pouvoir parler sans que le sujet soit "dérangeant" ou fragile. Mon regard se tourne de nouveau vers mon colocataire, reprenant calmement a parole avec un sourire sincère:

« Bon... Sinon tu faire des activités liées à certains clubs? Car travailler c'est bien, mais il semblerai que faire partie des clubs réputé de l'école nous fait plus ou moins monter dans leur estime. Du moins c'est ce que j'ai entendu dire. »

Changement totale de discussion, voila un sujet fort banale, mais je manquais cruellement d'idées à cet instant précis. Et puis je ne voulais pas que la première rencontre avec mon colocataire se termine sur un sujet sensible...

[H.S: Désolé pour ce temps d'attente et cette réponse bien médiocre T.T ]


A suivre…



_________________________


Tekki: comme une même musique qui se répète sans cesse ~


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☆☆★★★

Dossier Scolaire

CONTRÔLES PASSÉS : 403
CHAMBRE : 202


MessageSujet: Re: [Clos] Rencontre du colocataire obligatoire [Ikki Strauss]   Jeu 19 Juin - 6:21

Une petites discutions se font entre le colocataire et le roux, seulement voilà n'étant pas des plus social il est plutôt difficile de trouver un sujet de conversation.

Un grand froid, oui un grand froid c'est vite installé dans la chambre, du moins c'est l'impression que j'ai eue. Je n'ajoute rien de plus de peur de plomber encore un peu plus l'ambiance. Que ferais un social dans ce genre de circonstance? Il changerait de sujet sans doute. Mais comment? Pour parler de quoi? De la pluie et du beau temps... Ce n'était pas mon genre...

« Désolé d'avoir abordé ce sujet, je n'aurais peut être pas dû être si curieux. Et puis... Ce n'est pas que je ne veux pas la voir, même si en étant dans la même catégorie on risque de se croiser plus souvent, c'est surtout que je ne suis pas certain qu'elle se souvienne de moi. Sinon ce qu'elle se souvient très certainement de la mise en garde qu'elle m'avait donné autrefois. Mais j'essaierai surement en la croisant d'ouvrir un quelconque discussion. »

Je le regarde un court instant et ne répond à rien d'autre qu'un haussement d'épaule. Tant pis, et puis de toute manière si Temari est bien la soeur que je pense, elle doit très certainement avoir d'autres amis pour lui changer les idées sur ce qui pourrait le ronger en ce moment même. La raison de son éloignement et de sont mal être? Je l'ignore et je ne chercherais pas à le savoir. J'ai encore du mal à m'imaginer une relation familiale avec elle qui pourrai me pousser dans la curiosité maladive de connaître sont mécontentement. Après bien entendu si elle décide de me faire part de sont soucis je ne la jetterai pas, mais je doute fort que ce jour arrive.

«  Bon... Sinon tu faire des activités liées à certains clubs? Car travailler c'est bien, mais il semblerai que faire partie des clubs réputé de l'école nous fait plus ou moins monter dans leur estime. Du moins c'est ce que j'ai entendu dire. »

La réputation... La popularité... être aimé des autres par une personnalité généralement autre de la nôtre de peur de décevoir les admirateurs... Une vie privée difficile à dissimuler, les regards rivé en permanence sur toi pour repérer le moindre faux pas. Non pour le moment la popularité et la réputation n'est pas dans mes priorités. La discrétion reste pour moi le meilleur des conforts actuellement.

« Attiré le regard des autres m'importe peu. Je suis membre en club d'art, j'y fais généralement de la sculpture. Je ne compte pas m'inscrire à un autre club en plus pour le moment, ni tenter d'accéder à une quelconque présidence. Ma situation actuelle me convient parfaitement. »

Je le regardais discrètement de haut en bas et tente de deviner son club afin de tenter de continuer notre conversation là-dessus. Car dans le fond je n'ai rien trouvé d'autre comme sujet susceptible à converser encore un instant. Je le regarde alors tentant de deviner pour le peu de fois que je l'ai vu, de quel genre de club il pourrait bien appartenir. En regardant sa carrure... De sa tenue en arrivant... Je pencherais sur un club de sport.

« Et toi? Tu appartiens à quel club? Un club de sport sans doute? Peut-être pas qu'un seul? »

Le sport n'a jamais été mon truc contrairement à l'époque où j'étais en classe D. À ce moment-là, la bagarre et la violence étaient malheureusement mon activitée favorite. Mais ce n'était pas pour autant que j'étais dans un club de sport... Bon l'erreur est humaine et puis je pense que ça changera grand-chose à la situation si je me trompe ou non. Alors que Ikki s'apprête sans doute à répondre, mon portable se met un vibrer.

« Excuse-moi. »

Un message de Temari mais qu'est-ce qu'elle me veut? Ça va faire un moment que je n'ai pas eu de ses nouvelles. Je réponds à son sms et retourne mon attention vers mon colocataire.

« Qu'est-ce que tu voulais dire? »

[Pas grave je t'avoue que mes posts ne sont non plus pas terrible...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administrateur
☆☆☆☆★

Dossier Scolaire

CONTRÔLES PASSÉS : 2375


MessageSujet: Re: [Clos] Rencontre du colocataire obligatoire [Ikki Strauss]   Mer 25 Juin - 22:23




« Une nouvelle tête pour se changer les idées? »




Feat Gaara no Sabaku

Je le savais déjà, mais bon, voila maintenant c'était certain, je n'étais pas doué pour animer une conversation. Et mon colocataire ne semblait pas non plus très habitué à animer une discussion. Des fois il ne répondait à mes questions que par un simple haussement d'épaule ou bien un signe de tête. Ce n'est pas que je ne savais pas quoi ajouter, mais souvent j'abordais les mauvais sujets. C'est ce que j'avais encore fait aujourd'hui d'ailleurs. J'abandonné donc les histoires de famille, pour aborder un sujet bien basique et qui nous concernaient tous dans cette école, la popularité et les activité au sein des club qui étaient obligatoire. Je regardais toujours le jeune homme, ne me doutant pas du tout dans quel type de club il pouvait être. Je n'étais pas très physionomiste. En même si je l'étais je n'aurais jamais trouvé, il est donc intéressé par l'art, la sculpture. Je n'étais pas vraiment quelqu'un d'attiré par se genre d'activité, je me demandais quel pouvait être l'ambiance dans un club comme celui ci. J'étais habituer au entrainement dans le rire et la bonne humeur de tous, et les compétitions étaient très animé. Mais dans un club en salle de classe... En tous cas j'avais bien comprit qu'il ne fallait pas trop parler de la popularité non plus, il semblait vraiment être quelqu'un d'assez froid et distant au premier abord et même après, malgré cela discuter avec la personne qui aller côtoyer la même chambre que moi toute cette année était un étape obligatoire. Peut être qu'a la longue je ne remarquerai même plus cette froideur qu'il semble dégager. Je ne savais plus quoi ajouter, ça y est voila que ça recommence, espérons que le silence n'allait pas rester trop longtemps. Je ne fait même pas attention au fait qu'il me regarde de la tête au pied. Pour ne pas prêter attention à ce silence gênant je regardais simplement le mur en face de mon lit; allez savoir pourquoi ne pas regarder mon colocataire rendait ce silence mon gênant. Contre toute attente Gaara me retourna ma question, supposant le fait que j'appartienne à un club de sport et peut être même plusieurs. Il était tout dans le bon. Ma tenue lorsque je suis rentré en chambre avait surement du le mettre sur la voie. Je tourne de nouveau ma tête dans se direction avec un sourire amicale, m'apprêtant à répondre à sa question avant que son téléphone ne se mette à vibrer. Il s'excuse, j'ajoute un simple "je t'en prie" alors qu'il semble répondre à un message. Je garde mon sourire amicale attendant bien sagement que son attention revienne sur moi, chose qu'il ne tarda pas à faire. Il relance donc la conversation en me demandant se que je comptais dire avant que son téléphone ne nous coupe.

« Tu as raison je fais bien parti de plusieurs clubs de sport, le club de natation qui est mon club principale et celui d'athlétisme qui me permet de travailler mon souffle et ma condition pour exceller dans mon sport de prédilection. En tout cas tu as l'œil. »

Je n'avais pas parlé du comité des élèves, car je n'avais pas vraiment choisis ce club... Et cela ne me plaisais pas vraiment d'en faire partie, les réunions avec la furie blonde qui s'attaquait s'en raison à Shikamaru ou qui faisait des allusion à mon ancienne relation avec la Queen be, Miyuki une étudiante que je connaissais peu, et Takata un A bien fière de sa catégorie... Maintenant, on pouvais soit retomber dans un long silence interminable, ou bien il fallait retrouver un nouveau sujet ou bien repartir sur un des sujet que j'avais engagé un peu plus tôt, la popularité, ou pourquoi il préférait rester discret. Enfin pas besoin de lui poser la question, je le comprenais, moi même j'aimerais bien ne pas être victime de ma popularité, trop de monde me connaissais, enfin non, il ne me connaissait uniquement suite à ma relation avec Hime. Qui aurait pu penser que cette relation que j'avais eu avec elle ferai autant parler, et comment cela m'avait il mit de l'avant au sein de cette école. Pourtant cela ne me plaisait pas tant que cela, ma popularité me jouait souvent des tour, entre les nombreuses rumeurs qui naissaient à mes moindre faits et gestes. Je reprend calmement:

« En tout cas je te comprend pour ce qui est de la popularité. Des fois j'aimerais bien que mes relations passées n'ai pas fait de moi une personne "populaire". Les gens ne s'intéresse pas vraiment à moi, mais juste parce que j'étais proche d'une personne plus que populaire, je fais parler de moi... *soupir* Et maintenant je ne compte plus le nombres de rumeurs qui parle de ma personne sans cesse... »

Je me gratte doucement l'arrière de la tête. C'est vrai que tout cela était chiant à la longue, mais je n'y pouvais plus rien. Moi qui essayais d'oublier le départ d'Hime il fallait toujours qu'elle me revienne à l'esprit, que se soit à cause des rumeurs, de ma popularité et de comment me voyait les gens. Pour eux je n'étais qu'une personne un peu trop proche de la Queen be alors que je n'était qu'en B... La discrétion ne me ferai surement pas trop de mal des fois.


A suivre…



_________________________


Tekki: comme une même musique qui se répète sans cesse ~


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☆☆★★★

Dossier Scolaire

CONTRÔLES PASSÉS : 403
CHAMBRE : 202


MessageSujet: Re: [Clos] Rencontre du colocataire obligatoire [Ikki Strauss]   Sam 20 Sep - 0:52

Après confirmation des activités de son colocataire, plutôt satisfait d'avoir bien constaté ces occupations. Les deux garçons en viennent à une conversation un peu plus complexe pour lui: la popularité. Chose encore bien inconnue pour lui et qu'il n'a dans le fond pas envie de connaître.

« Tu as raison je fais bien parti de plusieurs clubs de sport, le club de natation qui est mon club principale et celui d'athlétisme qui me permet de travailler mon souffle et ma condition pour exceller dans mon sport de prédilection. En tout cas tu as l'œil. »

Le sport, très certainement à cause de ma solitude, n'a jamais vraiment été mon activité favorite. Même pendant ma mauvaise période de violence et de vengeance. L'ambiance pourtant jovial et amical ne m'a pas suffit pour m'entrainer dans ces clubs. Parce qu'il y a avant tout la compétition et le regard des autres qui te force à t'y mettre à fond en oubliant l'amusement. J'en fais sans doute une généralité, mais se sont les raisons pour lequel jamais vous ne me trouverez dans un club de sport. Libre à lui d'aimer ce genre de chose, ce n'est pas un détail comme celui-ci qui m'empêchera de tenter de me créer un lien positif avec lui.

« En tout cas je te comprend pour ce qui est de la popularité. Des fois j'aimerais bien que mes relations passées n'ai pas fait de moi une personne "populaire". Les gens ne s'intéresse pas vraiment à moi, mais juste parce que j'étais proche d'une personne plus que populaire, je fais parler de moi... *soupir* Et maintenant je ne compte plus le nombres de rumeurs qui parle de ma personne sans cesse... »

Je fait un léger sourire, enfin, plaignant un peu dans le fond sa cause largement justifiable. Cependant même les personnes impopulaire n'échappe pas au rumeur.

« Les rumeurs... Même les impopulaires y ont le droit. »

J'en suis la preuve vivante, il n'y a qu'a lire le journal et vous comprendrez très vite.

« Les rumeurs sont généralement lancé par des personnes en manque d'attention ou mort de jalousie par la personne concerné, c'est pour ça que se sont les plus populaires qui possèdes le plus de rumeur. Mais crois moi, malheureusement personne n'échappe au rumeur.... Personne. Même les personnes qu'on ne remarque pas. »

Je ferme mon cahier fini par le ranger sur mon bureau et me dirige vers la porte de la sortie. Il y avait une dernière chose que je devais faire avant de m'enfermer dans la chambre. J'avais le portable avec moi et les écouteurs.

« Sur ce, je suis soulagé d'avoir pu faire un minimum connaissance avec toi Ikki. Donc je te dis à bientôt. »

Et je sors suite à la réponse de celui-ci pour faire ce que j'avais à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administrateur
☆☆☆☆★

Dossier Scolaire

CONTRÔLES PASSÉS : 2375


MessageSujet: Re: [Clos] Rencontre du colocataire obligatoire [Ikki Strauss]   Jeu 25 Sep - 9:14




« Une nouvelle tête pour se changer les idées? »




Feat Gaara no Sabaku

Il n'était pas encore très tard pourtant je sentais déjà un brin de fatigue me parcourir d'un coup. C'est vrai qu'après la douche et un bon footing, une bonne nuit de sommeil ne se fait pas prier. Je regardais mon colocataire, qui semblait assez satisfait de mes réponses. Il faut dire qu'il avait l'œil. Ou était ce simplement moins qui n'était pas doué pour cerner les gens ? En tout cas il semblait fort sympathique. Je ne comprenais même pas pourquoi il avait été en D l'année dernière à voir son calme. Peut être était il différent ? Mais bon avec le temps les gens changent, on m'avait récemment interdit de changer, mais des fois ce n'était pas plus mal de changer un peu. Mais le sujet de discussion redevenant un tantinet sensible lorsque l'on parlait des rumeurs et de la popularité. Je préférais lorsque tout autour de moi était calme, mais avec cette popularité je ne pouvais plus y échapper... Même si avec le journal tous le monde y était de sa tête, et il avait bien raison en disant que les impopulaire y avaient également le droit. Mais je devais avouer que voir mon nom é chaque fois que le journal publié quelque chose était assez agaçant. Je pense malgré ma rencontre avec Hime, que, je préférais largement ma petite vie calme loin de tout ça. Et maintenant, des que je côtoyé de nouvelles personne il fallait que les journaliste se fasse des idées suite à ma rupture. Je lui fit un large sourire, comprenant vraiment la ou il venait en venir. Les journalistes sont vraiment des personnes cruels dans un sens, après, c'est leur boulot, mais il semble qu'il ne récolte pas toutes leur infos seuls. Y aurai t'il vraiment des gens jaloux à se point pour leur donner des information pour alimenter des rumeurs presque inexistantes et qui aurai du rester inexistant aux yeux de la plupart des élèves ? Je regard mon colocataire fermer son cahier. Tient il en avait fini avec ses devoirs ? Il range son cahier dans son bureau avant de reprendre la parole. Il me salut en se disant soulagé d'avoir pu faire un minimum connaissance avec moi. Je lui offre un nouveau sourire, prenant à mon tour la parole pour le saluer à mon tour.

« Ce fut agréable pour moi de faire ta connaissance également, à la prochaine. »

Je le regarde sortir de la chambre, puis je m'allonge de tout mon long sur mon lit. Je n'aillais pas tarder à tomber de fatigue. Le sommeil me taquinait déjà pas mal depuis plusieurs minutes maintenant. Je ferme les yeux, et me détend en me vidant l'esprit pour rejoindre les bras de morphes.


Fini.



_________________________


Tekki: comme une même musique qui se répète sans cesse ~


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Clos] Rencontre du colocataire obligatoire [Ikki Strauss]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» recensement des primes [obligatoire]
» Drôle de colocataire! [PV Takeshi]
» Caroline Strauss [S]
» Claude Levi-Strauss et les musulmans , voici des extraits du livre de
» Race et histoire [Claude Lévi-Strauss]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Konoha High School :: Étage B :: Dortoir des garçons :: Chambre 202-